Ce que proposent les candidats pour l'économie, la fiscalité et l'emploi...

Publié le 21/03/2014 - 10:18
Mis à jour le 21/03/2014 - 10:18

Chaque candidat (ou presque) propose des idées dans son programme en fonction de plusieurs thèmes : la sécurité, l'économie, l'éducation, le rayonnement de la ville, les transports, la proximité, la solidarité, la culture, les sports et loisirs, l'urbanisme, le développement durable et les grands projets. Chaque jour, jusqu'au premier tour de l'élection municipale de Besançon ce dimanche 23 mars, nous vous proposons des comparatifs des engagements des 10 candidats et des listes respectives.

1285481210.jpg
Image d'illustration ©dr

Comparatif des programmes

Jean-Louis Fousseret (Parti socialiste) :

  • Pas d'augmentation des taux des impôts locaux durant tout le mandat
  • Recours à des emprunts éthiques
  • Mutualisation des services avec le Grand Besançon
  • Réduction du nombre d'adjoints (16 au lieu de 21)
  • Réduction du nombre de vices-présidents (15 au lieu de 29)
  • Etude pour de nouveaux services en régie comme c'est le cas pour l'eau
  • Progressivité des tarifs de l'eau avec une tranche gratuite pour tous les ménages

Commerce :

  • Maintien sur l'ensemble des quartiers d'une offre de commerces de proximité la plus complète possible
  • Une attention particulière portée à l'équipement commercial des Clairs Soleils, Montrapon et des Orchamps
  • Un plan de restructuration des 3 centres commerciaux de Planoise
  • Portes de Vesoul : 15 hectares à vocation commerciale et tertiaire
  • Aux Marnières : zone innovante de commerce, de loisirs, en complémentarité avec les commerces du centre-ville
  • Développement du commerce de proximité au centre-ville
  • Restructuration progressive des secteurs en difficulté

Emploi :

  • Application des clauses d'insertion dans les marchés publics au-delà des normes réglementaires
  • Pérennisation de la mission locale
  • Facilitation de l'obtention de stages en entreprise et en collectivité et insertion professionnelle des jeunes
  • Soutien aux entreprises d'insertion
  • Favoriser les projets des SCOP ou d'intérêt collectif

Jacques Grosperrin (UMP, union avec le Modem et l'UDI)

  • Geler les taux d'imposition locale
  • Baisser la taxe foncière de 2% sur la durée du mandat
  • Faire coter la gestion financière de la ville/agglomération
  • Diminuer les dépenses du montant équivalent à la baisse de dotations de l'Etat
  • Ne pas remplacer un départ à la retraite sur 3
  • Externaliser des services en optimisant la commande publique
  • Réduire les frais en divisant par 2 le nombre d'adjoints à la ville et de vice-présidents à l'agglomération
  • Intensifier la mutualisation des services entre la ville et le Grand Besançon
  • Fusionner les publications (BVV et le magazine du Grand Besançon)
  • Créer un site unique hébergeant la Ville et le Grand Besançon
  • Simplifier le financement des structures associées et fusionner les organismes

Emploi :

  • Créer un conseil de développement économique du Grand Besançon
  • Accompagner les différentes étapes de développement des entreprises locales
  • Abonder les aides régionales et mobiliser les fonds européens
  • Redéfinir les zones d'activités de la ville et professionnaliser l'accueil
  • Conforter les laboratoires de recherche et l'université
  • Elaborer un plan d'apprentissage des jeunes adapté aux besoins des entreprises
  • Favoriser l'accès à l'international et soutenir les entreprises à l'export
  • Lutter contre le chômage des jeunes
  • Développer les relations avec la Suisse
  • Lancer un cluster d'industrie culturelle et créative

Frank Monneur (Sans étiquette) 

  • Pas d’augmentation des taux communaux des impôts “y compris par rapport à l’inflation”

Emploi :

