Des ruches « connectées » qui pèsent les abeilles

Publié le 01/07/2019 - 17:39
Mis à jour le 04/07/2019 - 15:23

SNCF Réseau et l’Association pour le Développement de l’Apiculture ont inauguré ce 1erjuillet 20109 la mise en place de ruches connectées sur la région Bourgogne-Franche-Comté. Les apiculteurs peuvent ainsi contrôler en temps réel le poids des ruches et déceler le potentiel nutritif d'un environnement !

Ce projet est financé par le programme en faveur de l’environnement de la LGV Rhin-Rhône. Ce dernier a versé 14 500€ à l’Association pour le développement de l’Apiculture pour l’achat de 20 balances connectées, qui transmettent en temps réel l’évolution du poids des ruches. Plusieurs ont été posées ce lundi à Arceau (21).

Suivre en temps réel le poids des ruches

Ces installations innovantes permettront aux apiculteurs régionaux une meilleure connaissance du fonctionnement des colonies d’abeilles, un suivi en direct de la production des ruches et une meilleure réactivité sur les mesures à prendre selon les données recueillies (manque de nourriture dû à des conditions météorologiques particulières, pause de hausses...).

Ces « balances communicantes » sont un véritable outil de pilotage et d’amélioration des pratiques apicoles.

Les ressources d'alimentation pour abeilles de plus en plus rares

Pour rappel, la Bourgogne Franche-Comté, avec plus de 3500 apiculteurs et 90 000 colonies et 1750 tonnes de miel produites chaque année, est la 6erégion apicole de France.

Mais les abeilles mellifères sont confrontées à la réduction de leurs ressources d’alimentation ; un phénomène dû à l’affaiblissement de la biodiversité (fauche, destruction de haies…) et au dérèglement climatique.

Grâce aux balances connectées, les apiculteurs pourront mieux caractériser le potentiel mellifère (savoir s’il y a beaucoup de nourriture à abeilles) des zones d’implantation des ruches : fort ou à risque.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

« La forêt est notre avenir » : les employés de l’ONF réclament des bras et une vision

"La forêt peut nous sauver si on la préserve": des centaines d'employés de l'Office national des forêts (ONF) ont manifesté jeudi pour demander la "renégociation du contrat avec l'État" qui prévoit 500 suppressions de postes, et une vision d'avenir pour affronter le changement climatique.

Lutter contre la déforestation importée

La France veut faire de la déforestation importée une priorité lors de sa présidence de l'UE et a mis au point des outils qui permettent aux entreprises de ne pas acheter de matières premières contribuant à ce phénomène, a indiqué la secrétaire d'Etat Bérangère Abba. Un guide de bonnes pratiques des achats public a été édité en ce sens à destination des collectivités locales.

Rassemblement pour le climat : environ 150 personnes à Besançon

De nombreuses manifestations se sont déroulées dans de nombreuses villes du monde, ce samedi 6 novembre 2021. L'objectif : accroître la pression sur les négociateurs réunis à la COP26. Organisé au dernier moment, le rassemblement a réuni 150 personnes à Besançon place Pasteur.

Rassemblement pour le climat à Besançon

Après l'appel à l'action devant l'urgence climatique de milliers de jeunes à Glasgow, des dizaines de milliers de manifestants sont à nouveau attendus samedi dans la ville hôte de la conférence sur le climat et dans le monde. A Besançon, le rassemblement est organisé à 14h30 au départ de la place Pasteur.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.39
légères chutes de neige
le 27/11 à 9h00
Vent
4.95 m/s
Pression
994 hPa
Humidité
98 %

Sondage