Besançon : l'ESBF lance son académie pour améliorer la qualité de ses formations

Publié le 10/11/2022 - 16:53
Mis à jour le 10/11/2022 - 16:28

Mercredi 9 novembre, le club de l'ESBF a annoncé le lancement de son académie. Elle aura pour vocation de former des joueuses de handball dans leur propre environnement, d’alimenter les structures partenaires en joueuses et entraîneurs bénéficiant d’une formation et d’un suivi de haut-niveau.

 © DR
© DR

Depuis sa création, le club de l’ESBF a pour ADN "sa capacité à former des joueuses de haut-niveau, en s’appuyant sur le travail de son centre de formation, des clubs du territoire, du comité du Doubs et de la ligue Bourgogne Franche-Comté". Ainsi, c’est un total de 18 internationales A françaises qui ont été formées à Besançon, parmi lesquelles on retrouve, Sandrine Mariot, Raphaëlle Tervel, Laura Glauser, Chloé Bouquet-Valentini et Lucie Granier. Au fil des années, ces joueuses ont permis au club de pérenniser une présence "quasi permanente au plus haut-niveau français, et très régulièrement au niveau européen".

Le sport de haut-niveau étant en constante évolution, le club bisontin réfléchissait depuis la saison dernière à différents moyens de conserver l’avance de son système de formation acquise sur ses concurrents directs et partager son expérience. Il s’agissait de trouver une solution innovante, ancrée dans le territoire et permettant de rayonner au niveau territorial, national et international.

La création d’une académie "répond pleinement à ces objectifs dans le but d’associer l’ensemble des forces vives de notre territoire autour d’actions permettant d’améliorer la qualité de la formation de la joueuse à chaque étape de son parcours". Après un énorme travail effectué par Tom Garnier, Alexis Roussel et Théo Breyer, l’ESBF Académie voit le jour aujourd’hui. Elle aura pour vocation de former des joueuses de handball dans leur propre environnement, d’alimenter les structures partenaires en joueuses et entraîneurs bénéficiant d’une formation et d’un suivi de haut-niveau. Le but étant de contribuer à l’élévation du niveau global des niveaux de jeu locaux.

Première étape : la formation initiale

Cette formation concerne les joueuses jusqu’à l’âge de 14 ans. Afin de performer dans ce secteur, le premier axe de travail est de constituer une base nombreuse de jeunes joueuses via des actions de promotion de la pratique : intervention en milieu scolaire, journées pratiques ouvertes, mise en avant des structures partenaires lors de matchs de l’équipe professionnelle ou encore dotation en outils de communication.

L’axe suivant vise à développer les compétences des entraîneurs de ces catégories, avec la mise en place de différents temps de formation : échanges techniques, formations de jeunes entraîneurs, invitation sur des séances de l’équipe professionnelle, colloque annuel des entraîneurs.

Le dernier axe de cette formation initiale concerne la formation de la joueuse au travers de séquences d’entraînement et de compétition : centre de perfectionnement, stages performances, tournoi international. L’Académie sera un véritable précurseur pour permettre aux jeunes joueuses de progresser au sein de leur propre environnement.

Seconde étape : la formation des joueuses en pôle espoirs

Elle concerne les joueuses âgées de 13 à 17 ans. Dans cet objectif, la collaboration entre l’ESBF et la Ligue Bourgogne Franche-Comté se poursuivra dans le cadre de l’académie, permettant aux entraîneurs de participer aux temps de détection et d’intervenir chaque semaine auprès des joueuses des pôles accession (site de Besançon) et excellence.

Des temps d’échanges seront également mis en place avec les structures partenaires afin de construire des parcours individualisés de formation, qui permettront aux joueuses d’évoluer au niveau le mieux adapté à leur progression, dans les équipes U17 National et N1 de l’académie, mais également dans les équipes de niveau national des clubs partenaires.

Troisième et dernière étape : la formation des joueuses en centre de formation

L’objectif de l’académie sera d’intégrer au centre de formation, chaque année, les meilleures potentielles, âgées de 18 à 21 ans, issues du pôle espoirs Bourgogne Franche-Comté, ainsi que certaines futures internationales françaises et étrangères. Tout ceci dans le but d’assurer le renouvellement de l’équipe professionnelle avec des joueuses en capacité à évoluer au niveau européen.

L’ensemble de ces actions associera les différentes structures partenaires de l’académie au niveau territorial (clubs, comité, Ligue), national et international (fédérations et académie étrangères) au service de la formation de la joueuse sur notre territoire, avec pour but de donner les moyens à chaque structure de progresser selon ses objectifs premiers.

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Lola Roy, une Bisontine de 17 ans au " parkour " déjà grand

Lola Roy a 17 ans mais ne vous fiez ni à son jeune âge ni à son petit gabarit car du haut de ses 1m60, la jeune fille trace déjà sa route parmi les grands dans le monde du Parkour. Le 11 novembre dernier elle a d’ailleurs réalisé l’incroyable exploit de devenir la deuxième femme au monde à sauter le mythique Manpower. Nous l’avons rencontrée pour qu’elle nous parle de sa discipline habituellement pratiquée par 98% d’hommes. 

Pensez-vous boycotter la Coupe du monde de football qui se déroule au Qatar ?

L’équipe de France jouera son premier match de Coupe du monde mardi 22 novembre. La compétition, qui se déroule au Qatar, fait polémique partout dans le monde pour des raisons principalement écologiques, mais aussi humanitaires et économiques. Et vous, pensez-vous boycotter la Coupe du monde de football cette année en évitant de suivre les matchs à la télévision ? C’est notre sondage de la semaine.

Euro handball : deux Bisontines défieront la Norvège en demi-finale

L’équipe de France de handball affronte ce soir, l’équipe tenante du titre, la Norvège pour espérer décrocher un ticket pour la finale du championnat d’Europe féminin. Chez les Bleues, trois Francs-Comtoises prendront part à la rencontre, les deux Engagées Lucie Granier et Audrey Dembélé et l’ex-pensionnaire de l’ESBF, originaire de Morteau, Chloé Valentini.

Les Bisontins venus en nombre à la rencontre des joueurs du FC Sochaux-Montbéliard

Beaucoup de Bisontins ont fait le déplacement pour la venue du FC Sochaux-Montbéliard ce mercredi 16 novembre au stade Léo Lagrange dans le cadre de l’opération « le FCSM se déplace chez vous ». Les joueurs professionnels ont notamment pris le temps d’aller à la rencontre des Bisontins lors d’une séance de dédicaces.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -3.45
peu nuageux
le 08/12 à 9h00
Vent
0.86 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
96 %