Déchets : une collecte toutes les deux semaines pour 39 communes du Grand Besançon dès 2019

Publié le 13/11/2018 - 16:30
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:53

Bon élève dans sa gestion des déchets et devenu modèle au plan national grâce à la mise ne place de la redevance incitative en 2012, le Grand Besançon tient à garder une longueur d’avance et harmonise la collecte des déchets avec une nouvelle organisation à compter de janvier 2019. Sur Besançon même, aucun changement de fréquence des collectes n’est programmé.

À partir du 1er janvier 2019, 39 communes* vont rejoindre les neuf qui proposait un rythme d'un ramassage tous les 15 jours des déchets résiduels (poubelle grise).  En décembre 2017, les élus du Grand Besançon avaient en effet acté la nouvelle organisation de la collecte des déchets résiduels et recyclable avec un autre objectif : harmoniser la redevance incitative aux 15 nouvelles communes ayant rejoint la communauté d'agglomération en janvier 2017. 

©

Depuis la mise en place de la redevance incitative en 2012, inédite à l'époque à l'échelle d'une agglomération de cette taille, la production de déchets résiduels a baissé de 34%. Les usagers ne présentent plus leur bac à la collecte chaque semaine. Par ailleurs, l’extension des consignes de tri à tous les emballages plastiques, il y a deux ans, a permis d’améliorer le tri sélectif et de réduire encore le contenu de la poubelle grise. Dans ces 39 communes qui vont voir leur collecte passer au rythme d'une collecte toutes les deux semaines dès l'année prochaine, 85 % des bacs ne sont présentés à la collecte qu’une fois tous les 15 jours, voire moins. "Il convient de souligner l'adhésion des usagers à cette politique publique conduisant à une évolution de comportement notoire : baisse du taux de présentation des bacs résiduels, adoption des gestes de tri..." notaient cet été Fabrice Lopez, vice-président en charge de la gestion des déchets et le conseiller communautaire Pascal Duchezeau.

Ce nouveau niveau de service de collecte fera l’objet d’un suivi et d’une évaluation afin d’étudier son extension future aux autres communes de l’agglomération selon l’évolution de la réglementation.

Les 39 communes qui vont changer de rythmes de collecte (secteur A)

Le passage à une collecte bimensuelle des déchets résiduels a été rendu possible grâce à la réglementation qui permet d’assurer la collecte des déchets résiduels toutes les 2 semaines dans les communes en zones agglomérées de moins de 2 000 habitants. Pour eux, la part abonnement de la redevance d'une collecte toutes les deux semaines sera logiquement moins élevée que pour une collecte hebdomadaire. 

Pour optimiser les tournées et maîtriser les coûts, ces deux collectes alterneront une semaine sur deux en conservant le même jour de collecte.

(En gras, les neuf communes qui suivaient déjà le rythme de la collecte bimensuelle) 

  • AMAGNEY 
  • ARGUEL 
  • AUDEUX 
  • BONNAY 
  • BOUSSIÈRES 
  • BRAILLANS 
  • BUSY 
  • BYANS-SUR-DOUBS 
  • CHALÈZE 
  • CHAMPAGNEY 
  • CHAMPOUX 
  • CHAMPVANS-LES-MOULINS 
  • CHAUCENNE 
  • CHEMAUDIN ET VAUX 
  • CHEVROZ 
  • CUSSEY-SUR-L’OGNON 
  • DANNEMARIE-SUR-CRÈTE 
  • DELUZ 
  • DEVECEY 
  • FONTAIN 
  • GENEUILLE 
  • GENNES 
  • LA CHEVILLOTTE 
  • LA VÈZE 
  • LARNOD 
  • LE GRATTERIS 
  • MAMIROLLE 
  • MARCHAUX-CHAUDEFONTAINE 
  • MAZEROLLES-LE- SALIN 
  • MÉREY-VIEILLEY 
  • NANCRAY 
  • NOIRONTE 
  • OSSELLE-ROUTELLE 
  • PALISE 
  • PELOUSEY 
  • POUILLEY-FRANÇAIS 
  • PUGEY 
  • RANCENAY 
  • ROSET-FLUANS 
  • TALLENAY 
  • THORAISE 
  • TORPES 
  • VAIRE 
  • VELESMES-ESSARTS 
  • VENISE 
  • VIEILLEY 
  • VILLARS-ST-GEORGES 
  • VORGES-LES-PINS 

Déchets résiduels : une collecte par semaine pour 20 communes du Grand Besançon 

Dans le secteur B, 19 communes conservent le rythme actuel de la collecte des déchets. Saint-Vit se calque désormais également sur le passage à une collecte tous les quinze jours pour les déchets recyclables (bac jaune) au lieu d'une collecte par semaine auparavant. 

