De la crise de jalousie au vaudeville devant la justice

Publié le 26/09/2012 - 20:37
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:21

Un septuagénaire a été condamné à 6 mois de prison avec sursis, ce mercredi 26 septembre 2012, pour avoir harcelé et poursuivi son ancienne maîtresse en voiture, jusque devant le commissariat de Besançon où il s'en est pris à un policier.

Procès

PUBLICITÉ

Au printemps dernier, ce grand bonhomme de 76 ans a été remercié par sa maîtresse après une relation de 5 ans. Le moustachu au crâne dégarni n’a pas supporté. Il s’est alors mis à harceler la dame et son nouveau compagnon, septuagénaires également. «Je voulais avoir une explication avec lui, entre hommes et lui dire qu'elle se fichait de nous, qu'elle avait deux amants», a expliqué le prévenu, devant le tribunal correctionnel de Besançon.

Il poursuit le couple jusqu'au commissariat...

Le 17 août, ce président d'une association d'écoute de personnes en détresse, sans aucun antécédent judiciaire, franchit la ligne rouge. Il se rend au domicile du couple qu’il poursuit en voiture jusque devant le commissariat de police de la gare d’eau, à Besançon. Un policier en civil tente d’intervenir pour calmer l’homme. Mais ce dernier accélère et fonce, heureusement sans faire de blessé, ni de dégât.

L'avocate du prévenu Me Sylvie Galley déplore les «rebondissements vaudevillesques de cette histoire malheureuse qui aurait du resté privée», estimant néanmoins que les torts sont partagés. Malgré les regrets de l’ex, jaloux, le procureur Alain Saffar a requis 10 mois de prison.

Le tribunal l’a finalement condamné à 6 mois de prison avec sursis mise à l'épreuve, interdiction d'approcher ses victimes, de détenir une arme et au retrait de son permis de conduire

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.26
légère pluie
le 24/10 à 3h00
Vent
2.05 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
89 %

Sondage