Documents d'urbanisme : les demandes se font désormais en ligne

Publié le 17/12/2021 - 12:01
Mis à jour le 04/01/2022 - 16:39

Permis de construire, certificat d’urbanisme, autorisation préalable de travaux. Dans le Grand Besançon, depuis depuis le 1er décembre 2021, les professionnels et particuliers peuvent déposer leur dossier en ligne. Plus simple et plus rapide.

La loi Elan prévoit que toutes les communes devront être en capacité de recevoir des demandes d’autorisation d’urbanisme (DAU) par voie électronique (mail, téléprocédure, etc.) à compter du 1er janvier 2022. Dans le Grand Besançon, le service ADS (autorisation du droit des sols) a opté pour la dématérialisation via un site sécurisé de téléprocédures.

À l'instar de nombreuses administrations, le service ADS de Grand Besançon Métropole permet désormais de déposer en ligne l'ensemble des demandes d'autorisation d'urbanisme.

Après les premiers essais depuis le 15 juin avec huit communes du Grand Besançon et une phase de tests réels fin septembre, le service est désormais opérationnel.

Même si il est toujours possible de déposer ses demandes au format papier en mairie, le nouveau dispositif de téléprocédure se veut "plus simple et plus accessible" selon Aurélien Laroppe, vice président en charge du PLUI de l'urbanisme opérationnel et du service autorisations du droit des sols. "Cela va dans le sens d'une amélioration pour les usagers qu'ils soient particuliers, cabinet d'architecte ou promoteurs" souligne-t-il. "Il y a l'avantage de pouvoir pré remplir son dossier 24h/24, de voir quelles sont les pièces obligatoires et d'éviter le cas échéant des allers-retours inutiles et de recevoir un accusé de réception numérique".

Fin octobre, plus de 2.750 dossiers ont été traités par les 12 instructeurs du service autorisation du droit des sols de Grand Besançon Métropole. Près de 2.000 ont été traités en direct par les communes qui ont choisi de conserver l'instruction des dossiers. A cela, s'ajoutent plus de 3.000 demandes de certoficats d'urbanisme rien que sur Besançon. Soit en fin d'année  près de 10 000 dossiers traités par les communes et Grand Besançon Métropole.

Pour  la mis en place du système de téléprocédures Grand Besançon métropole a a travaillé avec la société Opéris, spécialisée dans les  solutions numériques pour les collectivités territoriales et notamment la dématérialisation. Le coût global avec l'acquisition prochaine de modules supplémentaires (signature électronique...) s'élève à environ 100.000 €

Le service pour l'usager reste bien évidemment gratuit. La téléprocédure des demandes permettra-t-elle de réduire les délais d'instruction ?  "Ce sera le cas sur certains dossiers comme les certificats d'urbanisme pour lesquels les délais d'instruction seront certainement divisés par deux. En revanche sur les permis de construire pas exemple qui demandent des instructions plus précises, les délais ne seront pas réduits. C'est seulement sur les délais d'envoi et de réception que nous pourrons gagné du temps, soit quelques jours à chaque fois sur l'ensemble des dossiers..."

Info +

Vous avez une question ? Carte des permanences dans les mairies des communes de Grand Besançon Métropole

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vie locale

Lutte contre les ilots de chaleur : la végétalisation des arrêts de bus et tram’ a commencé à Besançon

Afin d’améliorer le confort des usagers des bus et des tramways à Besançon, notamment en cas de fortes chaleurs, la Ville de Besançon et Grand Besançon Métropole a décidé de planter des arbres à proximité des arrêts les plus exposés. Le premier arbre a été planté à la station Léo Lagrange vendredi 23 février 2024 en fin de matinée par Anne Vignot, maire de Besançon et présidente de Grand Besançon Métropole, et Fabienne Brauchli, adjointe à la maire, déléguée à la Transition écologique, aux Espaces verts et à la Biodiversité.

À Besançon, la place de la Révolution se transforme…

La Ville de Besançon a initié un projet de revégétalisation de la place de la Révolution afin de s’inscrire dans un processus de transition écologique et ainsi lui rendre sa verdure et sa fraîcheur. Lancés en septembre 2023, les travaux de cette “révolution végétale” ne cessent de faire évoluer la place. En ce mercredi 14 février 2024, où en sont ces transformations ?

Planoise : “le traitement de la situation place de l’Europe est une priorité” (préfet du Doubs)

Le collectif de co-propriétaires de l’immeuble "Le Molière" s’est installé depuis dimanche 11 février 2024 dans le hall du bâtiment, situé 5 place de l’Europe à Planoise pour s’opposer aux dealers. Interpellé lors de sa venue sur le sujet, Gérald Darmanin assurait que le préfet du Doubs allait se rendre sur place. C’est chose faite.

Bottière nouvellement installée à Besançon, Marine Fay partage ses astuces bichonnage

Arrivée de Paris, Marine Fay est une jeune bottière qui dispose depuis cet été d’un atelier dans les locaux du collectif Hop hop hop place Saint-Jacques à Besançon. Elle propose depuis le début d'année des ateliers de "bichonnage" pour chaussures en cuir tous les premiers samedis du mois de 15h à 16h15 à Besançon. 

Développement international, éducation, citoyenneté, solidarité… L’appel à projets 2024 de la Ville de Besançon est ouvert aux associations

La Ville de Besançon soutient les associations bisontines engagées dans un projet de solidarité internationale ou d’éducation à la citoyenneté mondiale, en leur apportant une aide financière d’un montant total de 15.000 euros répartis entre les différents projets retenus, par le biais d’un appel à projets. Les associations peuvent candidater avant le 1er avril 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.22
pluie modérée
le 26/02 à 3h00
Vent
4.89 m/s
Pression
996 hPa
Humidité
87 %