Besançon : près de 500 personnes au rendez-vous contre les violences faites aux femmes (chiffres association)

Publié le 22/11/2020 - 09:20
Mis à jour le 22/11/2020 - 10:01

Mise à jour •

Dans le cadre de la journée internationale d'action contre les violences faites aux femmes (le 25 novembre), le collectif national #NousToutes avait appelé à se mobiliser ce samedi 21 novembre 2020 à Besançon comme partout en France. Au moins 500 personnes se sont retrouvées sur l'Esplanade des Droits de l'Homme selon Solidarité Femmes 25.

L'objectif de cette mobilisation nationale est de dire "stop" aux violences sexistes et sexuelles et dénoncer l'impunité et le manque d'ambition des pouvoirs publics. Chaque jour, en France, des femmes et des enfants sont victimes de violences psychologiques, verbales, économiques, obstétricales, gynécologiques, physiques ou sexuelles.

À Besançon, une manifestation s'est déroulée sur l'esplanade des Droits de l'Homme à 15h. "Nous demandons plus de moyens pour la formation des écoutant.es et des forces de l’ordre dans l’accueil des victimes. 

C’est aussi la vigilance et l’intervention de tout un chacun (voisin.es, ami.es, famille) qui doit se renforcer et qui permettra de faire reculer les féminicides. Il faut que derrière chaque signalement, la police et la justice interviennent rapidement et que les associations d’aide aux femmes victimes de violence aient les moyens d’accueillir et d’accompagner toutes les femmes et les enfants qui en ont besoin", souligne Solidarité Femmes 25.

Et d'ajouter :" Le thème de la manif était «  Je te crois » . De la confidence au dépôt de plainte en passant par les rendez vous médicaux, il faut écouter et surtout croire ce que disent les femmes : viols, harcèlement, inceste, violences conjugales, violences ou harcèlement au travail... Les propos tenus doivent être suivis d’une prise en charge".

©

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Journée mondiale de la santé le 7 avril : un syndicat veut « marquer le coup » à Besançon

Alors qu'un nouveau confinement, même "souple", commencera le 3 avril pour lutter contre la propagation de la Covid-19 et limiter les hospitalisations dans les hôpitaux quasi-saturés, le syndicat Sud du CHU de Besançon veut "marquer le coup" le 7 avril à l'occasion de la journée mondiale de la Santé.

Sursis d’un mois pour la fonderie MBF Aluminium

La justice commerciale a accordé un sursis d'un mois à la fonderie automobile MBF Aluminium de Saint-Claude (Jura) en redressement judiciaire qui emploie 250 salariés permanents, a-t-on appris mercredi de source syndicale. Le tribunal de commerce de Dijon (Côte d'Or) a fixé au 27 avril la prochaine audience qui prendra une "décision définitive" sur l'avenir de l'entreprise, productrice de carters de moteurs et des éléments de boîtes de vitesse, a indiqué Nail Yalcin, délégué CGT.

Réforme de l’assurance chômage : une manifestation à Pôle Emploi Témis vendredi à Besançon

Plusieurs collectifs dont AC!, la Coordination des intermittents et préciaires (CIP), le FSU Solidaires et Attac appellent à manifester vendredi 2 avril devant l'agence Pôle emploi Témis à Besançon. Objectif : lutter contre la réforme de l'assurance chômage.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.89
légère pluie
le 11/04 à 12h00
Vent
5.3 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
47 %

Sondage