Augmentation en 2017 du contingent de rhum bénéficiant d'une fiscalité réduite

Publié le 23/11/2016 - 12:27
Mis à jour le 23/11/2016 - 14:23

Selon l’eurodéputé, Pierre Moscovici, « la commission européenne devrait accéder au plus tard courant 2017 à la demande des autorités françaises d’augmenter de 20% le contingent annuel de rhum bénéficiant d’une fiscalité réduite« .

Le député européen Louis-Joseph Manscour a rencontré mardi 22 novembre 2016 le commissaire européen Pierre Moscovici. Actuellement, "la France est autorisée à appliquer sur le territoire national une fiscalité réduite sur un contingent annuel de 120.000 hectolitres d'alcool pur, afin que nos productions de haute qualité soient compétitives face aux multinationales du secteur qui produisent à bas coûts", a expliqué dans un communiqué l'eurodéputé socialiste martiniquais. Mais "le marché du rhum étant extrêmement dynamique", il souligne "le caractère urgent d'aligner le contingent sur la progression annuelle des ventes, sous peine de voir les producteurs domiens (issus des DOM, ndlr) en difficulté face à la grande distribution", et de "voir les rhums des pays tiers truster les rayons des supermarchés".

Selon l'eurodéputé, Pierre Moscovici l'a assuré "que la Commission accèderait, au plus tard courant 2017, à la demande des autorités françaises d'augmenter de 20% le contingent annuel de rhum bénéficiant d'une fiscalité réduite".

Le député Alfred Marie-Jeanne avait déjà interpellé sur ce sujet la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts le 16 novembre à l'Assemblée nationale. "Le rhum fait partie des produits sur lesquels repose l'économie des Outre-mer et la filière canne-sucre représente près de 40.000 emplois dans les DOM", avait souligné la ministre, rappelant que le gouvernement portait cette "demande d'augmentation du contingent fiscal annuel" car "la fiscalité réduite permet de rétablir pour le rhum des Outre-mer français des conditions de marché plus équitables face à la concurrence des rhums extra-communautaires".

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Législatives 2024 : cette fois, le Mouvement Franche-Comté appelle à ne pas voter pour LFI

Après avoir appelé les Francs-Comtois à ne pas voter aux prochaines législatives pour l’extrême droite, le RN, parti ”national-centraliste” en ce qu’il souhaite détruire l’Europe et supprimer les régions, le Mouvement Franche-Comté leur demande, ce vendredi 14 juin, ne pas voter pour les candidats de La France insoumise, parti co-fondateur du Nouveau Front populaire.

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Accord signé au Nouveau Front populaire : Dominique Voynet, candidate dans le Doubs

Les Écologistes, le Parti socialiste, la France insoumise et le Parti communiste ont trouvé et signé jeudi 13 juin au soir un accord pour la création d'un "Nouveau Front populaire", après l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale le 9 juin dernier. Dominique Voynet (EELV), ancienne ministre et secrétaire régionale d'Europe Écologie-Les Verts en Bourgogne-Franche-Comté est candidate dans la deuxième circonscription du Doubs, supplée par Anthony Poulin, adjoint à la maire de Besançon.

Législatives 2024 : Éric Alauzet se retire et laisse la place à Benoît Vuillemin

Selon un communiqué du 13 juin 2024, le député de la deuxième circonscription du Doubs du parti Renaissance, Éric Alauzet, a décidé de se retirer de la campagne pour l’élection législatives anticipée des 30 juin et 7 juillet. Il confirme la candidature de Benoît Vuillemin, maire de Saône et vice-président de Grand Besançon Métropole.

Législatives 2024 : un collectif mobilisé contre l’extrême droite à Besançon

À l'initiative de la Ligue des droits de l'Homme, une cinquantaine d'associations, d'ONG et d'organisations syndicales se sont réunies lundi 11 juin 2024 et ont décidé de former un collectif suite aux résultats des élections européennes. Pour rappel, une mobilisation contre l’extrême droite est prévue samedi 15 juin 2024 à 15h00 place de la Révolution à Besançon.

Législatives 2024 : comment voter par procuration ?

Le 9 juin 2024, Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblée Nationale, appelant ainsi les Français à retourner aux urnes les 30 juin et 7 prochains. En vue de ces élections législatives, et en ce début de saison estivale, le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer renouvelle le dispositif de procuration dématérialisée, mis en place pour la première fois pour les élections Européennes 2024. Précisions.

Eric Ciotti exclu des LR, Annie Genevard reprend la co-gouvernance

La secrétaire générale Les Républicains et députée du Doubs a tenu une courte conférence de presse aux côtés Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône-Alpes ce mercredi 12 juin 2024 après avoir convoqué un bureau politique exceptionnel suite à l’annonce d’ Eric Ciotti d’un accord avec le Rassemblement national en vue des élections législatives.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.27
légère pluie
le 15/06 à 6h00
Vent
4.93 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
95 %