Basket : le BesAC chute lourdement

Publié le 24/01/2016 - 12:15
Mis à jour le 24/01/2016 - 12:15

Après la superbe série de deux victoires consécutives signée par le BesAC, dont une très méritoire hors de ses bases, on avait beaucoup misé sur ce déplacement à Tourcoing ce samedi 23 janvier 2016, équipe située dans les profondeurs du classement...

basketball_through_hoop.jpg
Airman 1st Class Kerelin Molina

Tourcoing bat BesAC 82-56

PUBLICITÉ

Mais décidément, les voyages dans le Nord de la France ne réussissent pas aux Bisontins. Après la pilule amère enregistrée le 5 décembre dernier à Lille (84-64), l’équipe de Fred Feray a connu samedi une autre grosse désillusion. A Tourcoing, pour le dernier match aller, le BesAC a en effet été très lourdement battu : 82-56.

Et pourtant, les indicateurs paraissaient au vert pour la formation bisontine. Mais comme à Lille sept semaines plus tôt, entre la vérité des chiffres statistiques tous favorables au BesAC et celle du terrain, il y a eu un match totalement contraire aux joueurs de la capitale comtoise.

Très vite, le BesAC a été distancé, encaissant un 12-4 dans le premier quart-temps (18-12, 30-16). C’était donc très mal engagé…

Il a fallu ensuite lutter pour essayer de remonter le déficit de ces 10 premières minutes. Le BesAC est ainsi parvenu à endiguer sensiblement les velléités  de Nordistes qui, dans la course au maintien, ne peuvent plus se permettre de laisser filer des points à domicile. Le BeSAC parvenait donc à rester à distance, revenant même à 11 longueurs (61-50) au terme du 3e quart-temps.

Malheureusement la suite était cauchemardesque, le BesAC encaissant un incroyable 21-6 dans le dernier quart-temps qui transformait cette défaite en faillite : 82-56 (moins 26).

Fred Feray, le coach n’avait que ce commentaire lapidaire : “ On a totalement manqué d’adresse extérieure “.

Assurément, cette première partie de championnat très mal bouclée samedi à Tourcoing, a montré un BesAC excessivement fragile loin de ses bases. Sur sept déplacements, Fred Feray et sa troupe n’ont pu rapporter qu’une seule victoire. C’était à Tremblay à la mi-décembre (72-78). Pour le reste, le bilan comptable des défaites est très défavorable, car mis à part à Paris, le BesAC a toujours été copieusement battu avec une moyenne de moins 22,6 points. Pas très bon pour la confiance dans les têtes, même si le BesAC reste correctement placé dans la lutte pour le maintien, objectif de cette première saison en Nationale 2.

A cet égard, heureusement que le BesAC montre un tout autre visage à domicile, comme il a pu encore le faire tout dernièrement contre Sainte-Marie Metz.

Mais attention, car les deux prochaines étapes pour débuter la série des matches retour n’aura rien de facile et pourraient influer fort sur le classement général. Rappelons que samedi prochain, le BesAC se rendra à Kaysersberg actuel second de cette poule D de N2, avant de recevoir une semaine plus tard (6 février) ni plus ni moins que le leader, Gries-Oberhoffen. Dur programme ! 

Les quarts-temps : 30-16, 18-18, 13-16, 21-6.

Les résultats de la 13e journée

  • Tourcoing – BesAC : 82-56
  • Sainte-Marie Metz – Tremblay : 66-61
  • Kaysersberg – Lyon SO : 82-67
  • Gies-Oberhoffen – WOSB : 92-68
  • Saint-Priest – Pont de Cheruy : 45-79
  • La Charité – Lille : 85-61
  • Paris BA – Joeuf : 89-84 

Le classement à mi-championnat EN CLIQUANT ICI.

(Communiqué du BesAC)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Léo Lagrange : la canicule risque de repousser l’ouverture de la nouvelle pelouse

Léo Lagrange : la canicule risque de repousser l’ouverture de la nouvelle pelouse

Les travaux de réhabilitation du stade Léo Lagrange, débutés ce printemps, sont retardés par la canicule de ce mois de juillet. La Ville, qui espère toujours ouvrir la pelouse début octobre, réfléchit à mieux l’arroser malgré les restrictions…

L’histoire se répète pour Thibaut Pinot : « Je serai au départ du Tour en 2020… »

L’histoire se répète pour Thibaut Pinot : « Je serai au départ du Tour en 2020… »

L'histoire se répète: un an après ses malheurs du Giro, le Franc-Comtois a abandonné le Tour de France, vendredi, à deux jours de l'arrivée alors qu'il était encore en position de monter sur le podium au départ de la 19e étape. Passées les larmes, Thibaut Pinot annonce ce samedi matin qu'il sera "avec certitude" sur le Tour de France 2020.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.37
ciel dégagé
le 21/08 à 6h00
Vent
2.93 m/s
Pression
1026.94 hPa
Humidité
90 %

Sondage