Alerte Témoin

Dans un village du Nord, des CE1 vont effectuer leur rentrée...dans une yourte

Publié le 29/08/2016 - 18:03
Mis à jour le 29/08/2016 - 18:03

Une vingtaine d'élèves d'une classe de CE1 de l'école des Trois Clefs à Boëseghem (Nord) vont faire jeudi leur rentrée...dans une yourte.

insolite

PUBLICITÉ

"En février, on a appris qu'on devait ouvrir une 6e classe et on n'avait pas de local", a expliqué Danielle Mametz, 54 ans, maire depuis 2001 de ce village de 700 habitants des Flandres françaises. "J'ai aussitôt pensé à une yourte car, de par mon expérience personnelle, j'ai apprécié des séjours dans cet habitat et aussi parce que la commune d'Hantay, dans le Nord, a installé l'an passé une yourte pour les activités périscolaires de son école", a-t-elle ajouté, soulignant qu'elle avait visité et été "séduite" par l'installation.

Le directeur de l'école publique de Boëseghem, Quentin Callewaert, a aussi été attiré par cette proposition "à partir du moment où les conditions de sécurité étaient assurées". "A ma connaissance, c'est une première ou une des premières en France", a-t-il dit. La yourte de 63 m2, qui a un parquet, possède "une très bonne acoustique" tandis qu'un puits de lumière au sommet et deux portes vitrées "assurent une bonne luminosité" à la classe, selon M. Callewaert, précisant que la commission de sécurité avait donné son feu vert vendredi. Cette tente, qui est très utilisée par les nomades en Mongolie et en Asie centrale, est installée à l'écart de la cour de l'école et a coûté 70.000 euros.

"On ne peut pas monter de meubles sur les cloisons, aussi va-t-on avoir des tableaux numériques. Cette yourte a un coté traditionnel mais est aussi novatrice", s'est félicité M. Callewaert, précisant que l'école était passée de 90 à 150 élèves en dix ans. Selon Mme Mametz, cette salle atypique "va permettre d'ouvrir les écoliers vers une autre culture, et par les temps qui courent, c'est une belle chose de s'ouvrir aux autres".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Cités éducatives : 1 860 000€ alloués à Besançon, Montbéliard et Bethoncourt

Selon un communiqué de la préfecture du Doubs samedi 22 février 2020, l'Etat accompagnera avec près de 1 860 000€ les cités éducatives mises en place dans les quartiers prioritaires du Doubs pour la période 2020-2022. Objectif : "faciliter la réussite des enfants et des jeunes des quartiers."

Harcèlement au collège Xavier-Marmier : « nous demandons au rectorat de revenir sur sa décision » (collectif AED)

Après la "journée blanche" de jeudi pour protester contre la modification par le rectorat de Besançon d'une sanction contre deux élèves après un cas de harcèlement scolaire, le collectif AED Besançon (assistant d'éducation) a souhaité réagir ce vendredi 21 février 2020 suite "aux propos tenus par les représentants du rectorat".

« Journée blanche » dans un lycée de Pontarlier après un cas de harcèlement scolaire

Mise à jour ce 21 février 2020 • Les enseignants d'un lycée de Pontarlier (Doubs) ont organisé ce jeudi 20 février 2020 une "journée blanche" pour protester contre la modification par le rectorat de Besançon d'une sanction contre deux élèves après un cas de harcèlement scolaire, a-t-on appris auprès des enseignants.

Collège Diderot : le recteur maintiendra « en partie » les moyens alloués aux enseignants référents

Après une opération "collège mort" lundi, puis une journée de grève ce mardi, au collège Diderot à Besançon, le recteur de l'académie a convoqué la presse mardi 18 février pour y répondre et annoncer le maintien "en partie" des moyens dans cet établissement du réseau d'éducation prioritaire (REP+).

Planoise : « Collège Mort » à Diderot

Les parents n'ont pas envoyé leurs enfants au collège Diderot lundi 17 février 2020 à Besançon pour protester contre la perte des postes d'enseignants référents en éducation prioritaire renforcée (Rep+) de Planoise. Mardi, ce sont les enseignants qui seront en grève avant une marche dans les rues du quartier en fin de journée. Dans le Doubs, la baisse des moyens dans les secteurs sensibles provoque également la grogne à l'école Mandela de Bethoncourt et au Collège Lou Blazer de Montbéliard.

Baisse des dotations horaires au collège Diderot : Anne Vignot apporte son soutien au personnel

Comme nous le dénonçait le Snes FSU dans un article en date du 6 février dernier, les moyens vont baisser pour la rentrée 2020 dans les collèges et lycée. Ce 16 février 2020, Anne Vignot, candidate à l'élection municipale de Besançon, souhaite apporter son soutien aux personnels du collège Diderot.

Orientation : programme 2020 des portes ouvertes des collèges, lycées et universités en Franche-Comté…

Futurs collégiens, lycéens et étudiants doivent penser à leur avenir notamment en visitant des établissements et choisir celui qu'ils considèreront comme le meilleur… Voici le calendrier 2020 des portes ouvertes en Franche-Comté. De nombreux rendez-vous sont au programme ce samedi 15 février 2020.

« Mise à pied » d’un professeur à Dole : une mobilisation prévue mardi 18 février

Le syndicat CGT du lycée Duhamel de Dole a tenu alerter l'opinion publique le 12 février 2020  dans le cadre de la "mise à pied" d'un professeur suite à sa "participation à la contestation des épreuves d'E3C". Les organisations syndicales, SNES-FSU, Snuep-FSU, CGT Educ’Action, SUD Education, Unsa Education et SNFOLC se mobiliseront le mardi 18 février à partir de 11h45 Avenue Charles Laurent Thouverey à Dole. Pour rappel,  Une pétition a été mise en ligne.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.75
couvert
le 29/02 à 12h00
Vent
10.32 m/s
Pression
1003 hPa
Humidité
61 %

Sondage