Clément Beaune promet un effort conséquent sur le ferroviaire

Publié le 02/08/2022 - 14:33
Mis à jour le 02/08/2022 - 14:06

L'effort d'investissement dans le ferroviaire devrait atteindre ces prochaines années les 100 milliards d'euros que réclame le PDG de la SNCF Jean-Pierre Farandou, a estimé ce mardi 2 août 2022 le ministre délégué aux Transports Clément Beaune, pour qui "la priorité des priorités" va au réseau et aux trains du quotidien.  

 © D Poirier
© D Poirier

"Le message de Jean-Pierre Farandou, le président de la SNCF, que je partage (...), c'est de réinvestir beaucoup dans le ferroviaire et notamment dans le réseau", a déclaré M. Beaune sur France Inter. "On le fait", a-t-il ajouté, disant se méfier "d'un affichage qui peut être un peu marketing".

"Je veux vraiment que si on dégage des moyens budgétaires - et on en dégagera -, on les mette en priorité sur ces transports du travail, du quotidien le plus souvent, et sur le réseau", lequel "vieillit", a martelé le ministre lundi.

  • M. Farandou a proposé un programme visant à doubler la part du ferroviaire, qu'il estime à environ 100 milliards d'euros sur quinze ans.

"Quand on (fera) l'addition dans la décennie qui vient dans les trains du quotidien, dans les trains du Grand Paris, dans les lignes à grande vitesse, dans la rénovation des petites lignes, dans le réseau, on sera franchement, très probablement, à ce niveau d'investissement", a assuré le ministre.

Pour les zones périurbaines, M. Beaune mise sur le développement de "RER métropolitains" comme à Strasbourg, Marseille et Lyon. Il compte aussi annoncer "des mesures à la rentrée" pour encourager le covoiturage. Le ministre a parallèlement justifié les ristournes sur le prix du carburant, même si elles ne sont pas écologiques car de nombreux Français n'ont selon lui "pas le choix" et "pas d'alternative" sur bien des trajets.  "A court terme, on ne peut pas piéger les Français parce qu'il y a une crise du pouvoir d'achat, on l'assume", a-t-il dit.

Quant à l'avion, appelé à "se verdir", il "restera un mode de transport important, pour les longues distances notamment", selon lui. "Il faut qu'on revienne au vrai prix écologique et social de ce mode de transport", a relevé M. Beaune, pointant "des dérives qu'on a connues ces dernières années de compagnies low-cost, souvent étrangères d'ailleurs", qui n'ont pas intégré le coût écologique ou ont pu faire du dumping social.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Ligne des horlogers : des travaux d’ampleur jusqu’au mois d’octobre 2024

Depuis le 4 mars 2024, d’importants travaux sont engagés sur la ligne historique des horlogers. Cette dernière, qui s’étend sur 75 km, fête ses 140 ans. Au total, deux enveloppes de 50 millions d’euros ont été allouées pour le projet de modernisation. La fin des travaux est prévue le 31 octobre prochain…

Neutralisations de voies et fermetures de nuit, les Mercureaux bientôt impactés par des travaux…

Du lundi 15 avril au vendredi 14 juin 2024, la Direction interdépartementale des Routes Est (DIR Est), pour le compte de l’État, va procéder au remplacement des caméras DAI (détection automatique d’incident) qui équipent les tunnels de la RN57-Voie des Mercureaux à hauteur de Besançon (25). Ces travaux entraîneront des neutralisations de voies et des fermetures de la voie des Mercureaux dans un ou deux sens de circulation selon les phases de travaux.

Problèmes de stationnement du personnel du CHU : un syndicat ouvre le parking de la direction à tous

À 6 heures du matin mercredi 10 avril 2024, des membres du syndicat Sud Santé Sociaux du CHU de Besançon ont ouvert les parkings de la direction entourant le bâtiment blanc à tous les personnels de l’établissement hospitalier. ”Se garer au CHU, c’est dur pout tout le monde, les privilèges, ça suffit !” selon le syndicat.

Cluse-et-Mijoux : la route dans le sens France-Suisse sera fermée pendant plus de trois mois

Coût total : 3,8 M€ HT • Des travaux seront entrepris à partir du 13 mai 2024 afin de rénover le réseau d'eau potable. Ces derniers engageront donc la neutralisation d’une voie dans le sens France-Suisse au niveau de la Cluse-et-Mijoux… (et les deux voies du 24 juin au 14 juillet). Pour rappel, une pétition avait été lancée afin de demander notamment à ce que les travaux soient effectués de nuit. Une solution "impossible sur la partie terrassement", nous précise-t-on.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.99
partiellement nuageux
le 20/04 à 6h00
Vent
1.07 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
98 %