Besançon : ce que gagnent vos élus à la mairie

Publié le 11/04/2008 - 17:53
Mis à jour le 11/04/2008 - 17:53

Lors de la première réunion du conseil municipal, les 55 élus bisontins du conseil municipal ont déterminé le montant de leur indemnité mensuelle. (VERSION COMPLETEE AVEC LES ATTRIBUTIONS DES CONSEILLERS DELEGUES)

besancon_hotel_de_ville_006.jpg
(Photo©dr)
PUBLICITÉ

L’indemnité du maire : 5424 euros bruts

Le maire de Besançon touche l’indemnité prévue pour les villes de plus 100.000 habitants. S’il est réélu à la tête de la communauté d’agglomération du Grand Besançon, il touchera une autre indemnité équivalente environ à la moitié de celle qu’il perçoit en tant que maire de Besançon.

 

Jean-Louis Fousseret, 61 ans

 

L’indemnité des adjoints : 1833 euros bruts

Il y a 21 adjoints contre 17 dans le dernier conseil municipal. Chacun touche 1833 euros bruts.

 

Marie-Noëlle Schoeller, 61 ans, proviseur retraitée (Société civile). Attributions: solidarité, autonomie (CCAS), personnel municipal, coordination des élus.

Françoise Fellmann, 59 ans, mère de famille (PS). Attributions: éducation, petite enfance, famille et commission de sécurité.

Didier Gendraud, 41 ans, intermittent du spectacle (Verts). Attributions: démocratie participative et citoyenneté.

Michel Loyat, 53 ans, professeur en urbanisme, prospective et stratégie

Jacqueline Panier, 57 ans, retraitée (PS). Attributions : relations publiques, correspondant défense, accueil du public, formalités administratives, cultes.

Patrick Bontemps, 53 ans, cancérologue (PS). Attributions : sports, espaces et équipements sportifs.

Christophe Lime, 45 ans, agent EDF, syndicaliste (PC). Attributions: bâtiments municipaux, eau et assainissement, parc automobile et logistique.

Nicole Weinman, 55 ans, pharmacienne (Société civile). Attributions : déplacements, transports, circulation, modes doux, stationnement, voirie.

Yves-Michel Dahoui, 53 ans, assistant juridique, conseiller général (PS). Attributions : culture, patrimoine.

Françoise Presse, 56, professeur (Verts). Attributions : espaces naturels, espaces verts, biodiversité, prévention des risques urbains, parc botanique.

Lazhar Hakkar, 50 ans, médecin (Société civile). Attributions: prévention, contrat local de prévention et de sécurité, tranquillité publique.

Martine Bultot, 59 ans, médecin (GAE). Attributions : santé, hygiène, prévention sanitaire.

Jacques Mariot, 59 ans, professeur de sport (Société civile). Attributions : commerce et artisanat.

Danièle Poissenot, 55 ans, assistante sociale (PS). Attributions : quartier de Planoise, vie associative.

Benoît Cipriani, 53 ans, universitaire (Verts). Attributions : environnement et développement durable.

 Joëlle Schirrer, 68 ans, chargée de communication retraitée (Société civile). Attributions : enseignement supérieur, recherche, formation professionnelle.

Abdel Ghezali, 36 ans, chargé de mission (PS). Attributions: quartier des Clairs-Soleils, animation socio-culturelle et vie des quartiers, points publics, contrat urbain de cohésion sociale.

Fanny Gerdil, 35 ans, documentaliste (PS). Attributions: Montrapon-Fontaine Ecu, relations internationales, coopération décentralisée.

Emmanuel Dumont, 37 ans, enseignant (PS). Attributions : Battant, communication, lutte contre la fracture numérique.

Valérie Hincelin, 25 ans, animatrice (Société civile apparentée Verts). Attributions : Palente-Orchamps-Vaîtes, emploi, insertion, habitat, logement.

Jean-François Girard, 59 ans, chirurgien (Société civile). Attributions : tourisme, congrès, Citadelle.

 

L’indemnité des conseillers délégués : 617 euros bruts

 

Tous les conseillers qui ont été élus sur la liste du maire sortant bénéficient du statut de conseiller délégué ce qui bonifie leur indemnité de 337 euros par rapport à l’indemnité de base. Ils touchent 617 euros au lieu de 280 euros.

