Climat : 8.000 arbres replantés depuis début 2021 dans la forêt de Chailluz

Publié le 03/05/2021 - 15:40
Mis à jour le 04/05/2021 - 14:48

La Ville de Besançon, dans son programme pour l'adaptation au changement climatique, annonce l'implantation de 8.000 arbres dans la forêt de Chailluz en début d'année, apprend-on ce lundi 3 mai.

"Les arbres sont indispensables pour atténuer le changement climatique : ils constituent des - puits de carbone -", indique Anne Vignot, maire de Besançon écologiste dans un communiqué. "L'arbre permet également de réguler la température et de lutter contre les ilots de chaleur. Grâce à son couvert végétal, l'arbre évite aux sols d'emmagasiner la chaleur, apporte de l'ombre et évapotranspire par ses feuilles, ce qui créé de l'humidité, participe au cycle de l'eau et permet d'assurer une climatisation naturelle."

 8.000 arbres dans la forêt de Chailluz

Besançon a l'une des plus grandes forêts communales de France avec ses 2.000 hectares. 20% de cet écosystème (soit 400 ha) va désormais être laissé en libre évolution, sans exploitation forestière, mais en initiant des suivis scientifiques. "Cette mesure permettra d'augmenter la captation de carbone et de renforcer la biodiversité forestière", précise la maire.

Ces dernières années, les canicules et la sècheresse n'ont pas épargné la forêt de Chailluz. En 2021, la ville a replanté 8.000 arbres. Les essences choisies sont diverses : des espèces méridionales comme le chêne pubescent ont été intégrées au cortège des espèces déjà présentes "pour améliorer la robustesse de la forêt et garantir la pérennité du couvert forestier".

500 arbres en ville

Depuis septembre 2020, la ville de Besançon a planté 500 arbres en ville (85% dans les parcs, 15% le long des rues), dans l'espace public pour lutter contre les ilots de chaleur urbains. "Nous recherchons tous les emplacements pouvant faire l'objet de plantations (trottoirs, parking, places) et repérons le patrimoine arboré public et privé existant pour le protéger et l'intégrer aux aménagements", explique Anne Vignot.

La ville de Besançon porte également une vigilance accrue à la diversité des espèces, "car favoriser la biodiversité réduit la vulnérabilité vis-à-vis des maladies (scolytes par exemple)", indique la maire.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

760.000 habitants de Bourgogne Franche-Comté régulièrement exposés aux particules fines PM2,5

Pollution •

Plus d'un quart des habitants sont régulièrement exposé aux particules fines PM2,5 à des concentrations supérieures au seuil de recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé de 10 microgrammes par mètre cube (µg/m3). La Bresse et le Pays de l’Aire urbaine de Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle sont les zones les plus impactées.

Journée nationale la qualité de l’air ce jeudi 14 octobre

Ce 14 octobre 2021 se tiendra la 7° édition de la "Journée nationale de la qualité de l’air", organisée par le ministère de la Transition Écologique, en partenariat avec le réseau national des Associations agréées pour la surveillance de la qualité de l’Air (AASQA). Pour rappel, Atmo Bourgogne-Franche-Comté, est la structure agréée par le ministère en charge de l’environnement qui surveille la qualité de l’air dans la région.

Fin des emballages plastiques au 1er janvier 2022 : la liste des fruits et légumes concernés

Bientôt finies, les courgettes en barquette : dès 2022, de nombreux fruits et légumes frais non transformés ne pourront plus être vendus sous plastique en France, avec des tolérances jusqu'en 2026 pour les plus fragiles comme les fruits rouges, selon un communiqué du gouvernement lundi 11 octobre.

Bourgogne Franche-Comté : une nouvelle enquête participative pour étudier la répartition des escargots sur le territoire

Après une enquête menée en 2020 sur les escargots de jardins avec la participation d'habitants de Bourgogne Franche-Comté, le Conservatoire botanique national de Franche-Comté - Observatoire régional des Invertébrés (CBNFC-ORI) lance une nouvelle étude cette année pour connaître au mieux la répartition des différents mollusques régionaux. Ouvrez l'oeil !

Herbes folles en ville : un chercheur franc-comtois dit « mille fois oui »

Les herbes qui poussent librement dans plusieurs villes de France dont Besançon réjouissent certains, quand d'autres les accusent d'engendrer divers problèmes. Questionné sur ce sujet lundi dernier, Emmanuel Garnier, directeur de recherche au CNRS au laboratoire Chrono-environnement à l'Université de Franche-Comté, nous affirme que ces herbes rebelles sont essentielles… mais pourquoi ?

Une journée sans voiture à Besançon… et après ?

Le week-end s'annonce bucolique, sportif, nature et sans voiture ! Tout du moins le samedi 25 septembre 2021. A l'occasion de la semaine de la mobilité, du troisième temps fort du festival outdoor Grandes Heures Nature samedi et de Tout Besançon Bouge dimanche à Chamars, la Ville de Besançon a souhaité organisé la première journée sans voiture.

Le Muséum de Besançon va réintroduire 290 Écrevisses des torrents dans la nature

Accompagné de l'Office français de la biodiversité (OFB), le Muséum de Besançon s'apprête à réintroduire dans un ruisseau des Vosges du Nord 290 Écrevisses des torrents juvéniles dont l'espèce est en danger critique d'extinction, a-t-on appris ce jeudi 23 septembre. Cette opération s'inscrit dans le cadre du plan de sauvegarde "Espèces animales en danger au sein de la Réserve de biosphère transfrontalière (RBT) (Vosges du Nord) – Pfälzerwald (Allemagne)".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.29
ciel dégagé
le 16/10 à 6h00
Vent
2.05 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
100 %

Sondage