Arbres atteints d'un champignon : abattage entrepris sur le campus de la Bouloie

Publié le 12/04/2020 - 09:08
Mis à jour le 12/04/2020 - 09:08

Afin de garantir la sécurité des usagers et des biens, l’université de Franche-Comté a dû se résoudre à abattre le boisement situé à proximité de la FABRIKÁ. L'opération a débuté le 19 mars 2020. Depuis janvier, plus d'une vingtaine d'arbres atteints d’un champignon, le cryptostroma corticale, étaient tombés.

"Outre le risque important de chutes d’arbres sur les visiteurs de la FABRIKÁ (grand public et scolaires) et sur les parcelles voisines de particulier, le cryptostroma corticale peut provoquer des troubles respiratoires chez l’homme lorsque les spores sont inhalées sur des périodes prolongées", explique l'université de Franche-Comté.

L’équipe du Jardin botanique de Besançon, assistée par la Direction de la biodiversité et des espaces verts de la Ville de Besançon ont constaté en février que tous les érables du boisement situé à proximité de la FABRIKÁ étaient atteints d’un champignon, le cryptostroma corticale.

Après avoir obtenu l’autorisation de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) qui a estimé que les risques sanitaires prévalaient, le Conseil d’administration de l’université de Franche- Comté a acté le 12 mars, l’abattage du boisement. L’opération a débuté le 19 mars. Le bois a été valorisé au sein de la chaufferie de l’université de Franche-Comté.

Un champignon  favorisé par la sécheresse

Le développement de ce champignon "est favorisé par les épisodes de sécheresse. Le boisement proche de la FABRIKÁ, développé sur des remblais pour partie et sur des affleurements rocheux pour l'autre, sans sol profond, a très fortement souffert durant les deux derniers étés sans pluie. Il se trouvait donc particulièrement vulnérable à l'arrivée du champignon, qui pourrait s'expliquer par des dépôts sauvages de tas de branchages infectés", est-il précisé.

Cet espace était pressenti pour devenir un des espaces extérieurs du Jardin des sciences. Le projet doit désormais s’attacher à rétablir sa fonctionnalité écologique.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Economie circulaire : une entreprise innove avec des palettes en bois !

Trophée "Éco-innovez" • Émanation du P’tit Dépanneur Comtois, la société Label Palette de Serre-les-Sapins dans le Grand Besançon a reçu le 25 février dernier  dans ses locaux le trophée "Éco-innovez en Bourgogne-Franche-Comté" de l'agence économique régionale (AER) pour son service d'aménagement évolutif en bois de récupération.

Records de « douceur » en Franche-Comté pour un mois de février

Un petit air avancé de printemps. Les températures maximales relevées ont flirté avec de nombreux records dans les villes de Franche-Comté. On a relevé 22,6C à Arc-et-Senans et 21,5°C à Pontarlier ! Soleil et douceur sont au rendez-vous jusqu'à aujourd'hui avant le retour d'une légère perturbation vendredi et d'un certain rafraîchissement pour ce week-end.

Marie-Guite Dufay interpelle Emmanuel Macron sur les enjeux agricoles et industriels de Bourgogne Franche-Comté.

Après la visite d'Emmanuel Macron d'une ferme à Étaules au nord de Dijon ce mardi 23 février 2021, la présidente de région Marie Guite Dufay (PS) exhorte le président de la République à "agir enfin" sur les enjeux de la Bourgogne Franche-Comté notamment sur les dossiers de Général Electric et Jacob Delafon.

Passionnés d’insectes ? Une nouvelle revue vient de sortir en Bourgogne-Franche-Comté

L’année 2020 a été riche pour les papillons et les libellules de Bourgogne-Franche-Comté... Découvrez le dernier numéro de la lettre d'information du Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des invertébrés (CBNFC-ORI).

Macron à la rencontre d'agriculteurs mardi en l'absence de leur salon

Circuits courts • Le président de la République se rendra ce mardi 23 février 2021 dans une exploitation à Étaules, un village situé à une quinzaine de kilomètres au nord de Dijon. Il sera accompagné par Julien Denormandie. Il s'entretiendra  avec des acteurs de la filière agricole pour démontrer "son intérêt" à ce secteur en l'absence du salon de l'agriculture, annulé cette année à cause de la crise du Covid-19, a annoncé lundi l'Elysée.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.51
nuageux
le 07/03 à 21h00
Vent
1.63 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
58 %

Sondage