Besançon : fin de garde à vue pour les deux Gilets Jaunes

Publié le 27/02/2019 - 18:31
Mis à jour le 27/02/2019 - 18:33

Mise à jour à 18h31 • Convoqués à 8h30 au commissariat de Besançon ce mercredi 27 février 2019, Kévin Binda, Gilet Jaune et Frédéric Vuillaume, membre du syndicat Force Ouvrière et Gilets Jaunes sont respectivement sortis de garde à vue à midi et 16h30. Ce matin, une trentaine de personnes s’était réunie dès la première heure afin de les soutenir. Une réunion publique est organisée par les Gilets Jaunes ce mercredi soir à 20h30 à Montferrand-le-Château.

"On a été auditionné mais ils n'ont rien retenu contre nous", explique Frédéric Vuillaume en ajoutant : "c'est une garde à vue abusive, je ne suis pas un bandit". Concernant les faits qui leur sont reprochés, Kévin Binda a été entendu pour "participation à un attroupement après sommation de dispersion" ainsi qu'à la "participation à un groupement en vue de commettre des dégradations". Les mêmes faits ont été reprochés à Frédéric Vuillaume qui a également été entendu pour "entrave à la circulation" et "organisation de manifestation sans déclaration préalable en préfecture".

Les gardes à vue ont été levées, mais "une enquête est toujours en cours", nous indique-t-on. Ces infractions pourraient "concerner d'autres manifestants sous réserve d'identification", est-il précisé.

Ce matin, nous avions rencontré Kévin Binda et Frédéric Vuillaume avant leur garde à vue :

8h30. Les grilles du commissariat sont toujours fermées ce mercredi. Devant, une trentaine de manifestants (pour la plupart des Gilets Jaunes ayant pris part aux précédentes manifestations), sont mobilisés. Ils trouvent anomal la convocation de Frédéric Vuillaume et de Kévin Binda et viennent les "soutenir : " Se sont des Gilets Jaunes, des amis, des soutiens", explique Frédéric Vuillaume qui assure "être pacifiste et ne jamais avoir balancé une pierre". "C'est de l'intimidation en fait", ajoute Kévin Binda, pour la troisième fois convoqué : "on a absolument rien fait, ce n'est pas normal".


Le 13 février dernier, une cinquantaine de personnes s'étaient également réunies devant le commissariat de Besançon afin de protester contre la mise en garde à vue de deux Gilets Jaunes, dont la femme de Frédéric Vuilaume. Elle avait été convoquée pour  participation à un attroupement "malgré les sommations" et « complicité dans les violences » à l’encontre des forces de l’ordre. L'autre homme, lui aussi en garde à vue, avait été lui convoqué pour jets de projectiles. L'intersyndicale Solidaires-FSU- CGT-FO avait notamment tenu à adresser leur soutien à Fréderic Vuillaume dans un communiqué suite au courrier du préfet reçu par ce dernier Il stipulait que le droit de manifester était encadré par le principe de la déclaration préalable.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Marche des croquettes à Besançon : un kilomètre parcouru, un repas offert aux animaux des refuges

C’est en soutien aux refuges accueillant les animaux abandonnés que l’association Lianes (Lien avec l’animal et contre l’exclusion sociale), organise une marche solidaire : la Marche aux croquettes. A l’initiative de Solidarité Peuple Animal, ellese déroulera mercredi 3 juillet 2024.

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Problèmes de management : nouvel appel à la grève aux musée des Arts et du Temps à Besançon

Après un premier mouvement de grève le 12 avril dernier, des agents des musées des Arts et du Temps de Besançon se mettront de nouveau en grève vendredi 31 mai 2024. Malgré des signalements à des élues de la maire concernant des problèmes de management de la part de leur directrice, les syndicats déplorent leur inaction.

Opération “portes closes” : de nombreuses pharmacies fermées et une manifestation le 30 mai à Besançon

Un préavis de grève a été déposé par la Fédération syndicale des pharmacies de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) jeudi 30 mai 2024, invitant les officines à participer une opération "portes closes". À Besançon, une manifestation est prévue place de la Révolution.

Audiovisuel public en grève : ”Un danger majeur pour la pérennité de la radio de service public”

Un appel général à la grève a été lancé par les syndicats de l’audiovisuel public jeudi 23 et vendredi 24 mai 2024 contre la réforme de l’audiovisuel public votée au Sénat en juin 2023 qui consiste notamment à faire fusionner les médias publics.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.45
légère pluie
le 22/06 à 12h00
Vent
1.85 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
94 %