Biotika® : des étudiants de Besançon travaillent à la santé de demain

Publié le 11/12/2012 - 18:59
Mis à jour le 12/12/2012 - 10:00

Créé en 2006 par l’Institut supérieur d’ingénieurs de Franche-Comté (ISIFC), Biotika® se compose principalement d’élèves ingénieur ISIFC de niveau Bac+4 et +5. Certifiée ISO 13 485 en septembre dernier, cette entreprise, au statut juridique universitaire, développe de réels dispositifs médicaux innovants en réponse aux besoins du secteur biomédical et du monde hospitalier. Nadia Butterlin, directrice de l'école d'ingénieur ISIFC et PDG de Biotika® a répondu à nos questions... 

biotika__ludovic_godard_ufc_.jpg
Nadia Butterlin (en haut à gauche) : PDG de Biotika (Besançon) ©UFC -Ludovic Godard

biomédical

PUBLICITÉ

maCommune.info :  Biotika, est-ce une entreprise, une école d’ingénieurs ?

Nadia Butterlin : Les deux ! C’est une entreprise qui n’est pas comme les autres ! c’est à dire avec un statut particulier : un statut juridique universitaire et à but non lucratif. Ce n’est pas non plus une association ! Biotika est intégrée dans l’ISIFC car c’est aussi un module d’enseignement de 230 heures réparti à temps partiel sur la seconde (1j/sem) et la troisième année du cycle ingénieur (1,5j/sem)  à niveaux bac +4 et Bac +5. 

mC : Que propose-t-elle et que vise-t-elle précisément ? 

NB : C’est un bureau d’études spécialisé en dispositif médical et en produits de santé. Notre but est d’accélérer la mise sur le marché de produits innovants biomédicaux sous forme de travaux de démonstration (preuves de concept ou prototypes expérimentaux ou numériques) ou d’assistance technique et réglementaire. Nos clients sont les spécialistes de la santé (chercheurs ou soignants) ou les industriels ou les associations de patients. Biotika est certifiée par le LNE GMED ISO 13 485.

mC : Combien de projets ont été incubés depuis la création de Biotika en 2006 ?

NB : 16 projets différents ont été mis en oeuvre depuis 2006. Cette année, 26 étudiants ont travaillé cette année sur 5 projets différents, dont DigitTech. 

mC : Pouvez-vous nous donner plusieurs exemples concrets (Physiotika, Agimilk…). Des projets se sont-ils concrétisés sur le marché avec des phases de production ? 

NB :  Biotika n’a pas vocation à produire ni à fabriquer. C’est un bureau d’études qui travaille avec des collaborateurs fabriquant ou distributeur au sens juridique du terme. Les projets les plus aboutis sont : 

1. le dispositif de salive artificielle (projet S alive financé par des fonds OSEO et l’ANR Émergence 2011). Des prototypes fabriqués par la société Cisteo médical de Besançon sont actuellement en phase de tests avec le CHU de Besançon chirurgie maxillo-faciale sur des cochons de l’école vétérinaire de Lyon. Le résultat pourrait potentiellement commercialisable dans au moins 4 à 5 ans.

2. Agimilk et Physiotika, les démonstrateurs mis au point permettent d’initier des travaux de recherche en collaboration avec des laboratoires de recherche.

3. Conception  d’un dispositif de diagnostic des pertes d’équilibre pour kinésithérapeute. Prototype numérique livré en 2011 (Equistab).

4. Conception d’un nouveau dispositif de détection du syndrome du canal carpien (DigitTech). Produit livré en janvier 2013 à la société Technologia. 

mC : Vous serez présents au Medtec de Lyon les 15 et 16 mai 2013, quels projets seront mis en avant ? 

NB : les projets d’assistance technique et réglementaire tels que ceux pour la société Technologia ou de valorisation de travaux de recherche tels que S alive pour le CHU de Besançon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Des élèves d’Ornans présentent à Emmanuel Macron leurs productions sur Courbet

Après son discours et la visite de l'exposition "Yan Pei Ming face à Courbet", Emmanuel Macron a pris le temps de rencontrer une quinzaine d'élèves de l'école primaire Courbet et du collège Pierre Vernier d'Ornans qui ont pu lui présenter leurs travaux réalisés dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Courbet.

Qui sont les nouveaux « influenceurs » de Besançon ?

Qui sont les nouveaux « influenceurs » de Besançon ?

Instagram, Youtube… depuis maintenant plusieurs années, nombreux sont les créateurs désireux de partager leurs passions à travers ces plateformes. Beaucoup sont devenus de véritables célébrités en France ou dans le monde, d’autres tentent toujours de se démarquer. A Besançon, quelques créateurs, ont su se faire connaitre et attirer un publique plutôt large ou font face à la dure réalité du monde de l’influence. Nous avons échangé avec Pauline (Paulinedress) et Anthony (Chromodesomey)

La Color Life, ce dimanche à Besançon

La Color Life, ce dimanche à Besançon

Organisée conjointement depuis 2014 par les étudiants de l’école de commerce Imea et le Comité du Doubs de la ligue contre le cancer, la Color life revient pour une sixième édition le dimanche 26 mai 2019 dès 13 h au parc de la Gare d’eau de Besançon.  

Une carte interactive des formations « pour aider les candidats à faire leurs choix » sur Parcoursup

Une carte interactive des formations « pour aider les candidats à faire leurs choix » sur Parcoursup

Alors que la phase de formulation des vœux sur Parcoursup se poursuit jusqu'au 14 mars 2019, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation met à disposition de tous les candidats une carte des formations disponibles de Parcoursup dès ce mercredi 6 février 2019.

Un Escape game « empoisonné » à la Citadelle en prévision pour juin 2019

Un Escape game « empoisonné » à la Citadelle en prévision pour juin 2019

Les nouveautés à la Citadelle de Besançon • Alors que la Citadelle de Besançon ne sera plus accessible du lundi 7 janvier au dimanche 3 février 2019 inclus pour sa fermeture annuelle, quelques nouveautés se profilent à l'horizon avec un nouvel aquarium, une nouvelle activité "soigneur d'un jour" et une Escape Room sous le règne de Louis XIV.

Parcoursup : ce qu’il faut savoir sur la plateforme d’orientation 2019

Parcoursup : ce qu’il faut savoir sur la plateforme d’orientation 2019

Tout savoir sur Parcoursup • Les lycéens de Terminale qui veulent entamer des études supérieures et les étudiants en réorientation vont pouvoir inscrire leurs voeux sur Parcoursup depuis le mardi 22 janvier 2019. Cette plateforme d'admission post-bac, inaugurée l'an dernier, a connu quelques modifications "pour réduire l'attente et le stress des candidats".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.63
partiellement nuageux
le 17/07 à 9h00
Vent
1.75 m/s
Pression
1015.17 hPa
Humidité
55 %

Sondage