Climat : 8.000 arbres replantés depuis début 2021 dans la forêt de Chailluz

Publié le 03/05/2021 - 15:40
Mis à jour le 04/05/2021 - 14:48

La Ville de Besançon, dans son programme pour l'adaptation au changement climatique, annonce l'implantation de 8.000 arbres dans la forêt de Chailluz en début d'année, apprend-on ce lundi 3 mai.

"Les arbres sont indispensables pour atténuer le changement climatique : ils constituent des - puits de carbone -", indique Anne Vignot, maire de Besançon écologiste dans un communiqué. "L'arbre permet également de réguler la température et de lutter contre les ilots de chaleur. Grâce à son couvert végétal, l'arbre évite aux sols d'emmagasiner la chaleur, apporte de l'ombre et évapotranspire par ses feuilles, ce qui créé de l'humidité, participe au cycle de l'eau et permet d'assurer une climatisation naturelle."

 8.000 arbres dans la forêt de Chailluz

Besançon a l'une des plus grandes forêts communales de France avec ses 2.000 hectares. 20% de cet écosystème (soit 400 ha) va désormais être laissé en libre évolution, sans exploitation forestière, mais en initiant des suivis scientifiques. "Cette mesure permettra d'augmenter la captation de carbone et de renforcer la biodiversité forestière", précise la maire.

Ces dernières années, les canicules et la sècheresse n'ont pas épargné la forêt de Chailluz. En 2021, la ville a replanté 8.000 arbres. Les essences choisies sont diverses : des espèces méridionales comme le chêne pubescent ont été intégrées au cortège des espèces déjà présentes "pour améliorer la robustesse de la forêt et garantir la pérennité du couvert forestier".

500 arbres en ville

Depuis septembre 2020, la ville de Besançon a planté 500 arbres en ville (85% dans les parcs, 15% le long des rues), dans l'espace public pour lutter contre les ilots de chaleur urbains. "Nous recherchons tous les emplacements pouvant faire l'objet de plantations (trottoirs, parking, places) et repérons le patrimoine arboré public et privé existant pour le protéger et l'intégrer aux aménagements", explique Anne Vignot.

La ville de Besançon porte également une vigilance accrue à la diversité des espèces, "car favoriser la biodiversité réduit la vulnérabilité vis-à-vis des maladies (scolytes par exemple)", indique la maire.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Haute-Saône : les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse 2021-2022 étudiés

Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Saône, a réuni mardi 4 mai les membres de la Commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS). Cette réunion avait pour objectif de recueillir l’avis de la commission sur les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse pour la saison 2021-2022 qui s’ouvrira pour certaines espèces dès le 1er juin.

Les jeunes producteurs de lait « kiffent » la filière Comté

"Savez-vous ce qui fait l’attrait de la filière comté pour les producteurs de lait ? Savez-vous pourquoi la filière conserve aujourd’hui un dynamisme d’installation en agriculture ? " Pour répondre à ces questions les jeunes agriculteurs de Bourgogne-Franche-Comté se dévoilent dans une série de vidéos #jekiffemafilierecomte

Enquête flore : tentez de repérer le narcisse des poètes

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté et la Société botanique de Franche-Comté vous proposent de prendre part à la grande enquête participative autour des plantes printanières régionales, avec plus de 20 espèces ciblées, et un zoom régulier chaque semaine sur l'une de ces espèces... Ce week-end, zoom l'orchis mâle !

SNCF réseau lance un appel à projets pour l’environnement : 650.000 euros mobilisés

Dans le cadre de la construction de la LGV Rhin-Rhône, SNCF Réseau s’est engagé à financer des projets en faveur de la biodiversité et de l’écologie du paysage à hauteur de 4,57 M€. A ce jour, plus de 110 projets ont pu être réalisés, et un budget de 650 000 euros reste à mobiliser. Afin de tenir ses engagements, SNCF Réseau lance donc un appel à projets complémentaire pour une période de 5 ans. Les dossiers de candidature devront être déposés avant le 25 juin 2021 à 12h.

Des insectes pour remplacer les pesticides aux Pépinières Bisontines !

PUBLI-INFO • Depuis début 2021, David Dussert, fondateur et gérant des Pépinières Bisontines encourage le "biocontrôle" en proposant des insectes pour remplacer l'utilisation de pesticides. Une bonne nouvelle en cette période de préparation des jardins aux plantations printanières !
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.65
légère pluie
le 11/05 à 12h00
Vent
2.98 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
97 %

Sondage