Jean-Pierre Lestoille : "Le pôle Viotte nous apprend à travailler ensemble"

Publié le 21/07/2021 - 18:21
Mis à jour le 21/07/2021 - 18:30

Les 175 agents de la Dreal de Bourgogne Franche-Comté sont en train de quitter Témis. Ils sont les premiers agents à rejoindre le pôle Tertiaire Viotte. Jean-Pierre Lestoille, directeur régional nous parle de cet emménagement inédit qui regroupe les services de l'État.

Jean-Pierre Lestoille
Directeur à la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement Bourgogne Franche-Comté. ©
Jean-Pierre Lestoille Directeur à la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement Bourgogne Franche-Comté. ©

Il prendra possession de son bureau ce jeudi. Jean-Pierre Lestoille était en visite ce mercredi 21 juillet dans les nouveaux espaces du pôle tertiaire à l'heure où les premiers agents emménagent sur le site.

Pour la Dréal (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement Bourgogne Franche-Comté) le déménagement a démarré lundi. Il se terminera mercredi prochain.

Quel est votre premier sentiment ? Comment se déroule ce déménagement ?

"Ce que je remarque en premier, ce sont ces locaux et bureaux très agréables, lumineux et qui sont très chaleureux. Le déménagement se globalement passe bien. Nous avions bien anticipé. Nos services se sont énormément investis pour que tout soit prêt. Il reste encore quelques finitions, mais le réseau informatique fonctionne, c'est un gros point positif essentiel. On a vraiment hâte de revenir...."

Pour quelles raisons ?

"La première, c'est de se retrouver ensemble physiquement après cette période compliquée. Il est très fatiguant pour les cadres de gérer les équipes à distance entre le téléphone, les visioconférences. C'est fatigant, physiquement et nerveusement.

La seconde, c'est d'être ensemble, de passer du temps gratuit pour prendre un café, échanger, ce qui est bon pour la cohésion et pour vivre une transversalité importante sans laquelle les équipes vivent de manière verticale : le service logement d'un côté, le service aménagement de l'autre, etc. Or on sait bien qu'un projet logement, risque ou énergétique a besoin de cette transversalité entre nos services.

Il est pour moi très important de se retrouver ensemble, ce qui n'exclut pas le télétravail. Lors de notre enquête, les agents nous ont dit qu'ils étaient partants pour du télétravail, mais entre un et deux jours par semaine... "

Et aujourd'hui, les équipes se retrouvent donc... à Viotte !

"Oui. À Témis, nous étions sur trois bâtiments distincts, dont un qui étaient plus isolés des autres où les agents se sentaient se seuls et à part. Pour cela Viotte et un point positif. Il y aura à trouver ici des solutions de mobilité, car certains agents sont éloignés, pour cela Témis étant à l'extérieur était pour certains plus pratique. Il va falloir s'adapter et les agents sont prêts à le faire."

En parlant de transversalité, vous serez désormais en contact avec d'autres services de l'État...

"Nous serons effectivement avec nos alter ego de la DDT au niveau départemental. Et puis nous travaillons avec la Draaf, l'ARS, l'Insee, etc.  Nous avons des thématiques communes ensemble. Ce regroupement est un plus.

D'un pont de vue pratique, il y aura des changements. Il a fallu forcer parfois sur quelques a priori au niveau national concernant les réseaux informatiques par exemple. Mais nous avons trouvé des solutions. Non seulement le confinement nous a permis d'avancer sur le télétravail, mais Viotte nous a permis de faire énormément de pas pour travailler ensemble sous de nombreux aspect.

Je pense à la mutualisation de nos systèmes informatiques. Et cela c'est grâce à l'ARS qui nous a poussés et nous ne le regrettons aujourd'hui  absolument pas. Je pense aussi au service de support partagé (logistique, commande), à la mise en commun de la flotte de véhicule. Et puis il y aura un restaurant administratif qui n'existait pas. C'est un plus qui va créer de la convivialité, sans parler de cet éco quartier qui est en train de naître.

Enfin, avec le pôle Viotte nous avons appris à travailler ensemble sur des projets, à nous connaître, à échanger et à nous comprendre entre services de l'État. C'est ce qui est à mon sens le plus important."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Installation de l’OVI à Dijon : « une victoire collective » pour Marie-Guite Dufay

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, se réjouit que Dijon soit retenue pour accueillir le siège de l’Organisation internationale de la vigne et du vin. Cette décision a été officialisée ce lundi 25 octobre 2021 en présence du secrétaire d'État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne.

SIS recherche un agent de sécurité (H/F)

OFFRE D'EMPLOI • Entreprise spécialisée dans la production d’articles de maroquinerie, SIS apporte son savoir-faire et son expertise du travail du cuir à ses clients partenaires, présents sur les secteurs de la maroquinerie et de l’horlogerie. L’entreprise familiale a vu son effectif passé de 300 à 1 000 collaborateurs en 9 années, pour un CA de 60 millions d’euros.

Présidentielle 2022 : la Cour des comptes veut faire entendre sa voix avant la présidentielle

Inédites dans leur format - une quinzaine de pages - ces notes se veulent "synthétiques et pédagogiques", et s'inscrivent dans la stratégie de "modernisation" de la Cour, a défendu son premier président Pierre Moscovici, lors d'une présentation à la presse. La Cour veut ainsi se positionner "en amont des grands débats démocratiques", à six mois des élections présidentielle et législatives.

Rachat de Flowbird (ex-Parkeon) : la maire de Besançon à la rencontre des salariés bisontins

Pour la cinquième fois en moins de 20 ans, la société française Flowbird (ex-Parkeon) va être rachetée pour plusieurs millions d'euros. A Besançon, il s'agit du premier employeur privé. Les salariés, inquiets, ne savent pas encore les conditions de ce rachat. Ils se sont rassemblés une nouvelle fois devant l'entreprise ce jeudi matin. La maire Anne Vignot a rencontré les représentants syndicaux.

A Belfort, Montebourg juge les limitations de l’UE « incompatibles » avec son « Made in France XXL » 

Le candidat ex-PS à l'Elysée Arnaud Montebourg a estimé mercredi 20 octobre à Belfort que les limitations imposées par l'Union européenne (UE) étaient "incompatibles" avec les mesures qu'il souhaite mettre en place pour "reconstruire" l'industrie française et faire du "Made in France de taille XXL".

Montagne du Haut-Doubs : une stratégie pour affronter le changement climatique

Depuis 2015, le Syndicat Mixte du Mont d’Or est confronté à la problématique d’adaptation à la transition climatique. Lanceur d’alerte suite à la publication d’une étude météorologique démontrant un scénario peu propice à la poursuite du ski alpin dès 2035-40, le SMMO a décidé de faire front et de penser aujourd’hui la montagne de demain…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.89
nuageux
le 27/10 à 0h00
Vent
1.04 m/s
Pression
1026 hPa
Humidité
100 %

Sondage