Agriculteurs et riverains : une application pour favoriser la communication

Publié le 10/12/2020 - 08:24
Mis à jour le 10/12/2020 - 09:52

Epandages de pesticides ou de fumier, broyage des sarments, vendange de nuit : les agriculteurs de Saône-et-Loire lancent une appli gratuite pour informer leurs riverains sur la nature, le lieu et la date de leurs travaux dans l'espoir de prévenir les conflits de voisinage.

 ©
©

L'appli Agricivis, une première en France, "a vocation à être utilisée aussi bien par les 3.000 viticulteurs que les autres agriculteurs du département" et au-delà, dans les régions qui voudront l'adopter ou la décliner, a indiqué à l'AFP Marc Sangoy, élu à la chambre d'agriculture. "Depuis deux ans, j'informe par SMS chaque riverain de mes propriétés des travaux agricoles réalisés à côté de chez eux, y compris lorsque je passe un traitement non chimique de soufre ou de cuivre, car mes parcelles bio sont proches des maisons", explique ce viticulteur qui exploite 25 hectares dans l'appellation Macon-Lugny.

Une application qui géolocalise les parcelles

"Ça se passe bien et les riverains apprécient", dit-il. Mais tous les agriculteurs ne prennent pas le temps de communiquer individuellement avec chaque voisin, et les préjugés, malentendus et incompréhensions s'accumulent dans un climat ou "personne ne fait plus confiance à personne".  "On voit même des gens se boucher le nez lorsqu'un tracteur est en train de rogner (tailler) les vignes!" par incompréhension de la nature du travail réalisé, ajoute-t-il.

Depuis le décret du 27 décembre 2019 imposant des zones de non traitement de produits phytosanitaires (ZNT) autour des bâtiments, les relations de voisinage se sont parfois tendues, même si de nombreuses chartes départementales ont vu le jour pour établir des règles communes. "Avec l'appli qui géolocalise mes parcelles, je coche une case sur la nature du travail effectué, la date, et les riverains qui l'ont téléchargée sont au courant en temps réel", explique le viticulteur.

Des épisodes météo peuvent aussi être signalés (grêle ou crue) ainsi que des épidémies animales, sur cette appli développée par la société SafyCity et téléchargeable sur Google Play et App store.

Autre utilisation: prévenir de la tenue de vendanges de nuit qui se multiplient pour lutter contre le réchauffement climatique, afin d'éviter une fermentation trop rapide du raisin tout juste coupé. "De mémoire, la seule année où nous avions vendangé de nuit, c'était en 2003, l'année de la grande sécheresse, mais depuis quatre ou cinq ans, la vendange de nuit devient plus systématique", dit M. Sangoy. Ce qui inquiète certains riverains, persuadés que les viticulteurs ont des choses à cacher.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Premier confinement : les habitants moins victimes d’une dégradation financière en Bourgogne-Franche-Comté

Selon une étude de l’Insee publié le 4 mai 2021, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans en Bourgogne-Franche-Comté estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de la Covid-19. Tous les salariés n’ont pas pu bénéficier du travail à distance et des dispositifs de maintien dans l’emploi.

Haute-Saône : les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse 2021-2022 étudiés

Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Saône, a réuni mardi 4 mai les membres de la Commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS). Cette réunion avait pour objectif de recueillir l’avis de la commission sur les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse pour la saison 2021-2022 qui s’ouvrira pour certaines espèces dès le 1er juin.

RN57 et Les Vaîtes : Allenbach demande « un réferendum multi-questions » à Anne Vignot

Groupes de travail, concertations, études d'expert, commissions, conférences citoyennes… Depuis l'arrivée d'Anne Vignot aux manettes de la ville, nous lisons très régulièrement ce type de mots pour tenter d'avancer sur divers projets. Le président du Mouvement Franche-Comté, ex-candidat à la mairie de Besançon, demande à la maire d'organiser un référendum notamment sur les questions de la RN57 et des Vaîtes "pour simplifier les choses".

Sondage – Quelle est la première chose que vous ferez le 19 mai ?

Le 19 mai 2021, commencera la deuxième étape du déconfinement avec la réouverture des terrasses des cafés et des restaurants, la réouverture des magasins, des musées, des salles de spectacle, des cinémas avec une jauge maximum et des établissements sportifs de plein air. Et vous, ce jour-là, que comptez-vous faire ?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.47
légère pluie
le 11/05 à 6h00
Vent
1.39 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
99 %

Sondage