Contre l'expulsion de familles sans-papiers, une manifestation à Besançon

Publié le 22/09/2016 - 09:20
Mis à jour le 22/09/2016 - 09:23

Une centaine de personnes s'est rassemblée ce mercredi 21 septembre 2016 à 17 h 30 sur la place Pasteur à Besançon pour soutenir les familles de réfugiés et de sans-papiers expulsés.

14355188_1232277393479964_2949304873238740746_n.jpg
©Rémy Vienot - Facebook Besançon Solidarité Réfugié
PUBLICITÉ

Cet été, plusieurs familles demandeuses d’asile habitant à Besançon depuis, pour certaines, plusieurs années, ont été expulsées du territoire bisontin et français.

Sur l’esplanade de la mairie ce mercredi, plusieurs chaises d’écoliers vides ont été installées comme dans salle une de classe pour symboliser les enfants expulsés.

L’association Besançon Solidarité Réfugié dénonce qu’en juillet et août 2016 dans le Doubs :

  • « de 3 petites filles (de 5 à 8 ans) au Kosovo, abandonnant leur scolarité
  • de 4 enfants ( de 6 à 15 ans) au Kosovo séparés de leur mère hospitalisée à Besançon
  • d’une petite fille géorgienne (12ans), handicapée dont le suivi ne sera plus correctement exercé
  • de 2 enfants de 2 et 5 ans et leurs parents alors qu’ils étaient hébergés dans une famille et ne coûtaient rien à l’État français 

Qui peut accepter que des familles relevant du dispositif de demandeur d’asile soient laissées à la rue à Besançon, dont une personne sans soin souffrant de graves problèmes neurologiques, alors qu’il est obligatoire de proposer un logement, ce que ne fait pas la préfecture ? 

La préfecture a fait comprendre qu’elle va continuer et même multiplier les expulsions dans les mois qui viennent. »

 

 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.43
ciel dégagé
le 16/09 à 0h00
Vent
1.02 m/s
Pression
1022.43 hPa
Humidité
87 %

Sondage