 

Hayatte Akodad, 26 ans, étudiante en médecine (PS), animations sportives

Eric Alauzet, 49 ans, médecin acupuncteur, conseiller général (Verts), aménagement, gestion et développement durables

Béatrice Ronzi, 24 ans, étudiante (PS), jeunesse et conseil bisontin des jeunes

Jean-Jacques Demonet, 58 ans, responsable associatif (Société civile), handicapés

Catherine Ballot, 50 ans, contrôleuse des impôts (Verts), bâtiments municipaux

Jean-Claude Roy, 65 ans, retraité SNCF (PS), police municipale et occupation du domaine public

Fred Alleman, 57 ans, chiropracticien (Société civile), programmes de requalification urbaine

Marie-Odile Crabbe-Diawara, 59 ans, gestionnaire (Alternatifs), petite enfance

Annie Menetrier, 45 ans, agent France Telecom, syndicaliste (PC), lutte contre les discriminations et questions humanitaires

Nohzat Mountasir, 47 ans, infirmière, (Société civile apparentée Verts), lutte contre les exclusions

Nicolas Bodin, 36 ans, universitaire (PS), rapporteur du budget et programmation

Béatrice Falcinella, 51 ans, employée (PS), propreté, qualité de la ville et proxim'cité

Franck Monneur, 37 ans, professeur d’histoire-géographie (PS), associations culturelles, fabrique culturelle: musique actuelle et de rue

Corinne Tissier, 54 ans, formatrice (Verts), agenda 21

Teddy Bénéteau, 42 ans, animateur formateur (GAE), sport et handicap

Solange Joly, 55 ans, secrétaire (PC), personnes âgées et liens intergénérationnels

Cyril Devesa, 33 ans, délégué culturel (Verts), vie étudiante

Sylvie Wanlin, 47 ans, inspecteur des impôts (PS), eau et assainissement

Jean-Sébastien Leuba, 35 ans, conseiller financier (PS), maîtrise de l'énergie et plan climat

Carine Michel, 33 ans, assistante de service social (PS), lecture publique, bibliothèques et médiathèques

Nicolas Guillemet, 30 ans, conseiller en développement (Verts), coopération et développement

Sylvie Jeannin, 38 ans, infographiste (PS), équipements sporifs

Jean-Pierre Govignaux, 59 ans, journaliste (Société civile), musées, art contemporain, fonds d'embellissement urbain, animations d'été

 

L’indemnité des conseillers municipaux : 280 euros bruts

 

Les 8 élus de la liste UMP de Jean Rosselot et les deux élus de la liste Modem de Philippe Gonon touchent l’indemnité de base soit 280 euros bruts.

 

Jean Rosselot, 62 ans, universitaire (UMP)

Françoise Branget, 54 ans, députée (UMP)

Pascal Bonnet, 47 ans, médecin psychiatre (UMP)

Catherine Gelin, 52 ans, masseur kinésithérapeute (Société civile)

Michel Omouri, 37 ans, fonctionnaire territorial (UMP)

Martine Jeannin, 53 ans, adjointe de direction (Gauche moderne)

Edouard Sassard, 33 ans, chef d’entreprise (Société civile)

Mireille Pequignot, 37 ans, représentant de commerce (RMP)

Philippe Gonon, 54 ans, chef d'entreprise (Modem)

Odile Faivre-Petitjean, 58 ans, professeur d'histoire-géographie (Modem)

 

 

 

 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs et membre du collectif Besançon Métropole 2020, formulait en juin dernier trois propositions dans le cadre de sa candidature à l'investiture LREM. Ce 12 septembre 2019, elle a tenu a éclaircir le projet de téléphérique proposé par le collectif.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Alexandra Cordier va-t-elle mener une liste dissidente face à Éric Alauzet, candidat officiellement investi par LREM le 10 juillet dernier pour l'élection municipale à Besançon ? La question est posée depuis le début de la semaine. La référente départementale "En Marche" dit actuellement ne pas être dans cet état d'esprit et espère qu'Éric Alauzet rassemblera "tous les marcheurs" bisontins.

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

municipales 2020 • À sept mois des élections municipales, l’ancienne majorité plurielle du maire sortant est plus divisée que jamais. Comme un message à Éric ALauzet, le candidat officiellement investi par En Marche, le maire LREM de Besançon estime qu’aucun candidat ne peut gagner seul... Jean-Louis Fousseret, qui a toujours déclaré qu’il ne repartirait pas pour un quatrième mandat, se pose aujourd’hui en rassembleur. Une rencontre est prévue avec Éric Alauzet samedi...

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Municipales : l’eurodéputé Yannick Jadot souhaite voir l’écologie l’emporter à Besançon…

Municipales : l’eurodéputé Yannick Jadot souhaite voir l’écologie l’emporter à Besançon…

L'eurodéputé Yannick Jadot (EELV) souhaite un "rapport de force écolo" qui soit "fort" dès le premier tour des élections municipales en mars 2020, se donnant pour objectif de "garder" Grenoble et en conquérir de nouvelles... comme Besançon où l'élue Anne Vignot devrait être tête de liste.

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le ministère du Travail a publié dimanche 28 juillet 2019 au Journal officiel le décret mettant en oeuvre la réforme vaste et controversée de l'assurance chômage annoncée le 18 juin. Ce texte de six articles comprend surtout une annexe de 190 pages qui constitue le nouveau règlement de l'assurance chômage. Par ailleurs, une expérimentation est prévue en Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val de Loire "d'un journal de la recherche d'emploi" tenu par les chômeurs.  

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.87
partiellement nuageux
le 17/09 à 15h00
Vent
4.35 m/s
Pression
1018.46 hPa
Humidité
54 %

Sondage