Un mineur mis en examen et écroué pour le meurtre de sa mère de 42 ans

Publié le 23/03/2019 - 08:30
Mis à jour le 15/04/2019 - 12:01

Un mineur et sa petite amie majeure ont été mis en examen vendredi 22 mars 2019 et écroués après le meurtre, samedi à Belfort, de la mère du jeune homme, survenu au terme d’un « important conflit » familial, a-t-on appris de sources judiciaires.

Le corps de la Belfortaine âgée de 42 ans a été retrouvé mercredi 20 mars 2019 vers 9h30 faubourg de Lyon à Belfort ©  ©
Le corps de la Belfortaine âgée de 42 ans a été retrouvé mercredi 20 mars 2019 vers 9h30 faubourg de Lyon à Belfort © ©

Le mineur a été mis en examen pour "meurtre d'un ascendant" et sa petite amie pour "recel de cadavre et modification de l'état des lieux d'un crime ou d'un délit pour faire obstacle à la manifestation de la vérité", ont annoncé, dans un communiqué commun, les procureurs de la République à Montbéliard (Doubs), Carine Greff, et à Belfort, Eric Plantier.

L'âge des suspects n'a pas été précisé. Selon la presse locale, ils seraient âgés de 16 et 18 ans. "Au regard de la qualification criminelle des faits", le parquet de Belfort s'est dessaisi au profit de celui de Montbéliard, a-t-on précisé de même source.

Violente dispute

Le corps de la défunte, âgée de 42 ans, avait été découvert mercredi par ses parents, inquiets de ne pas avoir de ses nouvelles depuis quatre jours. Alertés, les policiers ont constaté la présence dans l'appartement de son fils et, "dissimulée" dans le logement, de sa "petite amie majeure".

Le corps de la mère avait été "manifestement déplacé après sa mort" dans une pièce dont l'accès avait été bloqué. Lors de sa garde à vue, le jeune a décrit "un important conflit avec sa mère ayant conduit le samedi à une dispute particulièrement violente", ont indiqué les procureurs.

Des coups et l'hypothèse d'une strangulation par câble

"La situation aurait alors dégénéré et le jeune homme aurait porté des coups à sa mère avant de l'immobiliser durant plusieurs minutes puis de constater son décès. Le corps aurait alors été remisé dans une pièce de l'appartement", selon les deux magistrats.

Les magistrats ont infirmé "l'hypothèse d'une strangulation par câble", qui avait été relayée par la presse locale. Bien que mise hors de cause par son petit ami, "les éléments de la procédure ont cependant conduit à apprécier différemment la situation de la jeune femme qui à ce stade de l'enquête" semble ne pas pouvoir être mise en cause dans le processus ayant conduit à la mort de la mère, "et est restée très évasive à l'occasion de ses auditions", ont souligné les procureurs.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Pancartes anti-migrant : Anne Vignot condamne “des actes criminels” commis durant le carnaval

Le dimanche 7 avril 2024, alors que la fête du carnaval de Besançon battait son plein, deux jeunes femmes se sont immiscées au milieu du cortège et ont brandi des pancartes anti-immigration. Un acte "immonde" pour la maire, Anne Vignot qui a dès ce lundi 8 avril déposé plainte pour incitation à la haine et condamné une fois de plus ce genre d’action lors d’une conférence de presse ce lundi après-midi dans les bureaux de la Ville. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.55
nuageux
le 12/04 à 18h00
Vent
1.15 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
65 %