  • Un Global Package (terrains à bas prix, fiscalité réduite sur trois ans, assistance ressource humaine…) pour aider implantation de nouvelles entreprises. 
  • Création de la Résidence de l’Artisan (stockage, mutualisation de services…) 

Commerce : 

  • Création d’un fonds municipal d’investissement (rachat et rénovation par la ville de locaux vides et des fonds de commerce non repris) et location à loyer modéré

Jean-François Humbert (Centre)

  • Freiner les dépenses : "faire mieux avec moins"
  • Pas d'augmentation des impôts locaux durant le mandat
  • Apporter des appuis techniques et des conseils aux structures en difficulté
  • Développer un dispositif local d'accompagnement avec les partenaires institutionnels
  • Rationaliser les dépenses de communication et de mission. 

Ismaël Boudjekada (Mouvement pour l'éveil national)

  • Différentes commissions seront présidées par des élus d’oppositions et le maire, ainsi que son équipe
  • Création d’un poste d’adjoint chargé de la transparence, d’opposition et nommé par le conseil municipal dès sa première réunion.
  • La mairie disposera d’une base open DATA où l’intégralité de ses dépenses, ses justificatifs d’achat, ses recettes, le détail de sa flotte et ses bénéficiaires seront consultables
  • Limiter au maximum les frais des élus communaux
  • Repousser la réalisation des grands projets face à une situation économique encore trop fragile
  • L’événementiel coûteux sera réduit à son strict minimum

Emploi:

  • Un cellule d’accompagnement au développement de l’économie locale proposera un diagnostic détaillé du projet porté
  • Accompagnement personnalisé des demandeurs d'emplois
  • Mutualisation des compétences : comptables, juristes, secrétaire à la recherche d'un emploi travailleraient dans les nouvelles entreprises locales
  • Mise en place d’une charte “Local’action”
  • Mise en place d’une section d’indemnisation chargée de recevoir directement les demandeurs en mairie afin de juger de la solidité de leurs dossiers
  • Ouverture d’un observatoire pour mettre en relation les commerçants en fonction de leur branche d'activité

Emmanuel Girod (Front de gauche)

  • Pas d'augmentation de la fiscalité locale
  • Demande de restauration de l'exonération de la taxe d'habitation et de la redevance audiovisuelle pour les bas revenus
  • Toute décision, liée à un transfert de compétence, remettant en cause globalement la répartition de la fiscalité dans l'intercommunalité doit faire l'objet d'un référendum sur l'ensemble du territoire de la CAGB.
  • Agir de manière volontariste, au niveau national comme au niveau local, pour une révision des bases de la taxe d'habitation et de la taxe foncière pour mieux prendre en compte les critères sociaux
  • Développer les services publics et la gratuité
  • préparer le retour de la chaufferie de Planoise et de Ginko en gestion publique municipale dès 2018 et y créer des conseils des usagers qui participeront aux décisions.
  • Gratuité minimum de l'abonnement (avec le compteur) et des premiers m3 d'eau, par jour et par personne, correspondant au besoin vital
  • Mise en place progressive de la gratuité des transports publics
  • Développer de nouveaux services publics : ramassage des monstres, pompes funèbres
  • Création de centres de santé, où exercent des médecins salariés, avec des services de consultations dentaires.

Emploi :

  • Accompagnement à la création ou reprise d'entreprises par les salarié-e-s en coopératives pour développer l'Economie Sociale et solidaire.
  • Développer les clauses sociales dans les appels d'offre des marchés publics
  • Titularisation de tous les personnels salariés sous contrat de la mairie

Philippe Mougin (Front national)

  • Baisser les impôts locaux
  • Redonner du pouvoir d’achat aux ménages
  • Réaliser des économies en faisant la chasse au gaspillage, aux dépenses superflues et aux subventions injustifiées

Lazhar Hakkar (Sans étiquette)

