Besançon : Pokawa, restaurant de poké bowls, s'installe rue des Granges

Publié le 24/11/2022 - 17:50
Mis à jour le 25/11/2022 - 11:10

Il y a du changement au 3 rue des Granges à Besançon ! Le traiteur Healthy Food, qui a fermé dernièrement, a laissé sa place à une toute nouvelle enseigne de restauration rapide : "Pokawa", l'une des références du "poké bowl" en France et dans le monde.

Pokawa est un concept de restauration rapide crée en 2017, en Île-de-France, par deux jeunes franciliens. D'inspiration hawaïenne, il s'inscrit lui aussi dans la dynamique du healthy food. Les "poké bowls" de l'enseigne sont composés de produits frais, avec des fruits, des légumes, du poisson ou encore du poulet, le tout préparé à la minute.

L'idée voulue par l'enseigne est simple : manger bon, manger frais et manger sain.

Deux Orléanais à la conquête de Besançon

Nicolas Viguier, 30 ans, est originaire d'Orléans dans le Centre-Val-de-Loire. Le franchisé s'est lancé dans l'aventure Pokawa avec son associé Simon Formont, 28 ans, après la pandémie de Covid-19 : "À la base, notre secteur, c'est plutôt la finance. Mais le confinement nous a fait réfléchir" explique-t-il. "Simon a fait la même école de commerce que les créateurs de Pokawa, et comme nous venions tout deux d'une famille de commerçants, l'idée a germé naturellement."

En cherchant une destination et un lieu pour accueillir leur futur restaurant, les deux amis se sont arrêtés sur Besançon, un choix qui résonnait comme une évidence : "Je connaissais un peu la ville" raconte Nicolas. "Le centre ressemble beaucoup à celui d'Orléans, ça nous a beaucoup plu ! Les gens sont agréables, on s'est vite projeté."

Des clients qui reviennent déjà régulièrement

Quand nous lui avons demandé si les Bisontines et les Bisontins avaient déjà adopté Pokawa, le jeune homme a répondu positivement : "En deux semaines, nous avons revu des clients deux ou trois fois. Les gens sont curieux."

Ouvert de 11 h 30 à 22 h 30, le restaurant accueille du monde tout au long de la journée. "Le midi, ça fonctionne bien, il faut venir tôt pour avoir une place à l'intérieur" ajoute Nicolas. "L'équipe est jeune, la décoration est chaleureuse et il y a une bonne ambiance. On essaie de mettre les gens à l'aise."

Si la commande peut se prendre de vive voix au comptoir, Pokawa dispose aussi de bornes automatisées à l'entrée. Différentes tailles de poké bowls sont proposées (lil, med et big), et les prix varient entre 10.90 € et 15,90 €. "La spécialité, c'est le poké saumon. On propose aussi des "hot bowls" et des poké création, où les clients peuvent personnaliser leurs ingrédients."

Et pour les plus gourmands, entrées (falafels, gyozas, soupe, …) et desserts (cookie bio, crumble de saison, salade de fruits, …) sont aussi à la carte.

Infos +

  • Pokawa
  • 3 rue des Granges à Besançon
  • Ouvert du lundi au dimanche de 11 h 30 à 22 h 30
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Sondage – Éteindre l’éclairage public de certains quartiers de Besançon pour faire des économies, qu’en pensez-vous ?

À partir du 30 novembre 2022, l’éclairage public sera éteint dans plusieurs quartiers bisontin pour faire face à l’envolée des prix de l’énergie. La municipalité va progressivement éteindre les lumières entre 23 h et 5 h. Avec cette mesure, elle compte économiser 120.000 €. Selon vous, est-ce une bonne idée ? C'est notre sondage de la semaine.

On a goûté pour vous le calendrier de l’avent de laGrange à Marnay…

Chaque année, laGrange à Marnay propose un calendrier de l’avent version gourmande avec ses produits et des découvertes. Élodie et Alexane, journalistes pour maCommune.info et amatrices de boissons chaudes, ont testé pour vous les thés, tisanes et rooibos de ce calendrier particulier…

Bourgogne Franche-Comté : La retraite progressive ou comment se préparer au départ à la retraite

PUBLI-INFO • Le départ en retraite effraye, c’est un fait. Les futurs retraités redoutent de se retrouver sans activités pour occuper leurs journées. Ainsi, la retraite progressive permet, à partir de 60 ans, de recevoir une part de sa re­traite tout en réduisant son temps de travail. À travers, le témoignage de Pierre-Jean, salarié de 62 ans, décou­vrez ce qu’est concrètement la retraite progressive et les motivations qui l’ont poussé à en faire la demande.

Connaissez-vous le Livret Engagé Sociétaire du Crédit Agricole Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • Le Crédit Agricole s’engage ! Il offre la possibilité à ses clients sociétaires de devenir acteurs des grandes transitions climatiques, agricoles et sociétales à chaque instant et quels que soient leurs moyens, grâce au Livret Engagé Sociétaire.

Plusieurs quartiers de Besançon seront plongés dans le noir à partir du 30 novembre

Dans le but de faire face à l’envolée des prix de l’énergie et à la gravité de la crise énergétique, la Ville de Besançon a lancé un "Plan de sobriété énergétique" qui impose des actions immédiates et d'ampleur inédite. À partir du 30 novembre 2022, l’éclairage public sera éteint dans plusieurs quartiers bisontins…

L’État propose une aide jusqu’à 1.500€ pour remplacer une chaudière à fioul

INFO PRATIQUE • Une aide supplémentaire pouvant atteindre 1.500€ est accordée aux ménages qui remplacent leur chaudière au fioul par un système de chauffage plus respectueux de l’environnement (pompe à chaleur, système à énergie solaire, chaudière biomasse...). Instaurée par un arrêté publié au Journal officiel du 28 octobre 2022, cette prime supplémentaire, appelée "Coup de boost fiou", est temporaire.

Flambée des coûts de production : la CMA souhaite accompagner les entreprises et les artisans

La forte hausse des matières premières, des fournitures, de la masse salariale et de l’énergie affecte de nombreuses trésoreries. Afin d’apporter de l’aide, la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) de la région Bourgogne-Franche-Comté se dit mobilisée pour accompagner les artisans et entreprises en difficultés.

Départ de Vallourec de la Côte-d’Or : Marie-Guite Dufay déplore " un gâchis humain et industriel "

La direction de l’entreprise Vallourec Umbilicals a annoncé, ce jeudi 23 novembre 2022, la fermeture du site de Venarey-les-Laumes, en Côte-d’Or. Plus de cinquante emplois sont ainsi menacés. La présidente de Région Marie-Guite Dufay déplore "un gâchis humain et industriel".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.97
nuageux
le 29/11 à 21h00
Vent
1.28 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
95 %