Cinq lauréats régionaux au concours de l'Economie sociale et solidaire à Dijon

Publié le 26/11/2016 - 14:46
Mis à jour le 27/11/2016 - 08:56

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, et Denis Hameau, vice-président en charge de l’économie sociale et solidaire, ont remis les prix aux cinq lauréats régionaux du concours de l’ESS à Dijon ce vendredi 25 novembre.

 ©
©

Une cérémonie organisée en partenariat avec le magazine Alternatives économiques dans le cadre des "Journées de l’économie autrement". Chaque récipiendaire a reçu un chèque d’une valeur de 4 000 euros. Le Prix spécial du jury a été remis à l’association dijonnaise Solidarité femmes. 

Les lauréats

  • ECCOFOR - ECOUTER COMPRENDRE FORMER (Dole)

Cette association est née d’un constat : d’un côté, des jeunes sortant du système scolaire sans diplôme ; de l’autre, des secteurs économiques et industriels manquant de main d'œuvre… ECCOFOR a donc ouvert JURALTERNANCE, une école particulière où des professionnels initient les jeunes déscolarisés à un métier, leur métier. Une démarche appréciée par les entreprises doublée d’une pédagogie du sens et de la réussite, un lieu d’intégration progressive dans la vie active bref, une voie d’excellence profitable à tous. 

  • ALTER&COOP (Lons-le-Saunier)

Cette coopérative est née de la rencontre d’entrepreneurs et d’acteurs soucieux « d’entreprendre autrement », et ce dès aujourd’hui mais avec des préoccupations pour l’avenir, notamment en matière techniques. La philosophie de l'entreprise s'est construite autour de trois piliers : la gestion technique des bâtiments (domotique, smarthome), l’énergie (panneaux photovoltaïques) et le numérique.

  • ASSOCIATION VELOCAMPUS (Besançon)

Cette association promeut la bicyclette en ville en sensibilisant le public aux bénéfices de sa pratique, tout en développant l’autonomie des cyclistes en leur facilitant l’accès à l’entretien et à la réparation de leur bicyclette. Elle recycle les vieux vélos et les pièces d’occasion dans une logique de revalorisation, sans négliger de créer du lien social et des échanges intergénérationnels et interculturels autour d’une passion commune.

  • LA BECANE A JULES (Dijon)

La Bécane à Jules a vu le jour en 2006 et est devenue une société coopérative d’intérêt collectif en 2015. Sa finalité : la promotion du vélo en milieu urbain, l'autoréparation et le développement de l'économie circulaire. Le projet présenté pour le concours 2016 a été la mise en place d'une filière de réemploi des cycles. Depuis 2008, plus de 3 500 ont été récupérés (démontés pour pièces, vendus en l’état ou transformés sous la marque RE FAB-DIJON).

Le Prix spécial du Jury, d’une valeur de 2 000 euros, a quant à lui été remis à l’association dijonnaise SOLIDARITE FEMMES 21, qui propose un soutien financier aux femmes ayant subi des traumatismes sexuels (inceste, agressions, viols) mais n’ayant pas les moyens de financer une thérapie spécifique. Le projet salué par le jury est la création d’une aide financière particulière pour le règlement de séances d’art-thérapie.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Raid Amazones 2022 : un coup de pouce pour deux Bisontines engagées avec l’association « SOS Préma »

Audrey Stoerkel et Orianne Muscillo, auxiliaires de puériculture en salle de naissance au CHRU de Besançon, ont décidé de participer à l’aventure et de participer au Raid Amazones en novembre 2022. Elles parrainent l'association "SOS Préma » qui aide à la prise en charge des bébés prématurés ainsi que de leurs parents.

20 % des habitants de Bourgogne-Franche-Comté en difficulté pour utiliser internet

Selon un récent rapport de l’Insee, 440.000 habitants de 15 ans et plus  n'ont pas utilisé internet au cours de l'année 2019. L’ouest de la Bourgogne Franche-Comté est encore plus concerné par cette "illettrisme numérique"  caractérisé par l'inaptitude à utilisé les outils numériques au quotidien.

Plus de 700 personnes présentes pour la marche militante contre l’homophobie et la transphobie à Besançon

Les agressions liées à l’orientation sexuelle sont en hausse depuis plusieurs années en France comme partout dans le monde. Face à cette recrudescence des agressions lgbtqiaphobes, des associations bisontines ont décidé de se rendre visibles à l’occasion du mois des fiertés lors d’une marche militante qui s'est déroulée ce samedi 21 mai 2022 à 14h00 au parc Micaud à Besançon.

Solidarité : un couple d’artistes bisontins vend des oeuvres pour aider l’Ukraine

L’actualité française a quelque peu pris le dessus sur l’actualité en Ukraine et pourtant, la guerre continue, des familles continuent de fuir le pays pendant que des femmes et des hommes luttent contre l’envahisseur russe. En solidarité, Marianne Blanchard, dessinatrice, et son compagnon Antony Maraux, artiste peintre, tous les deux originaires de Besançon, ont décidé de proposer quelques unes de leurs oeuvres dont une grande partie des bénéfices sera reversée à la Croix Rouge de Besançon.

Chantal Carroger, la directrice du CHU de Besançon, part en retraite

Après sept années passées à la direction générale du CHU de Besançon, Chantal Carroger quittera ses fonctions le 23 mai 2022 pour partir en retraite. L’intérim sera assuré par Emmanuel Luigi, actuel directeur général adjoint, jusqu’à la nomination d’un nouveau directeur général dont la prise de fonction débutera au 1er janvier 2023.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.77
nuageux
le 28/05 à 12h00
Vent
4.59 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
29 %

Sondage