Alerte Témoin

Biathlon (sprint) : Fourcade n'est que 8e. Fillon Maillet est 48e

Publié le 11/02/2018 - 14:11
Mis à jour le 16/04/2019 - 10:15

Le biathlète Martin Fourcade, favori de la discipline, a terminé au-delà du podium du sprint des Jeux de Pyeongchang dimanche, plombé par trois fautes au tir couché dans un parcours perturbé par le vent. Le Franc-Comtois Quentin Fillon Maillet a terminé en 48e position  très loin derrière le vainqueur de l'épreuve l'Allemand Arnd Peiffer.

capture_decran_2018-02-11_a_20.10.48.jpg
instagram quentin fillon maillet (entrainement)

Il ne pouvait pas commencer plus mal: le roi du biathlon Martin Fourcade est passé totalement à côté de sa première course aux JO-2018, terminant à une très décevante 8e place du sprint remporté dimanche à la surprise générale par l'Allemand Arnd Peiffer.

Sur 87 concurrents, le Jurassien Quentin Fillon-Maillet termine très loin en 48e position  à 1'49 de Peiffer (4 fautes). Prochain rendez-vous ce lundi 12 février sur la Poursuite 12,5 km. 

 Biathlon quentin fillon maillet  sprint JO 2018

  • Le record de 3 titres aux Jeux d'hiver détenu par Jean-Claude Killy attendra donc avant d'être égalé. Un échec cruel pour le porte-drapeau de la délégation française, star annoncée de Pyeongchang mais qui a pris mauvais départ dans cette quinzaine olympique. 

Le sextuple tenant de la Coupe du monde espérait sans doute un meilleur démarrage alors qu'il ambitionne d'ajouter une ou plusieurs médailles d'or aux deux raflées à Sotchi en 2014. Mais avec trois erreurs au tir couché, il ne pouvait pas rêver à grand-chose et il a dû laisser le beau rôle à Peiffer, sacré pour la première fois aux JO à 30 ans et qui s'est imposé avec un sans-faute à la carabine devant le Tchèque Michal Krcmar et l'Italien Dominik Windisch.

"Ce qui s'est passé ? Je ne sais pas, je ne comprends pas, s'est lamenté le Français de 29 ans à l'arrivée. C'est une grosse déception et une grosse incompréhension aussi. Parce que j'avais préparé idéalement cette course olympique. Aujourd'hui, j'étais prêt et ça ne bascule pas de mon côté. J'avais abordé idéalement cette course en chassant les pensées parasites, le stress, qui est forcément présent à l'approche d'un grand évènement. Ce n'est pas la fin du monde mais c'est une chance énorme qui est partie et qui ne se représentera pas."

 Il pourra toujours se consoler en se disant qu'il avait aussi commencé timidement à Sotchi (6e du sprint) avant de monter à deux reprises sur la plus haute marche du podium. 

L'autre grand battu du jour se nomme Johannes Boe. Le rival de Fourcade cette saison, victorieux de 8 des 15 courses disputées en Coupe du monde, est lui aussi passé à la trappe avec 4 erreurs à la carabine et une piètre 31e place. Mais pas sûr que les déboires du Norvégien redonnent le sourire au Pyrénéen.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Déconfinement phase 2 : qu’est-ce qui va changer à Besançon à partir du 2 juin ?

Suite à l’annonce du Premier ministre Edouard Philippe, la Région Bourgogne-Franche-Comté est désormais classée en zone verte. Dans ces conditions, sous réserve des autorisations préfectorales nécessaires, la Ville de Besançon annonce les réouvertures des écoles, des cafés et des restaurants, des piscines publiques, etc.

Foot: décès de Jacques Crevoisier, ancien adjoint de Houllier à Liverpool

Jacques Crevoisier, qui fut l'entraîneur adjoint de Gérard Houllier à Liverpool et consultant pour Canal+, est décédé à l'âge de 72 ans, a indiqué dimanche son ancien club de Sochaux. "Il a eu une crise cardiaque samedi soir", a précisé  Christophe Bidal, le vice-président de l'AS Baume-les-Dames où le Franc-Comtois a été joueur, entraîneur puis directeur sportif.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.38
légère pluie
le 02/06 à 18h00
Vent
2.95 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
56 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune