Des enseignants spécialisés refusent leurs missions ordonnées par le Rectorat

Publié le 05/04/2016 - 15:31
Mis à jour le 05/04/2016 - 15:31

Des enseignants spécialisés (ou coordonnateurs) exerçant dans des établissements du Doubs ont renvoyé leur arrêté de nomination non signé au Dasen et au Rectorat en spécifiant qu’ils refusaient leur mission. Cet acte est inédit selon le syndicat Snuipp-FSU.

 ©
©

Les enfants à besoins éducatifs particuliers sont scolarisés partiellement ou à temps complet dans des Unités d'Enseignement (UE) d'établissements spécialisés : IME (Institut Médico Pédagogique), ITEP (Institut Thérapeutique Éducatif et Pédagogique), unités pour enfants ou jeunes autistes, hôpitaux, centres éducatifs, prisons... Des enseignants spécialisés (ou coordonnateurs) exerçant dans des établissements du Doubs ont renvoyé leur arrêté de nomination non signé au Directeur académique des services de l'éducation nationale (Dasen) et au Rectorat en spécifiant qu'ils refusaient leur mission.

"Une perte de revenu d'environ 8 à 10%"

"Ces enseignants coordonnateurs d'unité d'enseignement d'établissements spécialisés refusent les missions qui leur ont souvent été imposées par leur hiérarchie en raison d'une perte de revenu d'environ 8 à 10%", explique le syndicat du Doubs, en ajoutant que "Les enseignants exerçant en UE dans les secteurs médico-social, sanitaire et judiciaire sont les enseignants spécialisés les plus mal payés de l'éducation nationale." 

"Un double discours" 

Malgré les volontés exprimées par le ministère de l'Education nationale de prendre mieux en compte les écoliers à besoins éducatifs particuliers, le SNuipp-FSU déclare que dans le Doubs, "proposer des décharges d'enseignement aux coordonnateurs revien à moins scolariser les élèves, à compliquer l'organisation de leur accueil et probablement à faire peser sur les établissements la charge financière de leur accompagnement." Pour le syndicat, "la réponse se situe en totale contradiction avec les besoins identifiés, puisque les moyens nécessaires pour accompagner une politique ambitieuse, une loi progressiste, n'existent pas".

Les coordonnateurs du Doubs souhaitent "une reconnaissance pleine et entière de leurs missions, de leurs parcours, de leurs engagements, sans évolution négative de la scolarisation, au détriment des jeunes les plus fragiles, de l’égalité".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Livre élu 2024 : 3.500 élèves du Doubs exposent leurs créations à Besançon

Durant toute l’année scolaire 2023-2024, 3.500 élèves de Besançon et ses environs ont participé au Livre élu 2024. Après avoir lu et échangé, ils ont conçu des créations inédites qui seront présentées lors d’une exposition, du 19 juin au 3 juillet, à la Maison de quartier Grette-Butte.

Amiante à l'école : "pas de danger pour les enfants" affirme la Ville

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

L’ENIL de Mamirolle finaliste du premier concours culinaire de la région

La remise des prix du premier concours régional "Tous à table" à destination des équipes de cuisine des lycées de Bourgogne-Franche-Comté a eu lieu ce mercredi 5 juin au lycée François Mitterrand à Château-Chinon en Bourgogne. Seul représentant comtois, l’ENIL de Mamirolle a été devancé par les lycées bourguignons. 

Classement QS World : l’Université de Franche-Comté progresse au classement mondial

Dans un communiqué du 6 juin 2024, l’université de Franche-Comté indique qu’elle fait partie des rares universités françaises à progresser cette année dans le prestigieux classement qui distingue 1.500 établissements à travers le monde et parmi lesquels figurent seulement 35 français.

Derrière le lion, le réseau des Alumni comtois…

PUBLI-INFO • Parce que nous avons besoin de liens durables dans une société en pleine mutation, découvrez la plateforme digitale innovante que l’université de Franche-Comté a souhaité mettre à la disposition de ses étudiants, anciens et actuels et ses partenaires, un outil utile, performant et à la pointe de l'innovation. D’ores et déjà, il a rapproché des milliers de membres et a développé leurs échanges professionnels.

Parcoursup : Ouverture de la phase d’admission ce jeudi 30 mai

La phase d’admission Parcoursup débutera ce jeudi 30 mai à 19h pour les 945.000 candidats qui ont validé au moins 1 vœu dans l'enseignement supérieur sur Parcoursup. La plateforme sera disponible en mode consultation dans un premier temps puis plus tard dans la soirée, les élèves pourront répondre aux propositions d’admission.

Groupes de niveau au collège : les parents d’élèves de Valdahon appellent à manifester

Le mercredi 29 mai 2024, les parents d’élèves du collège Edgar Faure de Valdahon appellent les autres parents à ne pas mettre leurs enfants au collège en vue d'une action "collège mort". La raison ? Montrer leur indignation face au fait que les élèves des classes de 6ème et 5ème seront triés par groupe de niveau dès la rentrée prochaine. Une manifestation est prévue dans la matinée du mercredi 29 mai.

À Sancey, une action “collège mort” pour dénoncer les groupes de niveau

Une action "collège mort" aura lieu au collège Henri Fertet de Sancey mercredi 29 mai 2024. Les parents d’élèves sont invités à ne pas envoyer leurs enfants au collège ce jour-là  et à se rassembler devant l’établissement à 10h. Une journée nationale de mobilisation contre la réforme du "choc des savoirs" aura également lieu le samedi 25 mai à 10h30 à Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.75
légère pluie
le 22/06 à 12h00
Vent
1.85 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
94 %