Deux Français sur trois ne respectent pas toujours le corridor de sécurité

Publié le 24/05/2022 - 18:15
Mis à jour le 24/05/2022 - 10:11

Deux tiers des Français (67 %) ne respectent pas systématiquement la règle obligatoire du corridor de sécurité, destinée à protéger les patrouilleurs des routes dont quatre sont décédés depuis le début de l’année, selon une étude publiée mardi 24 mai. Un conducteur sur cinq interrogé pour le baromètre 2022 de la Fondation Vinci Autoroutes ne connaît pas cette règle entrée dans le Code de la route en 2018, un chiffre cependant en baisse de huit points par rapport à 2021.

Cette règle oblige tout conducteur à réduire sa vitesse et à changer de voie ou s’écarter au maximum du personnel intervenant sur le bord d’une route, voie rapide ou autoroute, dès leur approche, pour assurer leur protection.

Quatre patrouilleurs sont décédés depuis le début de l'année en intervention, deux sur les autoroutes concédées et deux sur des routes nationales, a indiqué à l'Agence France Presse l'Association française des sociétés d'autoroutes (Asfa).

Et en moyenne, plus de deux véhicules d'intervention ont été heurtés chaque semaine en 2020 sur le réseau autoroutier concédé, selon le bilan annuel de l'Asfa. Dans 60 % des cas, ces accidents avaient pour origine l'inattention ou la somnolence.

"De trop nombreux conducteurs n'ont pas une attention exclusive à la conduite", souligne Bernadette Moreau, directrice générale de la fondation Vinci Autoroutes, notant que 84 % des sondés reconnaissent qu'il leur arrive de quitter la route du regard plus de deux secondes. "Or, à 130 km/h, une voiture parcourt en deux secondes 72 mètres, sachant qu'il faut prendre en compte en plus le temps de réaction avant de freiner", ajoute-t-elle.

©

Le téléphone omniprésent dans les véhicules

Les conducteurs déportent leur regard de la route parce qu'ils divaguent (67 %), utilisent leur téléphone (74 %), que ce soit pour téléphoner (61 %, + 7 pts par rapport à 2021), le consulter ou paramétrer leur GPS. "Quel que soit le mode d'utilisation, même en Bluetooth (légal, NDLR), téléphoner occupe une bonne partie de l'attention", explique Bernadette Moreau.

En effet, d'après étude de 2011 de l'université Gustave-Eiffel et de l'Inserm, "téléphoner avec ou sans kit mains libres conduit au même niveau de risque, de par la composante cognitive et auditive de l'action". Certains conduisent tout en participant à des réunions de travail : ils sont 16 % des actifs dans ce cas, et un quart des CSP+ sondés. Par ailleurs, près d'un Français sur deux (46 %) continue son trajet bien qu'il se sente très fatigué, un chiffre en augmentation de sept points.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Ligne des horlogers : des travaux de modernisation engagés jusqu’au mois d’octobre 2024

Depuis le 4 mars 2024, d’importants travaux sont engagés sur la ligne historique des horlogers. Cette dernière, qui s’étend sur 75 km, fête ses 140 ans. Au total, deux enveloppes de 50 millions d’euros ont été allouées pour le projet de modernisation. La fin des travaux est prévue le 31 octobre prochain…

Neutralisations de voies et fermetures de nuit, les Mercureaux bientôt impactés par des travaux…

Du lundi 15 avril au vendredi 14 juin 2024, la Direction interdépartementale des Routes Est (DIR Est), pour le compte de l’État, va procéder au remplacement des caméras DAI (détection automatique d’incident) qui équipent les tunnels de la RN57-Voie des Mercureaux à hauteur de Besançon (25). Ces travaux entraîneront des neutralisations de voies et des fermetures de la voie des Mercureaux dans un ou deux sens de circulation selon les phases de travaux.

Problèmes de stationnement du personnel du CHU : un syndicat ouvre le parking de la direction à tous

À 6 heures du matin mercredi 10 avril 2024, des membres du syndicat Sud Santé Sociaux du CHU de Besançon ont ouvert les parkings de la direction entourant le bâtiment blanc à tous les personnels de l’établissement hospitalier. ”Se garer au CHU, c’est dur pout tout le monde, les privilèges, ça suffit !” selon le syndicat.

Cluse-et-Mijoux : la route dans le sens France-Suisse sera fermée pendant plus de trois mois

Coût total : 3,8 M€ HT • Des travaux seront entrepris à partir du 13 mai 2024 afin de rénover le réseau d'eau potable. Ces derniers engageront donc la neutralisation d’une voie dans le sens France-Suisse au niveau de la Cluse-et-Mijoux… (et les deux voies du 24 juin au 14 juillet). Pour rappel, une pétition avait été lancée afin de demander notamment à ce que les travaux soient effectués de nuit. Une solution "impossible sur la partie terrassement", nous précise-t-on.

Mobilité à Besançon : “il faut accepter de réduire les performances de la voiture en ville”

En préambule de la conférence "Comment mieux se déplacer demain ? Quelle mobilité dans le Grand Besançon ? "qu’il a présenté mardi 2 avril 2024 à 18h30 au laboratoire Théma de Besançon, Frédéric Héran, économiste des transports et urbanistes à l’université de Lille, a accepté de revenir sur quelques-uns des enjeux de la mobilité en ville lors d’une conférence de presse ce mardi dans les locaux d’Hôphophop. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.56
légère pluie
le 19/04 à 12h00
Vent
5.83 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
84 %