Condamnation de huit ex-salarie?s Goodyear : "Un pas inacceptable est franchi !" selon les syndicats du Doubs

Publié le 03/02/2016 - 11:31
Mis à jour le 03/02/2016 - 11:31

Les organisations syndicales du Doubs, signataires, expriment leur "profonde indignation et leur cole?re" suite a? la condamnation de 8 ex-salarie?s Goodyear a? 24 mois de prison, dont 9 mois ferme. En soutien à la démarche en appel de ces ex-salariés, les syndicats organisent un rassemblement le 4 février à 17 heures place Pasterur à Besançon.

PUBLICITÉ

« Dans une re?gion fortement frappe?e par le cho?mage, dans le cadre d’un conflit social a?pre ou? les salarie?s e?taient engage?s contre la casse de 1173 emplois, luttant pour leur dignite? et le devenir social de leur famille, un accord de fin de conflit avait e?te? signe? entre la direction de Goodyear et le syndicat majoritaire de l’entreprise », expliquent les organisations syndicales CGT, CFDT Santé sociaux du Doubs, Solidaires, CFDT Sud-Franche-Comté, Solidaires étudiant-e-s dans un communiqué. « Cet accord, conclu apre?s une bataille de 7 ans, actait, entre autres, l’arre?t de toutes les poursuites judiciaires contre les militants syndicaux ».

Selon les syndicats, « C’est donc le Procureur de la Re?publique, qui a de?cide? de poursuivre l’action judiciaire. Ce qui donne a? cette condamnation un caracte?re politique. »

« Dans un contexte d’e?tat d’urgence, ou? cette loi d’exception est parfois de?tourne?e pour tenter de faire taire le mouvement social, ou? l’on constate que des militants e?cologistes sont assigne?s a? re?sidence, cette attaque contre des militants syndicaux, est un nouveau tre?s mauvais signe. En appeler a? l’unite? nationale, et couvrir une telle proce?dure aux conclusions aussi injuste que disproportionne?e, entache lourdement le cre?dit du pouvoir dans sa volonte? de rassemblement.

Les militants qui se font les portes-voix de la de?fense des liberte?s syndicales et de?mocratiques, des combats pour l’e?galite? et la justice sociale, n’ont pas a? e?tre traite?s comme des de?linquants.

Laisser entendre l’existence de « deux poids deux mesures », permettre que s’installe la criminalisation de ceux qui luttent pour le bien commun, faire du souci de la se?curite? une arme contre nos liberte?s serait entrer dans des chemins bien obscurs, que nous refusons ! »

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

Le projet de fusion entre l'office public HLM de Grand Besançon Habitat et la société d'économie mixte SAIEMB sera à l'ordre du jour de la réunion du conseil d'administration de Grand Besançon Habitat (GBH) ce mercredi 5 juin 2019. Aussi, une mobilisation est prévue en amont de cette dernière à 16h00 au 6 rue André boulloche à Besançon.

Marche pour le climat : 450 jeunes mobilisés ce vendredi à Besançon

Marche pour le climat : 450 jeunes mobilisés ce vendredi à Besançon

Les Eco’lié.e.s, (collectif de lycéens, collégiens et étudiants) suite à l’initiative de l’ECOllectif du 15 mars, effectuent une marche pour le climat ce vendredi 24 mai 2019 à Besançon. Le top départ a été donné à 10h30, Place de la Révolution. Des rassemblements s'étaient formés au préalable devant les établissements scolaires.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.04
légère pluie
le 20/06 à 18h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1015.84 hPa
Humidité
93 %

Sondage