Alerte Météo : le bilan des dégâts en Franche-Comté

Publié le 10/02/2009 - 17:14
Mis à jour le 10/02/2009 - 17:14

Depuis la fin d’après-midi, Météo France a levé son alerte aux vents violents. Le plus fort de la tempête a traversé la région à partir de 6h30 et jusqu’à 11h30. Avec plus de 400 interventions des pompiers sur les quatre départements, on ne compte qu’un blessé léger et de nombreux dégâts, principalement de la tôle froissées, des tuiles envolées et quelques toitures arrachées.

 
La circulation des trains - après avoir été perturbée en raison de chutes d’arbres sur les voies ou des caténaires -  a été rétablie vers 10h  sur les lignes Besançon- Dijon et Valdahon – Besançon. Les TGV en direction de la Suisse et de Paris sont également repartis en fin de matinée.
Jusqu’à 15 000 foyers ont été privés de courant au plus fort de la tempête, 6 000à midi. A 18h, il restait 850 foyers privés de courant en Haute-Saône et plus de 450 dans le Doubs.
 
Besançon, la vallée de l’Ognon et Dole les moins épargnées

Au total, les pompiers du Doubs sont intervenus à plus de 220 reprises pour des tuiles envolées, toitures et arbres arrachés notamment dans le secteur de Besançon, sa ceinture et ses deuxième et troisième couronnes. Dans le Jura, les pompiers ont réalisé plus de 130 interventions principalement sur le nord du département

Sur les routes
, plus de 50 axes ont été coupés, principalement pour des chutes d’arbres ou des objets sur la chaussée gênant la circulation. A Jougne, le toit d’un hôtel – restaurant s’est envolé et s’est retrouvé sur la RN 57 qui a été coupée.

Ce vendredi matin, deux voitures ont percuté des arbres sur la route à Dommartin et à Charquemont. Un conducteur a été transporté à l’hôpital de la Chaux-de Fonds après avoir voulu éviter un arbre sur la route entre Fournet Blancheroche et Biaufond.
 

En Haute-Saône, 300 collégiens ont été évacués vers le gymnase de la ville, le toit de leur établissement montrait de sérieux signes de faiblesse face aux fortes rafales de vent qui ont atteint les 130 km/h à Frotey-les-Vesoul.
 
20 maisons inondées à Trévillers

Situé dans une cuvette, le petit village près de Maiche a été touché par les inondations. On a relevé jusqu’à un mètre d’eau dans une des principales rues de la commune. Jusqu’à 20 maisons ont été inondées. Les pompiers ont installé des pompes à haut débit pour évacuer l’eau.
Enfin, face aux rafales, les centres de tri de la Poste à  Morteau, Pontarlier, Maiche et  Valdahon ont décidé de ne pas envoyer les facteurs sur la route..
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Les 10 conseils du Codever pour randonner sereinement

Cet été, un randonneur averti en vaut deux. À l’approche des grands départs en vacances, le Collectif de défense des loisirs verts (CODEVER) souhaite informer les touristes pour qu’ils profitent sereinement de leurs balades, à pied, à vélo, à VTT, à cheval, à moto, en quad etc… Que l’on crapahute en montagne, le long des côtes, en forêt, sur les sentiers ou les chemins, voici la charte de bonne conduite soumise par le CODEVER.

Météo : un week-end ensoleillé mais sous les normales de saison en Franche-Comté

Ce premier week-end de grandes vacances ne se déroulera pas partout en Franche-Comté sous les meilleures hospices. Samedi 12 juillet le soleil sera de la partie mais les températures ne sernt pas très élevées pour un mois de juillet. Le dimanche 14 juillet ce sera un peu mieux et au moins la pluie ne devrait pas s'inviter pour le feu d'artifice selon les prévisions de Météo France…

En images – Les 140 ans de l’Observatoire de Besançon

VIDÉO • Construit en 1884, l’Observatoire des sciences de l’univers de Besançon a fêté mercredi 10 juillet son 140e anniversaire en présence notamment de Anne Vignot, maire de Besançon, Macha Woronoff, présidente de l’université de Franche-Comté, et Philippe Rousselot, directeur de l’observatoire.

Sécheresse 2023 : cinq communes de Haute-Saône reconnues en état de catastrophe naturelle

Par arrêté interministériel du 1er juillet 2024 publié au Journal Officiel du 2 juillet 2024, l’état de catastrophe naturelle a été reconnu pour les communes d'Avrigney-Virey, Bussières, Chenevrey-et-Morogne, et Thiénans pour les dommages causés par des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols, sur la période de janvier à mars 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 21.67
peu nuageux
le 16/07 à 12h00
Vent
5.88 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
62 %