Alerte Témoin

Le nouveau "grand maître" du Grand orient de France attendu à Besançon

Publié le 14/01/2014 - 12:00
Mis à jour le 14/01/2014 - 12:05

Les loges du Grand orient de France à Besançon reçoivent le 14 février 2014, le nouveau "grand maître", Daniel Keller. Au moment où l’obédience célèbre son 240e anniversaire, il viendra parler de la franc-maçonnerie lors d'une conférence de presse au Temple maçonnique.

capture_decran_2014-01-14_a_11.37.16.png
Daniel Keller ©GODF

A 54 ans, Daniel Keller devient grand maître du Grand orient de France. Le Grand Orient de France commémore cette année les 240 ans de sa formation. 

Qui est Daniel Keller ?

Selon sa notice biographique, Daniel Keller a été diplômé de l'école Normale Supérieure, de l'école des Hautes Etudes en Sciences sociales, de l'institut d'Etudes politiques de Paris (IEP) et de l'école nationale d'administration (ENA).

Après avoir été administrateur civil au Ministère de l'économie et des finances de 1994 à 1999, puis directeur commercial du groupe Renault en France et à l'étranger de 2000 à 2010, le Grand maître du GODF est depuis trois ans directeur général du groupe de distribution automobile Renault-Dacia (Nep-Car).

Enfin, Daniel Keller est président de l'association Fonterney Laïcité dont il est le membre fondateur. Il est également memebre du Cercle Ramadier (fraternelle des francs-maçons de gauche) et de l'Observatoire international de la laïcité.

Le Franc-maçonnerie et le Grand Orient de France

La Franc-maçonnerie moderne est un "produit" du siècle des Lumières. Elle est issue de la transformation, à partir de 1645, d’une vieille société de métier en une association de rencontres et de réflexion. La première Grande Loge se forme à Londres, alors "capitale" des idées philosophiques, en 1717. Le Grand Orient de France est lui la plus ancienne et la plus importante obédience maçonnique d’Europe continentale. Né en 1728 comme Première Grande Loge de France, il a pris sa forme et son nom actuels en 1773. Aujourd'hui, le Grand Orient rassemble près de 47.000 membres inscrits dans plus de 1.150 loges.

Il propose aux hommes d’aujourd’hui "une voie humaniste, initiatique et fraternelle". En effet, pour le Grand Orient de France, le perfectionnement individuel que permet l’initiation maçonnique et sa méthode, fait un devoir aux Francs-maçons de réfléchir aussi aux problèmes du monde et aux questions de société. C’est l’une de ses spécificités par rapport à d’autres obédiences maçonniques.

Dès sa création le Grand Orient de France s'est voulu le corps fédérateur de la Franc-maçonnerie française. Jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale, il rassemblait d'ailleurs près des deux tiers des Maçons français. Aujourd'hui il est la seule grande obédience traditionnelle à entretenir des relations "fraternelles" avec toutes les obédiences, y compris mixtes et féminines, dont il reconnaît la "parfaite légitimité maçonnique".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Confinement dans le Doubs : Joël Mathurin répond à vos questions…

Premier point de situation dans le Doubs suite à la mise en place du confinement sur l'ensemble du territoire. Le préfet du Doubs a pris le temps de répondre à nos questions et à celles internautes dans un entretien à maCommune.info. Le département du Doubs fait partie des 25 en France où le Coronavirus circule le plus activement. Confinement, point sanitaire, déplacements, travail, appel d'urgence des professionnels de santé. Joël Mathurin vous répond...

Retraites, violences sexistes, égalité salariale : 600 manifestants à Besançon pour les droits des femmes

Entre 500 et 600 manifestants se sont réunis de "l'esplanade des droits de l'homme" à Besançon samedi 7 mars 2020 vers 14h30 pour défendre les droits des femmes. Dans le cortège, des femmes, bien sûr, mais aussi des hommes, présents pour demander une "vraie égalité salariale" mais aussi contre les effets de la réforme des retraites envers les femme et pour dénoncer les violences sexistes du quotidien.

Retraites : l’Assemblée rejette la motion de censure de gauche, adoptant du même coup la réforme

L'Assemblée nationale a rejeté dans la nuit du mardi 3 au mercredi 4 mars 2020 la motion de censure de gauche contre le gouvernement, adoptant du même coup en première lecture le projet de réforme des retraites, selon la procédure du 49-3. Dans le même temps, quelques milliers d'opposants à la réforme des retraites ont manifesté mardi à Paris et en province. 700 personnes ont manifesté à Dijon devant la permanence du député LREM Didier Martin. A Besançon ils étaient une centaine devant la permanence du député LREM Éric Alauzet.
Offre d'emploi
 -1
ciel dégagé
le 02/04 à 3h00
Vent
1.08 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
81 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune