Comment ont évolué les petites villes de Franche-Comté depuis 1990 ?

Publié le 27/04/2018 - 07:48
Mis à jour le 23/04/2019 - 17:12

L'INSEE a publié ce jeudi 26 avril 2018 une étude sur les petites villes de Franche-Comté. Basée sur des données récupérées de 1990 à 2014, cette étude montre l'évolution du nombre d'habitants et du nombre d'emplois par "petites villes" de la région (des communes de 5000 à 20 000 habitants). Les résultats de l'institut se devinent : les petites villes proches des grandes se sont généralement développées, comme Pouilley-les-Vignes, tandis que les plus lointaines des zones urbaines ont plutôt perdu des habitants, à l'instar de Saint-Claude. Il existe cependant quelques exceptions…

Déclin ou développement ?

PUBLICITÉ

Les villes situées près de grands pôles comme Dijon, Besançon, Belfort ou Montbéliard ont généralement gagné des habitants. Elles ont aussi connu de nombreuses créations d’emplois puisque d’abords plutôt agricoles, elles se seront développées dans les autres secteurs. C’est le cas de : 

  • Pouilley-les-Vignes,
  • Héricourt,
  • Valdahon,
  • Fesches-le-Châtel
  • Champagney-Ronchamp.

Dans une moindre mesure, c’est aussi le cas de

  • Morteau,
  • Baume-les-Dames,
  • Lure,
  • Giromagny
  • Auxonne.

Plus d’habitants mais moins d’emplois

Cependant, certaines de ces villes en zones urbaines sont devenues résidentielles. Elles ont alors gagné des habitants, mais au détriment de l’activité économique, et ont en conséquence perdu des emplois. Ce phénomène aura été observé dans la ville de Tavaux, dans le Jura, et dans plusieurs villes de Bourgogne.

Les grands perdants

Enfin, les villes situées trop loin des pôles urbains ont perdu à la fois des habitants et des emplois : c’est le cas de

  • Champagnole,
  • Saint Claude,
  • Hauts de Bienne,
  • Beaucourt,
  • Delle

et dans une moindre mesure de Pont-de-Roide.

Gray et LuxeuillesBains s’en sortent un peu mieux : elles ont perdu des habitants mais ont stabilisé leurs emplois. grâce à une proximité avec d’autres petites communes qui maintient leur activité économique.

Plus d’informations sont à retrouver sur insee.fr.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès «?Mon 1er toit comtois?», un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.69
partiellement nuageux
le 14/10 à 18h00
Vent
1.97 m/s
Pression
1010.13 hPa
Humidité
74 %

Sondage