  • Définir une interface entre les dispositifs d’insertion existants(PLIE, Mission Locale, GSE, etc.) et les publics cibles les plus éloignés de l’emploi. 
  • Favoriser l’installation d’entreprises et/ou d’associations d’insertion dans les secteurs les plus touchés par le chômage.
  • Personnaliser de façon plus cohérente les parcours de professionnalisation
  • Favoriser le développement des entreprises existantes dans le sens de la création d’emplois, de l’implantation pérenne des entreprises sur l’agglomération et par l’exportation du "Made in Besançon".
  • Renforcer la coopération économique avec la Confédération helvétique ainsi que la complémentarité économique avec la Bourgogne.  

Nicole Friess (Lutte ouvrière)

  •  / / /   

Apolline Trioulaire (Parti ouvrier travailleur)

  •  / / /  
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Confinement : ce qu’il faut retenir de la conférence de presse du Premier ministre

Ce jeudi 29 octobre, à quelques heures du début du deuxième confinement en France, le Premier ministre Jean Castex entouré de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, Elisabeth Borne ministre du Travail, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et Olivier Véran, ministre de la Santé, détaillera la feuille de route.

Confinement : l’U2P de BFC dénonce « des mesures peu compréhensibles et dangereuses »

Dans un communiqué de ce jeudi 29 octobre, l'Union des entreprises de proximité de Bourgogne Franche-Comté, même si elle se dit "spontanément solidaire du gouvernement dans son action contre le coronavirus et soucieuse de participer à l’unité nationale", elle tient néanmoins à manifester une certaine "incompréhension" face aux nouvelles mesures annoncées par le président de la République ce mercredi.

Chambre des métiers et de l’artisanat de BFC : « Nous ne lâchons rien »

Malgré la crise sanitaire, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région Bourgogne Franche-Comté (CMARBFC) réaffirme dans un communiqué de ce jeudi 29 octobre poursuivre ses actions pour accompagner les artisans, les porteurs de projets et les apprentis, "nous ne lâchons rien".

Confinement : la Ville de Pontarlier et le Grand Pontarlier offrent des chèques cadeaux à dépenser dans les commerces

En vue d'un second confinement imminent qui prendra effet ce jeudi 29 octobre à minuit, la Ville de Pontarlier et le Grand Pontarlier souhaitent soutenir les commerces de proximité en offrant aux consommateurs des chèques cadeaux pour une valeur globale de 15.000 euros.

La Présidente de Région « pour » l’ouverture des écoles mais inquiète pour l’avenir des entreprises…

Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté a souhaité réagir  face aux mesures prises par le gouvernement ce mercredi 29 octobre 2020. Si elle salue la décision de maintenir ouvertes les écoles, elle s'inquiète toutefois de l'avenir des TPE...

Propane : l’UFC-Que Choisir saisit l’Autorité de la concurrence « pour mettre fin au grand bazar »

A l’approche de l’hiver, l’UFC-Que Choisir alerte sur la flambée des prix "aux justifications obscures" du propane en citerne (+ 17 % depuis 2017) touchant de nombreux ménages, généralement ruraux. Inquiète du faible nombre d’acteurs sur ce marché, l’UFC-Que Choisir saisit ce mercredi 28 octobre 2020 l’Autorité de la concurrence pour qu’elle enquête sur les véritables causes de cette inflation subie par les consommateurs.

Chômage au 3e trimestre 2020 : une baisse de 14 % en Bourgogne Franche-Comté

Au troisième trimestre 2020, en Bourgogne-Franche-Comté, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit en moyenne sur le trimestre à 130 430. Ce nombre baisse de 14,0 % sur le trimestre (soit –21 180 personnes) et progresse de 5,7 % sur un an.  En France métropolitaine, ce nombre baisse de 11,5 % ce trimestre (+9,5 % sur un an). Découvrez les chiffres par département en Bourgogne Franche-Comté...

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.42
couvert
le 29/10 à 21h00
Vent
2.49 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
94 %

Sondage