Bac gris : toutes les semaines - Bac jaune : toutes les deux semaines 

  • AVANNE-AVENEY 
  • BEURE 
  • CHALEZEULE 
  • CHÂTILLON-LE-DUC 
  • ÉCOLE-VALENTIN 
  • FRANOIS 
  • GRANDFONTAINE 
  • LES AUXONS 
  • MISEREY-SALINES 
  • MONTFAUCON 
  • MONTFERRAND-LE-CHÂTEAU 
  • MORRE 
  • NOVILLARS 
  • PIREY 
  • POUILLEY-LES-VIGNES 
  • ROCHE-LEZ-BEAUPRÉ 
  • SAINT-VIT 
  • SAÔNE 
  • SERRE-LES-SAPINS 
  • THISE 

À Saint-Vit, la collecte des déchets recyclables passe de 1 fois par semaine à 1 fois toutes les 2 semaines. La collecte des déchets résiduels n’est pas modifiée (1 fois par semaine). 

Besançon (secteur C et D) : pas de changement de fréquence

Si rien ne change pour Besançon, le Grand Besançon souhaite moderniser et développer le réseau d'apport volontaire au centre-ville de Besançon. Un plan de développement est prévu sur quatre ans pour remplacer les anciens conteneurs d’apport volontaire disséminés dans les rues par des stations de tri multiflux (recyclables / verre / textiles pour certaines). Huit stations de tri seront installées en test afin de mener une étude sur l’appropriation de ces nouveaux équipements par les usagers. "L’objectif est d’améliorer le fonctionnement des stations de tri avant le déploiement complet dans le centre-ville de Besançon".

Redevance incitative : harmonisation pour quinze communes 

Quinze communes ayant rejoint la communauté d’agglomération en 2017 évoluent vers la redevance incitative au poids et à la levée, à l'instar des communes "historiques" du Grand Besançon. 

  • BONNAY 
  • BYANS-SUR-DOUBS 
  • CHEVROZ 
  • CUSSEY-SUR-L’OGNON 
  • DEVECEY 
  • GENEUILLE 
  • MÉREY-VIEILLEY 
  • PALISE POUILLEY-FRANÇAIS 
  • ROSET-FLUANS 
  • SAINT-VIT 
  • VENISE 
  • VELESMES-ESSARTS 
  • VIEILLEY 
  • VILLARS-SAINT-GEORGES 

Une part fixe «abonnement» calculée en fonction niveau de service (fréquences...) + nombre et du volume de bacs à déchets résiduels mis à disposition

Une part variable poids et levée calculée en fonction du poids du bac à déchets résiduels, et du nombre de levées du bac (tarif de la levée en fonction du volume du bac). 

À noter que le contrat d’abonnement inclut une levée mensuelle non facturée. 

15 communes vont changer de jour de collecte dès 2019

  • ARGUEL 
  • BESANCON 
  • BONNAY
  • CHEVROZ
  • CUSSEY-SUR-L’OGNON
  •  DEVECEY
  • FONTAIN (SAUF CHAPELLE-DES-BUIS)
  •  GENEUILLE
  • LARNOD
  • MÉREY-VIEILLEY
  • PALISE
  • PUGEY
  • SAINT-VIT
  • VENISE
  • VIEILLEY 

©

Infos +

DIRECTION GESTION DES DÉCHETS : 03 81 41 55 35

94 avenue Clemenceau à Besançon
Accueil du public de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30

gestion-dechets@grandbesancon.fr

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vie locale

Journée du bien-être animal à Besançon : les associations invitées à se faire connaître…

La Ville de Besançon organisera une journée dédiée au bien-être animal le samedi 5 octobre 2024 entre 10h00 et 17h00 à l’Hôtel de Ville. Dans ce cadre, la collectivité met à disposition des associations qui luttent en faveur de la cause animale un espace d’échanges afin qu’elles puissent présenter leurs actions au public présent.
 

Ancienne maternité La Mère et l’Enfant à Besançon : des architectes s’élèvent contre sa démolition

Alors que l’anciennne maternité La mère et l’enfant située sur le site de l'hôpital Saint-Jacques à Besançon va être démoli à partir du 25 mai 2024, des architectes et membres de la Maison de l’architecture de Franche-Comté s’élèvent contre sa disparition dans un communiqué du vendredi 24 mai. Il considère que ce bâtiment comme remarquable.

Le MRAP de Besançon dénonce des actes racistes commis à Dole ce dimanche

Ce mercredi 22 mai 2024, le comité local du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) de Besançon a tenu à apporter son soutien aux deux personnes qui ont arraché une banderole et deux pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ''Violeurs étrangers dehors !'', durant une manifestations à Dole le dimanche 19 mai dernier.

Slice Pizza, un nouveau concept store au centre-ville de Besançon

Depuis vendredi 17 mai 2024, Slice Pizza situé place du 8 Septembre à Besançon accueillera ses premiers clients. C’est une première : la vente de pizza à la part ! Un concept porté par deux jeunes entrepreneurs, Luc et Louis, qui ont souhaité s’installer dans la capitale franc-comtoise, après le succès qu’à rencontré leur première boutique à Dijon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.71
couvert
le 26/05 à 21h00
Vent
1.04 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
90 %