Dans le Jura, la direction organise la manifestation pour sauver une entreprise

Publié le 15/10/2020 - 17:35
Mis à jour le 15/10/2020 - 17:25

Une manifestation pour défendre l'emploi dans l'entreprise MBF Aluminium s'est déroulée jeudi 15 octobre 2020 au matin à Saint-Claude dans le Jura à l'initiative, une fois n'est pas coutume, de la direction de cette fonderie pour l'automobile.

 ©
©

La moitié des salariés, soit 130 personnes, y ont participé, selon les estimations concordantes de la direction et de la gendarmerie.

"C'est moi qui suis à l'initiative", a déclaré Adeline Munarolo, directrice générale de MBF Aluminium, qui l'a expliquée par la crainte d'une fermeture du site alors que celui-ci est viable, selon elle.

Selon Mme Munarolo, deux facteurs font redouter ce scénario. D'une part, MBF Aluminium n'a pas obtenu à ce stade de son client Renault le "respect de ses engagements" sur des volumes de commandes pour fournir des véhicules hybrides. Or, "ces engagements ont déclenché 14 millions d'euros d'investissements" depuis quatre ans, a rappelé la dirigeante.

Et d'autre part, l'Etat réclame à MBF Aluminium le versement de 6 millions d'euros pour la régularisation de son passif fiscal et social induit par ces investissements.

"Alerter" et "demander le soutien de l'Etat et de Renault"

La manifestation dans les rues de Saint-Claude visait dès lors à "alerter" sur la situation de l'entreprise et à "demander le soutien de l'Etat et de Renault", a poursuivi Mme Munarolo.

Une réduction de moitié de l'effectif, actuellement de 300 personnes dont 260 permanents, est préconisée par l'étude du cabinet Roland Berger sur la fonderie automobile française, rendue début 2020. Mais "passer sous les 150 salariés, ce serait signer l'arrêt de mort" de MBF Aluminium, a commenté Mme Munarolo.

Selon elle, l'entreprise est viable car elle a entamé son virage vers l'hybride et l'électrique à partir des moteurs thermiques, le traditionnel débouché de ses productions, des carters de moteurs et des éléments de boîtes de vitesse.

D'autres difficultés

Principal employeur privé du Haut-Jura, MBF Aluminium est détenu par le groupe britannique CMV et un entrepreneur italien. Il avait connu deux dépôts de bilan en 2007, lorsqu'il comptait encore 430 salariés, puis en 2012. Premier syndicat du site, la CGT s'est jointe à la manifestation de jeudi, dont elle confirme "ne pas être à l'origine". "C'est la direction qui a créé
les conditions pour que le rassemblement soit possible", a exposé Nail Yalcin, délégué CGT.

Selon lui, les raisons invoquées par la direction sur les difficultés sont fondées, mais "il y en a d'autres : la gestion de l'entreprise et les choix stratégiques du passé". Et MBF Aluminium court aujourd'hui "le risque d'être placé en redressement judiciaire".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Une nouvelle offre régionale de formation pour les personnes éloignées de l’emploi

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté chargée de la formation professionnelle, a réuni mardi 19 janvier 2021 l’ensemble des partenaires de la formation pour lancer officiellement la nouvelle offre régionale de formation destinée aux personnes très éloignées de l’emploi : le Dispositif Amont de la Qualification (DAQ) 2.0.

L’entreprise Sophysa prévoit un nouveau bâtiment de 5.700 m2 d’ici 2022 à Temis

Spécialisée en valves neurologiques et en systèmes de monitoring de la pression intracrânienne, l'entreprise est installée depuis 2007 sur le site de Temis à Besançon. Cette dernière a prévu de s'agrandir avec la construction d'un second bâtiment de 5.700 m2, apprend-on ce mois de janvier 2021. Objectif ? "Tripler la capacité de production", selon Philippe Nègre, dirigeant de Sophysa.

Plus de 4 % d’inflation en 2021 des complémentaires santé : l’UFC Que choisir demande au gouvernement d’agir

Alors que ce début d’année est marqué par le déploiement du 100 % santé aux audioprothèses, l’UFC-Que Choisir dénonce dans un communiqué du 21 janvier 2021 une nouvelle forte hausse des tarifs des complémentaires santé en 2021, "difficile à justifier alors que la crise sanitaire leur a paradoxalement été favorable". Pour permettre aux consommateurs de tirer pleinement profit de la résiliation à tout moment, l’association demande au gouvernement d’agir "pour améliorer la comparabilité des offres, toujours défaillante."

Appel à projets : recyclage du foncier des friches en Bourgogne Franche-Comté

Avec un fonds friche doté de 300M€, le Plan de relance donne l’opportunité d’accompagner les territoires sur le recyclage foncier des espaces artificialisés. 7,4 M€ sont mobilisables en Bourgogne Franche-Comté, sur les deux années à venir, et donneront lieu à deux éditions d’appel à projets. Les dossiers de demande de subventions sont à déposer au plus tard le lundi 15 mars 2021 minuit.

Conjoncture du mois de décembre 2020 : « des prévisions prudentes »

La Banque de France vient d'éditer une note de conjoncture (enquête auprès des dirigeants d'entreprises sur leur niveau d’activité) pour le mois de décembre 2020. La production industrielle progresse en fin d'année. Les carnets s’étoffent mais demeurent insuffisants. Une baisse est attendue. Les services enregistrent une faible hausse d’activité, à l’exception de la restauration, lourdement affectée par le reconfinement. Les prévisions sont prudentes.

 
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.21
pluie modérée
le 23/01 à 15h00
Vent
8.81 m/s
Pression
994 hPa
Humidité
56 %

Sondage