Dakar 2022 : Loeb s'offre la 2e étape, Peterhansel toujours en course, mais "hors concours"

Publié le 03/01/2022 - 17:28
Mis à jour le 03/01/2022 - 17:28

Le Français Sébastien Loeb (Prodrive) a remporté lundi la deuxième étape du Dakar 2022, une spéciale de 338 km entre Ha’il et al-Qaisumah (nord-est), devant le Qatarien Nasser al-Attiyah (Toyota) qui reste en tête du classement général. Le Franc-Comtois Stéphane Peterhansel a terminé quatrième de cette seconde étape, mais après son accident de dimanche,  il est hors course.

 © Dakar 2022
© Dakar 2022

Deuxième de la 1ère étape la veille, Loeb a "grappillé (du temps) un peu toute la journée" sur son adversaire direct, Nasser al-Attiyah pour le dépasser en toute fin d'étape et le repousser à 3 min 28. L'Espagnol Carlos Sainz (Audi) finit troisième.

"La trace était bonne et visible tout le long, à la fin c'est devenu une spéciale de WRC entre deux pilotes de WRC. On était à bloc complet" a déclaré à l'arrivée le Français, toujours deuxième du général à 9 min 16 d'al-Attiyah, mais loin devant l'Argentin Lucio Alvarez (Toyota), 3e et déjà relégué à 40 min 53.

Peterhansel, en course mais hors-concours !

Stéphane Peterhansel, multiple lauréat en moto (6) puis en auto (8). Aterminé quatrième de cette étape à près de huit minutes de Sébatsien Loeb, mais il a perdu toute chance de l'emporter en  en perdant beaucoup de temps dimanche. Il a été obligé d’attendre son assistance pendant plusieurs heures après avoir arraché la roue arrière gauche de son buggy Audi hybride. Il était deuxième au moment de l’accident.

"Victime d’un problème mécanique dimanche, Stéphane Peterhansel a été contraint d’attendre son assistance engagée en course en T5 pour réparer et repartir dans la spéciale. L’aide entre les concurrents FIA est autorisée par le règlement et des camions sont engagés à cet effet au Dakar.

Malheureusement, Peter s’est présenté hors délai à un point du parcours que les concurrents devaient franchir au maximum 7h17’ après leur départ dans la spéciale. Avec un quart d’heure de retard sur cette barrière horaire, il écope donc d’une pénalité d’étape fixe de 10 heures. A laquelle s’ajoutent 6 heures de pénalités qui correspondent à l’addition de celles pour way point manqués sur la fin de la spéciale non parcourue. L’addition s’alourdit avec le temps maximum autorisé pour parcourir la spéciale du jour de 10h50’. Ce temps se substitue à celui qu’il aurait réalisé s’il avait réussi à venir à bout la spéciale.

Au cumul, Peter est crédité d’un temps de 10h50’ dans la spéciale 1B, auquel s’ajoutent les pénalités d’étape et pour way point manqués, soit 16h. Au total, c’est donc un temps de 26h50’ qui est retenu pour l’étape 1B à Peterhansel, qui reste en course et pourrait, s’il venait à combler cet abysse, remporter la course. La Audi numéro 200 sera en tout état de cause classée si elle arrive à Jeddah. Il accuse à ce jour un retard de 23h35' sur Nasser Al Attiyah."

Chez les motards, l'Espagnol Joan Barreda Bort (Honda) s'est imposé devant le Britannique Sam Sunderland (KTM) et le vainqueur de l'édition 2021, l'Argentin Kevin Benavides (KTM).

Au classement général, Sunderland est le nouveau leader avec 2 min 51 sec d'avantage sur le Français Adrien Van Beveren, 8e de l'étape et content d'avoir fait la route avec le Britannique.

"On ouvrait sans la trace, mais avec Sam (Sunderland) on se connaît, c'est très loyal. On se prévient des dangers et on ouvre à tour de rôle pour se reposer", a expliqué le pilote Yamaha.

Leader au départ de l'étape, l'Australien Daniel Sanders (KTM) a rétrogradé à la troisième place du classement général à 3 min 29 sec de Sunderland, après avoir terminé l'étape en 23e position, à 24 min 58 sec du vainqueur du jour.

Cette étape aura surtout été marquée par les suites des pluies diluviennes observées sur la région durant le week-end.

Ces intempéries ont eu pour conséquence une piste humide plus roulante, un paysage dunaire légèrement modifié et surtout l'annulation du "marathon", bivouac (inondé) et étape (mais pas des deux spéciales qui la composaient lundi et mardi).

Les spéciales des deux jours restent inchangées, mais les pilotes, initialement privés d'assistance lundi, auront le droit de se faire aider dans le nouveau bivouac d'al-Qaisumah.

Boueux, mais praticable, à deux pas de l'aéroport du même nom, ce campement s'est installé au milieu d'une plaine à perte de vue qui contraste largement avec les décors montagneux du premier jour.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Sport

Sports : réaction attendue pour le FCSM, le Racing reçoit le leader et l’ESBF accueille du lourd

Au menu de ce week-end sportif des 23 et 24 février 2024, le FCSM doit réagir et afficher ses ambitions face à Martigues, tandis que le Racing reçoit le leader pour tenter un coup d'éclat. En handball, le GBDH et l'ESBF auront affronteront chacun un gros morceau. 

Une nouvelle pivot pour l’ESBF

Le club bisontin vient d’officialiser l’arrivée de Camille Mandret en provenance du club danois de Sønderjyske Håndbold. La pivot a signé un contrat qui la lie à l’ESBF jusqu’en 2026.

Le Norvégienne Céline Solstad débarque à l’ESBF pour 2 ans

Une joueuse norvégienne posera ses valises en France et dans la capitale du temps en juillet 2024. Céline Solstad, passée par Øygarden, Gneist et Fana en Norvège, quittera pour la première fois son pays natal pour se lancer dans une nouvelle aventure. L’arrière droite paraphe un contrat sous les couleurs de l’ESBF jusqu’en 2026.

Il met K.O son adversaire en un seul round au Mexique : qui est Islem Merabet, boxeur professionnel bisontin ?

Islem Merabet, boxeur bisontin, s’est rendu à Tijuana au Mexique pour préparer son combat qu’il remporte le 28 janvier 2024 en un seul round. Installé depuis 5 ans dans la capitale de la Franche-Comté, le boxeur professionnel nous partage son expérience et son quotidien de sportif.

Classic Grand Besançon, Tour du Jura et Tour du Doubs : le triptyque franc-comtois de retour les 12, 13 et 14 avril

Lancé en 2023 à l’initiative des organisateurs de la Classic Grand Besançon Doubs, du Tour du Jura et du Tour du Doubs, le triptyque franc-comtois persiste et signe pour une deuxième année consécutive de rapprochement temporel des courses qui se dérouleront les 12, 13 et 14 avril 2024.

Handball : les 8 départements de Bourgogne Franche-Comté vont s’affronter à Lons-le-Saunier

Les 24 et 25 février 2024 à Lons-le-Saunier, les huit sélections départementales de la région Bourgogne Franche-Comté s’affronteront pour tenter de remporter leur ticket qualificatif pour le tour national. 196 athlètes, 42 entraineurs, plus de 40 bénévoles et près de 200 spectateurs seront attendus au complexe du Solvan pour une compétition de haut niveau.

FC Sochaux-Montbéliard : le match des Socios aura lieu le samedi 9 mars 2024

La direction du FCSM a annoncé ce 16 février 2024 que la venue du Mans au stade Bonal le samedi 9 mars à 15h sera l’occasion de "célébrer notre football" lors du match destiné à rendre hommage aux 10.000 Sociochaux ayant contribué à la cagnotte visant à sauver le club l’été dernier. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.67
couvert
le 27/02 à 6h00
Vent
2.21 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
96 %