Nouvelle manifestation des "Anonymous" à Besançon

Publié le 09/03/2012 - 13:45
Mis à jour le 09/03/2012 - 14:00

Une nouvelle mobilisation est prévue ce samedi 10 mars à Besançon, en rapport avec le collectif Anonymous et ses sympathisants ainsi que des libertaires. Elle a pour but de lutter contre divers projets de loi notamment ACTA, qui selon ses détracteurs serait une atteinte aux Libertés du web. 

1.jpg
©

C’est donc une quatrième rencontre du genre qui se profile dans la capitale comtoise, ce samedi à 15 heures place de la Révolution. Les trois premières éditions avaient reçu un succès mitigé mais croissant, passant d’une vingtaine à une cinquantaine de personnes. Samedi, entre 50 et 100 manifestants  sont attendus, dans un cortège en va-et-vient  avec un tractage dans les rues du centre-ville avec un arrêt place du Huit septembre.

Les revendications sont toujours les mêmes : l’abandon des lois « Sopa »  et « Acta » qui, pour ses opposants, menaceraient les logiciels libres et de partage, et par la même une certaine idée de la démocratie avec un début de rupture de la libre information. Si la base de la contestation franc-comtoise fut d’abord orchestrée par le réseau Anonymous, de plus en plus de sympathisants de ce mouvement mais également des membres des milieux libertaires viennent toujours plus nombreux grossir les rangs.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Violences policières, article 24, formation des forces de l’ordre… Entretien avec Emmanuelle Cordier, policière à Besançon

Après les attentats de 2015 suite auxquels les Françaises et le Français embrassaient les forces de l'ordre, qu'est-ce qui a changé dans leurs relations ? Y a-t-il des brebis galeuses au sein de la police ? Pour ou contre l'article 24 de la proposition de loi de "sécurité globale" ? Nous avons rencontré Emmanuelle Cordier, déléguée interdépartementale unité SGP Police du Doubs à Besançon pour en parler.

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.

Missions et enjeux de la 7e brigade blindée de l’armée de Terre. On en parle avec le général Pierre-Yves Rondeau

Envoyés en mission pour 3 à 6 mois à travers le monde (Mali, Côte d'Ivoire, Liban…), les militaires de la 7e brigade blindée, subordonnée à la 1re division dont l'État-major est à Besançon, rentreront en France début 2021 en permission avant de reprendre une année d'entraînement. Le général de brigade Pierre-Yves Rondeau nous parle des missions de ces militaires et des prochains enjeux.

Sondage – En ce moment, soutenez-vous les forces de l’ordre ?

En plein débat sur l'article 24 de la proposition de loi dite de "sécurité globale", des images d'actes de violences de la part de policiers en service ont été rendues publiques ces dernières semaines (évacuation d'un camp de migrants, affaire Michel Zecler, manifestations...). Si certains critiquent les forces de l'ordre et leur hiérarchie, d'autres les défendent et évoquent un "surmenage". Et vous, soutenez-vous les forces de l'ordre malgré l'actualité ? C'est notre sondage de la semaine.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.39
couvert
le 03/12 à 18h00
Vent
2.67 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
88 %

Sondage