Alerte Témoin

Continuité de l’activité pour les entreprises du bâtiment et des travaux publics

Publié le 21/03/2020 - 17:41
Mis à jour le 21/03/2020 - 17:56

Face à la colère des agents des travaux publics, Elisabteh Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, a publié un communiqué de presse ce 21 mars 2020.  

Communiqué de la ministre de la Transition écologique et solidaire :

"Depuis plusieurs semaines, notre pays fait face à la propagation d’une épidémie sans précédent, conduisant le chef de l’Etat à demander à chacun d’assurer la poursuite de son activité dans des conditions de sécurité sanitaire satisfaisantes.

Les entreprises du bâtiment et des travaux publics sont essentielles à la vie économique du pays et à son fonctionnement, en contribuant à des besoins du quotidien des Français comme le logement, l’eau, l’énergie, la gestion des déchets, les transports et les télécommunications. Il est donc nécessaire d’œuvrer à la poursuite  de leur activité, pour éviter une mise à l’arrêt totale des chantiers, qui  déstabiliserait non seulement les entreprises concernées mais aussi l’ensemble de la chaîne économique.

Le Gouvernement mesure les difficultés que peuvent rencontrer ces professions dans la mise en place des gestes barrières, mais aussi dans leur capacité à s’approvisionner en matériaux et matériels et à mobiliser le personnel nécessaire. Cela a conduit au ralentissement, voire à l’arrêt, de nombreux chantiers dans le pays depuis le début de cette semaine.

Aussi, à l’issue d’échanges soutenus au cours des derniers jours, les représentants des entreprises du BTP et le Gouvernement se sont accordés sur plusieurs principes permettant de renforcer, dans les tout prochains jours, la continuité de l’activité du secteur et la poursuite des chantiers.

La protection des salariés est une priorité absolue et a toujours été au cœur de toutes les préoccupations. La sécurité du travail sur les chantiers doit donc être assurée à travers des procédures adaptées, notamment pour respecter les gestes barrières et maintenir les distances entre salariés. Dans de  nombreux cas, des réorganisations ou des ajustements des pratiques pourraient permettre la poursuite de l’activité. A cet égard, il est rappelé que, selon le droit du travail, la responsabilité de l’employeur n’est engagée que s’il ne prend pas les mesures de prévention utiles pour la protection des salariés et qu’il s’agit d’une obligation de moyens.

Pour préciser l’ensemble des mesures et des procédures applicables et accompagner les professionnels du secteur, les organisations professionnelles des entreprises du bâtiment et des travaux publics diffuseront dans les prochains jours un guide de bonnes pratiques, préalablement validé par les Ministères du Travail et  des Solidarités et de la Santé.  Réalisé en lien avec les professionnels intervenant sur les chantiers et avec l’appui des experts de l’Organisme professionnel de prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP), il donnera, pour toutes les entreprises de toutes tailles, une série de recommandations pour assurer des conditions sanitaires satisfaisantes sur les chantiers et poursuivre les activités.

Dans le cas des chantiers de travaux publics, comme par exemple les infrastructures de transport ou les travaux de voirie, les grands maîtres d’ouvrage au niveau national et les préfets au niveau local coordonneront et prioriseront les chantiers à poursuivre ou à relancer.

Dans le cas de chantiers très complexes, un délai pourra être nécessaire afin de définir des procédures adaptées. De même, une attention particulière sera portée au cas des chantiers au domicile des particuliers lorsque ceux-ci sont présents.

L’Etat salue d’ores et déjà la responsabilité des entreprises qui ont décidé de mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires pour à la fois répondre aux urgences, sécuriser les chantiers suspendus et poursuivre les travaux. Cela concerne également l’amont et l’aval de la chaîne, de la distribution de matériaux à la maîtrise d’ouvrage en passant par les activités de contrôles ou encore la maîtrise d’œuvre.

Pour les entreprises et salariés de l’ensemble du secteur du BTP impactés par la baisse d’activité, les mesures d’urgence prévues par le Gouvernement, notamment l’assouplissement de certaines procédures, la mise en place de mesures d’activité partielle ou encore le recours au fonds de solidarité en cours de mise en place, s’appliqueront de manière rapide sur tout le territoire national, en particulier en termes de délais de réponse et de versements aux entreprises, compte-tenu de leurs difficultés de trésorerie et sur la base de justificatifs simples.

