Confinement : indiquez si votre établissement est fermé temporairement sur Google

Publié le 31/03/2020 - 17:49
Mis à jour le 03/04/2020 - 13:38

Grâce à « Google My Business », les établissements peuvent préciser sur le moteur de recherche s’ils sont gardés ouverts ou au contraire, fermés durant ce confinement. Voici comment faire.

L'établissement peut indiquer, comme ici, s'il est fermé temporairement à cause du confinement ©Google ©
L'établissement peut indiquer, comme ici, s'il est fermé temporairement à cause du confinement ©Google ©

Google My Business, c'est un espace d'ordinaire utilisé par les établissements pour accroître leur visibilité sur le moteur de recherche : horaires, adresse, photos, etc.

Et dans ces temps de confinement, il permet à ces établissements de communiquer au public leurs informations en temps réel, notamment en cas de fermeture temporaire liée au covid.

Activer l'option "fermé temporairement"

Pour cela, si vous êtes le responsable d'un établissement, vous pouvez :

  • Vous connecter à votre compte Google My Business
  • Cliquer sur "info" dans le menu à gauche
  • Ouvrir l'onglet "Fermer cet établissement sur Google"
  • Vous verrez apparaître un lien : "marquer comme temporairement fermé"

Horaires d'ouvertures exceptionnelles

Il est également possible d'y indiquer des horaires d'ouvertures exceptionnelles :

  • Cliquez sur "profil"
  • sélectionner le jour, vos horaires d'ouverture et de fermeture
  • Cliquez sur "ok" puis "appliquer"

N'hésitez pas à faire tourner l'information aux propriétaires d'établissements locaux !

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Société

Journée du bien-être animal à Besançon : les associations invitées à se faire connaître…

La Ville de Besançon organisera une journée dédiée au bien-être animal le samedi 5 octobre 2024 entre 10h00 et 17h00 à l’Hôtel de Ville. Dans ce cadre, la collectivité met à disposition des associations qui luttent en faveur de la cause animale un espace d’échanges afin qu’elles puissent présenter leurs actions au public présent.
 

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Ancienne maternité La Mère et l’Enfant à Besançon : des architectes s’élèvent contre sa démolition

Alors que l’anciennne maternité La mère et l’enfant située sur le site de l'hôpital Saint-Jacques à Besançon va être démoli à partir du 25 mai 2024, des architectes et membres de la Maison de l’architecture de Franche-Comté s’élèvent contre sa disparition dans un communiqué du vendredi 24 mai. Il considère que ce bâtiment comme remarquable.

Némésis : “Le racisme n’est pas une opinion mais un délit” rappelle le Parti communiste du Doubs

Suite à une nouvelle intrusion du groupe extrême-droite Némésis, dans un événement "familial et festif" dimanche dernier à Dole, le parti communiste du Doubs a annoncé tenir une conférence de presse ce mardi 21 mai 2024 pour "interpeller toutes les forces républicaines du territoire afin qu'elles se mobilisent pour le respect des lois et pour mettre en œuvre des mesures contre les appels à la haine".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19
couvert
le 26/05 à 9h00
Vent
2.07 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
74 %