Bourgogne Franche-Comté : la Cram devient la Carsat

Publié le 30/06/2010 - 09:52
Mis à jour le 30/06/2010 - 09:52

À partir du 1er juillet, la Cram Bourgogne et Franche-Comté devient Carsat Bourgogne et Franche-Comté, caisse d’assurance retraite et de la santé au travail.

 ©
©

Ce changement de nom intervient dans la foulée de la mise en place des Agences régionales de santé (ARS) instaurée par la loi hôpital, patients, santé, territoires. Nouveau nom, nouveau logo et missions recentrées…

La Carsat reste l’interlocuteur privilégié des futurs retraités et retraités du régime général. Elle met en mémoire la carrière des assurés, conseille les futurs retraités, calcule leur retraite et la paie tous les mois. 17 agences, réparties sur l’ensemble des deux régions, assurent une offre de services complète : de la prise de renseignement à l’enregistrement du dossier.

Par son action sociale, « la Carsat est au côté des assurés en difficulté pour les aider à vivre à domicile en préservant leur autonomie, à retrouver un poste suite à un arrêt maladie, à bien vivre leur sortie d’hospitalisation… Des signalements entre les différents services de la Carsat - retraite, service social, prévention - concourent à une prise en charge rapide et efficace des assurés fragilisés », peut-on lire dans un communiqué.

Elle a également pour objectif « de prévenir et de réduire les conséquences des accidents de travail et maladies professionnelles sur la santé et d’assurer la sécurité des salariés. Par ses actions en entreprises, elle joue le rôle d’assureur du risque professionnel. Ces missions mobilisent les ingénieurs-conseils et contrôleurs de sécurité. La Carsat gère aussi le fichier et le compte employeur, elle calcule le taux de cotisation accidents du travail et maladies professionnelles ».

 

En 2009, la Carsat c'est 33092 retraites attribuées, 586743 retraités payés, 4,1 milliards d'euros versés pour le paiement des retraites.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Renouvellement de congé de présence parentale : les règles s’assouplissent

Pour les salariés du secteur privé comme pour les agents de la fonction publique, titulaires ou non, il est désormais plus simple de renouveler, avant son terme, un congé de présence parentale ainsi que le droit de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP). Cela fait suite à un décret publié au Journal officiel le 4 février 2024, annonce service-public.fr.

Guerre à Gaza : un rassemblement pour boycotter Carrefour à Ecole-Valentin

Une dizaine de personnes se sont rassemblées devant Carrefour à Ecole-Valentin samedi 17 février 2024 vers 10h00 à l’occasion de la "journée nationale d’action #BoycottCarrefour" lancée par la campagne BDS (Boycott désinvestissement sanctions) en France. L’enseigne est accusée d’être "complice et bénéficiaire de la colonisation illégale de la Palestine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.35
partiellement nuageux
le 29/02 à 15h00
Vent
1.93 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
71 %