Conférence publique : "Être franc-maçon en 2019" ce soir à Besançon

Publié le 08/11/2019 - 11:55
Mis à jour le 08/11/2019 - 11:07

Une conférence publique comme on en voit rarement à Besançon se déroule ce vendredi 8 novembre 2019 à 18h30 au Kursaal. Rarement puisque ce sont des francs-maçons bisontins qui organisent cet événement dont Christian Moussard, biologiste hospitalo-universitaire à la retraite et franc-maçon depuis 45 ans. Le thème : "Être franc-maçon en 2019" animé par René Rampnoux, maçon bordelais et ancien grand maître adjoint du Grand Orient de France.

Pour Christian Moussard, responsable du comité d'organisation de la conférence, c'est l'occasion de révéler son appartenance maçonnique. Jusqu'à présent, il était resté discret sur son appartenance à la Franc-Maçonnerie hormis à des membres de sa famille et des amis proches. En retraite depuis un an, Christian a envie de faire partager "ce bonheur d'être franc-maçon" comme il le dit. Et d'ajouter : "Je n'aurais pas fait ça alors que j'étais en activité parce que les ragots sur la Franc-Maçonnerie brouillent souvent l'analyse des situations." 

La Franc-Maçonnerie, concrètement c'est quoi ?

Lorsque l'on pose cette question à Christian Moussard, il nous répond avec trois mots : "fraternité, philosophie, spiritualité". Pour parler de la "fraternité", il explique que "la Franc-Maçonnerie sont des hommes et des femmes qui partagent un même but, l'amélioration de soi-même et de la société, et partagent une même méthode par le symbolisme qui fait appel à l'imaginaire collectif (…) C'est aussi une fraternité dans le temps, puisque la Franc-Maçonnerie existe depuis trois siècles, et dans l'espace puisqu'il y a 2 millions de franc-maçons dans le monde."

Pour l'aspect "philosophie" de la Franc-Maçonnerie, Christian précise qu'il s'agit de "questionner et se questionner, c'est une philosophie au quotidien et c'est avoir question à tout par opposition avec la religion qui a réponse à tout. Montaigne disait : philosopher c'est apprendre à mourir, un humoriste a complété : à quoi bon, on réussit bien la première fois. Tout ça pour dire que philosopher, c'est apprendre à vivre."

Enfin, Christian nous éclaire sur l'aspect spirituel qui selon lui est "indissociable d'une espèce d'étonnement, d'émerveillement devant les mystères de l'univers. En ce sens, cette spiritualité est le prolongement de la philosophie, mais une philosophie de l'au-delà, pas au sens de la mort, mais de l'au-delà de l'Homme, de soi. C'est donc ouvrir aussi grand que possible son regard sur soi, sur le monde, sur ce qu'on peut juger de plus haut et de plus grand que soi." 

Une conférence pour "les non-maçons"

Cette conférence a pour objectif "d'aller vers le public, lui faire découvrir la réalité de la Franc-Maçonnerie, loin des ragots", souligne Christian Moussard, responsable du comité d'organisation de l'évènement. Par ce rendez-vous, les "frères" et "sœurs" souhaitent montrer aux "non-maçons" que la Franc-Maçonnerie est "une école de pensée, de vie, de philosophie de la vie quotidienne".

Pour animer cette conférence, René Rampnoux, franc-maçon bordelais et ancien grand maître adjoint du Grand Orient de France, invité par la loge de Christian Moussard.

Infos +

  • Conférence : "Être franc-maçon en 2019"
  • Vendredi 8 novembre 2019
  • À 18h30
  • Salle Proudhon à Besançon
  • Entrée gratuite
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Fulgurance du variant britannique dans le Doubs : le préfet pourrait prendre de nouvelles mesures prochainement

En seulement quelques jours, le nombre de tests positifs au variant dit "britannique" de la Covid-19 dans le Doubs a explosé comme nous vous en informions sur maCommune.info mercredi 24 février. Le préfet du Doubs ainsi que l'ARS Bourgogne Franche-Comté surveillent cette évolution et renforcent les mesures et les contrôles.

143 affiches contre les violences sexistes et sexuelles exposées au tribunal de Besançon 

Le parquet de Besançon accueille une exposition inédite ce mois de février 2021. Des élèves de collèges, lycées et post bac de l'académie de Besançon ont réalisé des affiches dans le cadre du concours pour la prévention contre les violences sexistes et sexuelles. Les lauréats seront récompensés le 8 mars prochain. 

L’UFC-Que Choisir alerte sur les dangers de certaines encres de tatouage

À la suite des résultats de ses tests en laboratoire sur les composants des encres de tatouage, l’UFC-Que Choisir tire la sonnette d’alarme ce jeudi 18 février et saisit la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) et l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) pour procéder au retrait et au rappel de nombreux produits.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.97
peu nuageux
le 25/02 à 21h00
Vent
1.31 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
55 %

Sondage