Enfin, le gouvernement invite les donneurs d’ordre et entreprises à ne pas rechercher la responsabilité contractuelle des entreprises, de leurs sous-traitants ou fournisseurs qui, lorsque les conditions d’exécution ne permettaient plus de garantir la santé et la sécurité de leurs salariés, ont dû suspendre leur activité". 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : la circulation du virus "faible" en Bourgogne-Franche-Comté

Derniers chiffres en Bourgogne Franche-Comté • La circulation du Coronavirus  est "toujours faible" en Bourgogne-Franche-Comté, mais le coronavirus reste présent indique l'agence régionale de santé qui invite à toujours respecter "scrupuleusement" les mesures de prévention. La moyenne des hospitalisations pour Covid-19, s’établit autour de deux entrées par jour en moyenne et  en dessous d’ une entrée par jour en réanimation.

Didier Viodé met en vente ses oeuvres pour soutenir l'art

Pendant le confinement, l'artiste bisontin Didier Viodé a peint pas moins de 59 autoportraits, soit un par jour, pour passer le temps… Finalement, son travail ne sera pas inutile : ses œuvres sont mises aux enchères de le but de récolter des fonds pour soutenir l'art, impacté par la crise du covid-19. Mise à prix : 500 euros.

Besançon : pour tous vos achats, vos commerçants et artisans sont là !

Depuis le 11 mai, les commerces peuvent de nouveau accueillir le public après deux mois de fermeture dus à la crise sanitaire du Covid-19. À Besançon, les clientes et clients étaient nombreux à revenir soutenir leurs commerces, malgré les mesures barrières à respecter. Un mois après, quel bilan font les commerçants ? Quel avenir pour le commerce de proximité ? Nous avons rencontré Olivier Lecossois, gérant de Vintage Corner, installé au centre-ville depuis 1994, pour un focus sur le prêt-à-porter.

L’Etat et la Région Bourgogne-Franche-Comté se mobilisent pour accompagner les filières agricoles et agroalimentaires

Comme toute activité économique, l’agriculture est touchée par les effets de la crise du Covid-19. Ces effets sont très hétérogènes d’un secteur à l’autre, voire d’un territoire à l’autre, selon les orientations technico-économiques des exploitations et les modes de commercialisation des productions. Dans ce contexte, l’État et la Région Bourgogne-Franche-Comté ont réuni ce mercredi 10 juin, en visioconférence, l’ensemble des filières agricoles et agroalimentaires de la région, pour dresser un premier bilan des mesures d’urgence mises en place par l’Etat et la collectivité régionale, et évoquer les enjeux des prochaines semaines.

Economie

Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté : histoire régionale d’une crise mondiale

En France comme ailleurs, la crise du covid a bouleversé la quasi-totalité des acteurs économiques. Une récession sans précédent a frappé le pays durant les deux mois de confinement, et ses effets se font sentir. Comment nos acteurs régionaux ont su faire face et évoluer ? Éléments de réponse avec la Banque Populaire Bourgogne-Franche-Comté, qui, comme beaucoup, a dû mettre en place de nombreux dispositifs d'urgence à destination de ses clients...

Besançon : pour tous vos achats, vos commerçants et artisans sont là !

Depuis le 11 mai, les commerces peuvent de nouveau accueillir le public après deux mois de fermeture dus à la crise sanitaire du Covid-19. À Besançon, les clientes et clients étaient nombreux à revenir soutenir leurs commerces, malgré les mesures barrières à respecter. Un mois après, quel bilan font les commerçants ? Quel avenir pour le commerce de proximité ? Nous avons rencontré Olivier Lecossois, gérant de Vintage Corner, installé au centre-ville depuis 1994, pour un focus sur le prêt-à-porter.

Commerces menacés : l’association BBRBU interpelle les candidats à la mairie de Besançon

L'association des Bars, Boîtes, Resto de Besançon Unis a publié ce dimanche 21 juin 2020, jour de la fête de la musique, un lettre ouverte destinée aux trois candidats au second tour de l'élection municipale à Besançon. Le but : attirer leur attention sur les commerces menacés de fermeture dans les mois à venir et les inviter à s'engager officiellement à soutenir leur projet d'événement musical en septembre prochain.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.59
    légère pluie
    le 28/06 à 18h00
    Vent
    0.46 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    90 %

    Sondage