Ginko : une nouvelle appli pour guider les personnes en situation de handicap visuel

Publié le 22/02/2023 - 10:26
Mis à jour le 24/02/2023 - 19:57

Une application numérique permettant de guider les personnes en situation de handicap visuel sur le réseau Ginko vient de faire l’objet de tests concluants par Grand Besançon Métropole entre juillet et novembre 2022. Elle sera disponible pour le grand public dans le courant de l’année 2023.

Cette application sur smartphone permet de guider les utilisateurs pour emprunter le bus ou le tram jusqu’à la destination choisie. Un signal sonore guide l’utilisateur vers le bon quai en fonction de la ligne choisie. Une fonction de reconnaissance des portes et des sièges libres permet d’accéder à l’intérieur du bus ou du tramway quand celui-ci est à quai, de s’asseoir dans le véhicule. Enfin, les utilisateurs sont alertés à l’approche de chaque station, puis à celle de leur destination finale. 

Au départ du projet, Grand Besançon Métropole a été interpellé, par les associations intervenant dans le domaine du handicap, sur les difficultés rencontrées par les personnes atteintes de déficiences visuelles pour utiliser le réseau de transport en commun sur son territoire. La collectivité s’est alors fixée comme objectif de leur faciliter l’accès aux véhicules et de leur permettre d’acquérir une meilleure autonomie dans ces déplacements. 

Une expérimentation en situation réelle

La société Ezymob, qui a développé une application spécifique de guidage permettant de lever ces difficultés, a été chargée de la tester sur le réseau Ginko. Une expérimentation en situation réelle a donc été réalisée de juillet à novembre 2022, à l’occasion de cinq journées de tests, afin de mesurer la performance de ce nouvel outil.

"Le bilan des tests est globalement concluant, notamment concernant la détection des portes et des sièges disponibles, la détermination de la position lors du trajet et le guidage sur le pôle d’échanges. D’une manière générale, les testeurs perçoivent cet outil comme utile et favorisant l’autonomie des utilisateurs déficients visuels", explique Grand Besançon Métropole, "le gain de temps a été mis en avant ainsi que le fait de pouvoir s’aventurer vers des destinations nouvelles de manière autonome". Enfin, "100 % des utilisateurs trouvent l’application utile", précise GBM, qui est la première collectivité à avoir testé cette application après Ile-de- France Mobilités, le syndicat des transports de la région Ile-de-France. 

Un déploiement prévu dès 2023

Au sortir de cette phase de tests, Grand Besançon Métropole souhaite donc désormais déployer cette application pour le grand public courant 2023, afin de renforcer l’attractivité et l’accessibilité de son réseau de transport. Celle-ci sera intégrée dans l’application Ginko, regroupant l’intégralité de l’offre et des informations sur le réseau, mais elle existera également en application dédiée disponible directement sur les plateformes de téléchargement. Cette deuxième possibilité a été souhaitée par les testeurs pour favoriser la facilité et la rapidité d’accès. 

L'application en détail 

Il s’agit d’une application qui utilise les fonctionnalités du smartphone (caméra, fonctions sonores et vibration...) ainsi que des données issues du calculateur d’itinéraires Ginko. Ces données sont ensuite exploitées à l’aide d’algorithmes d’intelligence artificielle pour donner des indications de guidage tout au long du parcours de l’usager sur le réseau de transport en commun. 

Le smartphone restitue ensuite les informations à l’utilisateur dans les différentes phases de son parcours sur le réseau de transport : 

  • choix du véhicule affecté à la ligne de destination ;
  • localisation de la porte d’accès au véhicule ;
  • localisation d’un siège disponible dans le véhicule ;
  • suivi en temps réel de son itinéraire sur le réseau Ginko ;
  • déplacement en correspondance sur un pôle d’échanges.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Ligne des horlogers : des travaux de modernisation engagés jusqu’au mois d’octobre 2024

Depuis le 4 mars 2024, d’importants travaux sont engagés sur la ligne historique des horlogers. Cette dernière, qui s’étend sur 75 km, fête ses 140 ans. Au total, deux enveloppes de 50 millions d’euros ont été allouées pour le projet de modernisation. La fin des travaux est prévue le 31 octobre prochain…

Neutralisations de voies et fermetures de nuit, les Mercureaux bientôt impactés par des travaux…

Du lundi 15 avril au vendredi 14 juin 2024, la Direction interdépartementale des Routes Est (DIR Est), pour le compte de l’État, va procéder au remplacement des caméras DAI (détection automatique d’incident) qui équipent les tunnels de la RN57-Voie des Mercureaux à hauteur de Besançon (25). Ces travaux entraîneront des neutralisations de voies et des fermetures de la voie des Mercureaux dans un ou deux sens de circulation selon les phases de travaux.

Problèmes de stationnement du personnel du CHU : un syndicat ouvre le parking de la direction à tous

À 6 heures du matin mercredi 10 avril 2024, des membres du syndicat Sud Santé Sociaux du CHU de Besançon ont ouvert les parkings de la direction entourant le bâtiment blanc à tous les personnels de l’établissement hospitalier. ”Se garer au CHU, c’est dur pout tout le monde, les privilèges, ça suffit !” selon le syndicat.

Cluse-et-Mijoux : la route dans le sens France-Suisse sera fermée pendant plus de trois mois

Coût total : 3,8 M€ HT • Des travaux seront entrepris à partir du 13 mai 2024 afin de rénover le réseau d'eau potable. Ces derniers engageront donc la neutralisation d’une voie dans le sens France-Suisse au niveau de la Cluse-et-Mijoux… (et les deux voies du 24 juin au 14 juillet). Pour rappel, une pétition avait été lancée afin de demander notamment à ce que les travaux soient effectués de nuit. Une solution "impossible sur la partie terrassement", nous précise-t-on.

Mobilité à Besançon : “il faut accepter de réduire les performances de la voiture en ville”

En préambule de la conférence "Comment mieux se déplacer demain ? Quelle mobilité dans le Grand Besançon ? "qu’il a présenté mardi 2 avril 2024 à 18h30 au laboratoire Théma de Besançon, Frédéric Héran, économiste des transports et urbanistes à l’université de Lille, a accepté de revenir sur quelques-uns des enjeux de la mobilité en ville lors d’une conférence de presse ce mardi dans les locaux d’Hôphophop. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.43
légère pluie
le 19/04 à 9h00
Vent
5.84 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
89 %