Alstom : la justice ordonne aux salariés de libérer un convoi

Publié le 18/04/2011 - 17:54
Mis à jour le 18/04/2011 - 17:54

Le tribunal de grande instance de Belfort a ordonné lundi aux salariés d´Alstom Power Systems à Belfort, qui empêchent depuis une semaine le départ d´un convoi à destination de l´EPR de Flamanville (Manche), de lever le blocage mardi au plus tard.

Le tribunal, statuant en référé, a estimé que ce blocage constituait un «trouble manifestement illicite» et a ordonné aux salariés de libérer la sortie des véhicules dans les 24 heures, sous peine d´une astreinte de 500 euros par jour et par personne.

 

Depuis lundi 11 avril, une cinquantaine de salariés se relaient à l´appel de la CGT aux portes du site pour empêcher la sortie d´un convoi constitué des deux pièces du corps de chauffe de la turbine de la future centrale nucléaire normande.

 

Ils exigent le maintien sur le site de 100 emplois, que la direction d´Alstom a prévu de supprimer en fermant deux ateliers de composants de centrales nucléaires, dans le cadre d´un plan de restructuration portant sur 4.000 postes dans le monde.

 

Alstom emploie à Belfort un peu plus de 2.000 personnes, dont 850 en production.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Renouvellement de congé de présence parentale : les règles s’assouplissent

Pour les salariés du secteur privé comme pour les agents de la fonction publique, titulaires ou non, il est désormais plus simple de renouveler, avant son terme, un congé de présence parentale ainsi que le droit de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP). Cela fait suite à un décret publié au Journal officiel le 4 février 2024, annonce service-public.fr.

Guerre à Gaza : un rassemblement pour boycotter Carrefour à Ecole-Valentin

Une dizaine de personnes se sont rassemblées devant Carrefour à Ecole-Valentin samedi 17 février 2024 vers 10h00 à l’occasion de la "journée nationale d’action #BoycottCarrefour" lancée par la campagne BDS (Boycott désinvestissement sanctions) en France. L’enseigne est accusée d’être "complice et bénéficiaire de la colonisation illégale de la Palestine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.44
légère pluie
le 03/03 à 15h00
Vent
2.55 m/s
Pression
1000 hPa
Humidité
94 %