Coup de gueule des syndicats de l’association d’hygiène sociale de Franche-Comté 

Publié le 13/07/2022 - 18:01
Mis à jour le 13/07/2022 - 16:58

Les trois organisations syndicales (CGT, CFDT et FO) dénoncent dans un communiqué un manque de "justice sociale" et "d’égalité salariale" pour les agents du médico-social au sein de l’AHS FC.

"À l’association d’hygiène sociale de Franche-Comté, le 14 juillet ne rime pas (encore) avec égalité !", tient à préciser l’intersyndicale qui indique que la situation est difficile pour les professionnels du médico-social. Malgré un récent accord et l’octroi d’une revalorisation de 183 €, les syndicats notent que 240 agents n’ont pas été concernés par cette augmentation (sont concernés : les agents administratifs, les ouvriers, agents d’entretien…).

"Le département du Doubs a délibéré une allocation de crédits pour permettre une revalorisation de 100€ net pour les salariés exclus qui travaillent sur des établissements financés par le département, dans l’attente d’une extension des 183€ à tous les professionnels", expliquent-ils en précisant que ce sont les organisations syndicales, CGT, CFDT, FO de l’AHS FC qui ont demandé de mettre en application cette disposition.

Toutefois sur les 240 salariés, 60 seraient concernés, pour les autres (sur des établissements financés par l’État, l’ARS ou le CD 70…), l’AHS FC doit exiger auprès des Autorités de Tarification la même allocation. "On est encore plus loin du compte mais c’est vital pour nos collègues qui restent aujourd’hui sur la paille et nous devons nous aligner sur ce minimum proposé par le département du Doubs ! Mais dès maintenant, l’AHS FC a les moyens financiers de payer cette revalorisation de 100€. et même largement !", concluent les syndicats.

Une nouvelle séance de négociation est prévue le 18 juillet prochain.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Renouvellement de congé de présence parentale : les règles s’assouplissent

Pour les salariés du secteur privé comme pour les agents de la fonction publique, titulaires ou non, il est désormais plus simple de renouveler, avant son terme, un congé de présence parentale ainsi que le droit de bénéficier de l'allocation journalière de présence parentale (AJPP). Cela fait suite à un décret publié au Journal officiel le 4 février 2024, annonce service-public.fr.

Guerre à Gaza : un rassemblement pour boycotter Carrefour à Ecole-Valentin

Une dizaine de personnes se sont rassemblées devant Carrefour à Ecole-Valentin samedi 17 février 2024 vers 10h00 à l’occasion de la "journée nationale d’action #BoycottCarrefour" lancée par la campagne BDS (Boycott désinvestissement sanctions) en France. L’enseigne est accusée d’être "complice et bénéficiaire de la colonisation illégale de la Palestine".

La confédération paysanne appelle à poursuivre la mobilisation

Faute de réponse sur le revenu paysan, le syndicat de la confédération paysanne de Bourgogne-Franche-Comté appelle à une poursuite de la mobilisation, apprend-on vendredi 2 février 2024. Pour rappel, les syndicats majoritaires FNSEA et Jeunes agriculteurs ont, eux, appelés jeudi à suspendre les blocages suite aux annonces du Premier ministre.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.59
couvert
le 27/02 à 12h00
Vent
4.07 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
86 %