Besançon : les migrants installés à Chamars agressés en pleine nuit

Publié le 24/04/2017 - 16:13
Mis à jour le 24/04/2017 - 16:13

Les cinq Albanais installés sous deux tentes à Chamars, devant le commissariat de la Gare d'Eau à Besançon, ont été agressés et gazés avec des bombes lacrymogènes dans la nuit du samedi 22 au dimanche 23 avril 2017.

dsc_9013.jpg
Commissariat de Besançon ©damien
PUBLICITÉ

D’après leurs explications, plusieurs individus auraient pulvérisé du gaz lacrymogène dans leurs tentes en pleine nuit, alors qu’ils dormaient, avant de prendre la fuite.  Les victimes ont été transportées à l’hôpital par les secours pour recevoir des soins.

Les cinq membres de cette famille venue d’Albanie (un couple et trois grands enfants), devaient porter plainte au commissariat lundi 24 avril 2017.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Lundi 17 juin 2019, Jonathann Daval a livré des aveux complets lors d'une reconstitution qui s'est déroulée pendant sept  heures à Gray en Haute-Saône, reconnaissant avoir lui-même "procédé à la crémation du corps" de sa femme Alexia et lui avoir porté des coups violents, a déclaré le procureur de Besançon Etienne Manteaux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.6
ciel dégagé
le 19/06 à 15h00
Vent
3.5 m/s
Pression
1010.11 hPa
Humidité
53 %

Sondage