Agressions homophobes au parc Micaud à Besançon : "c'est un contexte complexe à analyser" selon le procureur de Besançon

Publié le 06/09/2018 - 17:53
Mis à jour le 27/09/2018 - 09:50

Vidéo • Dans un article publié mercredi 5 septembre 2018, nous vous informions de plusieurs agressions à caractère homophobe qui se sont produites en juillet et août 2018 dans le secteur du parc Micaud à Besançon. Lors d’une conférence de presse ce jeudi, le procureur de la République Etienne Manteaux a tenu à éclaircir plusieurs éléments d’enquête.

Entre le 7 juillet et le 12 août 2018, entre 22 heures et 1 heure du matin, huit agressions se sont produites dont cinq à caractère homophobe dans et autour du parc Micaud. Différentes plaintes ont été déposées au commissariat de police de Besançon. Parmi elles, cinq pour des agressions physiques accompagnées d'insultes homophobes, trois autres plaintes ont été déposées pour agression sans insulte homophobe. Dans tous les cas, il s'agissait de délinquance d'appropriation, c'est-à-dire des vols d'argent aux victimes. "C'est un contexte complexe à analyser" constate le procureur.

Toutes les victimes ont été blessées par des coups de poings et/ou des coups de pieds et on eu une incapacité temporaire de travail (ITT) allant de deux jours à deux semaines. Certaines ont même perdu connaissance suite à la violence des agressions.

Le profil des agresseurs

Il s'agirait du même groupe d'individus mêlé aux huit affaires soit entre 5 et 6 "jeunes" individus, ni sous l'influence ni sous celle de stupéfiants, selon le procureur, "mais nous ne savons pas encore de qui il s'agit".

Les services de police travaillent sur cette enquête depuis août. "C'est une enquête vraiment difficile", souligne Étienne Manteaux.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

agressions parc micaud

Agressions homophobes à Besançon : six suspects entre 15 et 19 ans interpellés

Le procureur de la République de Besançon a dévoilé mercredi 26 septembre 2018 quelques éléments de l’enquête menée sur la vague de huit agressions au parc Micaud cet été 2018. Six jeunes âgés de 15 à 19 ans ont été interpellés mardi dont plusieurs d’entre eux sont déjà bien connus des services de police.

Faits Divers

Le MRAP de Besançon dénonce des actes racistes commis à Dole ce dimanche

Ce mercredi 22 mai 2024, le comité local du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon a tenu à apporter son soutien aux deux personnes qui ont arraché une banderole et deux pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ''Violeurs étrangers dehors !'', durant une manifestations à Dole le dimanche 19 mai dernier.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.12
légère pluie
le 24/05 à 12h00
Vent
1.59 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
79 %