Alerte Témoin

Bientôt un centre d'études et de recherches olympiques universitaires à Besançon

Publié le 20/09/2019 - 12:34
Mis à jour le 31/10/2019 - 17:46

L'Université de Franche-Comté et le Comité régional olympique et sportif de la région ont signé une convention de partenariat, pour permettre la création du premier centre d'études et de recherches olympiques universitaires (CEROU) de France ici, à Besançon.

PUBLICITÉ

Dans le monde, 43 centres de ce type existent dans 24 pays. Mais aucun en France. Le premier pourrait donc bien être à Besançon, au sein de l'Université de Franche-Comté.

Pour permettre la création de ce centre, le Comité Régional olympique et sportif de la région et l'UFC ont signé une convention de partenariat, "qui lance véritablement le projet" assure Eric Monnin, vice-président de l'Université délégué à l'Olympisme et pilote de l'opération.

Des études et recherches multidisciplinaires

Selon ce dernier, ce "CEROU" franc-comtois aurait plusieurs missions, dont "permettre aux étudiants de franche-comté d'être acteurs de cet évènement à rayonnement mondial". Que ce soit dans "des études, de la recherche, des colloques... sur l'Olympisme, qui est un objet valise universel qui touche à énormément de domaines : le décalage horaire, la diététique, la Grèce antique, etc."

Une logique universitaire donc, mais avec tous les acteurs concernés par l'Olympisme.

Le CEROU devra entre autres :

  • multiplier les liens entre les organes olympiques locaux, nationaux et internationaux,
  • publier dans des revenues nationales et internationales,
  • développer un réseau de chercheurs et d'échanges entre universités,
  • analyser les actions olympiques en France et à l'étranger,
  • créer de niveaux diplômes
  • programmer des enseignements liés à l'Olympisme...

Une réunion de réflexion sur la mise en place du projet est organisée le 9 octobre prochain.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Collège Diderot : le recteur maintiendra « en partie » les moyens alloués aux enseignants référents

Après une opération "collège mort" lundi, puis une journée de grève ce mardi, au collège Diderot à Besançon, le recteur de l'académie a convoqué la presse mardi 18 février pour y répondre et annoncer le maintien "en partie" des moyens dans cet établissement du réseau d'éducation prioritaire (REP+).

Planoise : « Collège Mort » à Diderot

Les parents n'ont pas envoyé leurs enfants au collège Diderot lundi 17 février 2020 à Besançon pour protester contre la perte des postes d'enseignants référents en éducation prioritaire renforcée (Rep+) de Planoise. Mardi, ce sont les enseignants qui seront en grève avant une marche dans les rues du quartier en fin de journée. Dans le Doubs, la baisse des moyens dans les secteurs sensibles provoque également la grogne à l'école Mandela de Bethoncourt et au Collège Lou Blazer de Montbéliard.

Baisse des dotations horaires au collège Diderot : Anne Vignot apporte son soutien au personnel

Comme nous le dénonçait le Snes FSU dans un article en date du 6 février dernier, les moyens vont baisser pour la rentrée 2020 dans les collèges et lycée. Ce 16 février 2020, Anne Vignot, candidate à l'élection municipale de Besançon, souhaite apporter son soutien aux personnels du collège Diderot.

Orientation : programme 2020 des portes ouvertes des collèges, lycées et universités en Franche-Comté…

Futurs collégiens, lycéens et étudiants doivent penser à leur avenir notamment en visitant des établissements et choisir celui qu'ils considèreront comme le meilleur… Voici le calendrier 2020 des portes ouvertes en Franche-Comté. De nombreux rendez-vous sont au programme ce samedi 15 février 2020.

« Mise à pied » d’un professeur à Dole : une mobilisation prévue mardi 18 février

Le syndicat CGT du lycée Duhamel de Dole a tenu alerter l'opinion publique le 12 février 2020  dans le cadre de la "mise à pied" d'un professeur suite à sa "participation à la contestation des épreuves d'E3C". Les organisations syndicales, SNES-FSU, Snuep-FSU, CGT Educ’Action, SUD Education, Unsa Education et SNFOLC se mobiliseront le mardi 18 février à partir de 11h45 Avenue Charles Laurent Thouverey à Dole. Pour rappel,  Une pétition a été mise en ligne.

Baisse de moyens dans les collèges et lycées : « Blanquer déclare la guerre aux pauvres ! » (Snes)

Le syndicat dénonce la baisse de moyens pour la rentrée 2020 avec 30 postes retirés dans les collèges et lycée de l'académie de Besançon. Le Snes FSU précise que les volumes de retraits d'heures les plus importants concernent les établissements technologiques et ceux situés en zone d'éducation prioritaire comme à Planoise.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.13
nuageux
le 21/02 à 6h00
Vent
0.41 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
92 %

Sondage