Pontarlier et Vallorbe : doublement des trains pour les frontaliers dès ce mois de décembre...

Publié le 26/11/2019 - 11:20
Mis à jour le 29/11/2019 - 17:00

A partir du 16 décembre 2019, l’offre ferroviaire pour les frontaliers aux départs de Pontarlier et Frasne pour Vallorbe va être doublée : deux trains le matin pour y aller et deux trains le soir pour revenir. A la même date, un nouveau train entre Vallorbe et Dole sera mis en service.

Le Comité de développement de la desserte Lausanne-Paris, via Vallorbe et le Jura, s’est réuni pour la première fois ce lundi 25 novembre.

La Région Bourgogne-Franche-Comté, le Canton de Vaud, la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), les Chemins de fer fédéraux (CFF) et Lyria ont ainsi signé une convention dans laquelle plusieurs mesures sont prises.

Nouveau train entre Vallorbe et Dole

Dès le 16 décembre, à titre expérimental, les CFF et SNCF vont financer pendant deux ans la circulation d’un nouveau train entre Vallorbe et Dole. Ce train inter-régional permettra d’arriver à Paris, par le jeu des correspondances, à 8h38 du lundi à vendredi. La liaison inverse sera possible en fin de journée avec des départs de la capitale française du lundi au jeudi à 14h52 et le vendredi à 15h22.

Cette nouvelle liaison permettra ainsi de garantir quatre liaisons par jour durant la semaine, en dehors des périodes de vacances d’été et de fin d’année, entre Paris et les gares de Frasne et Vallorbe. Par ailleurs, SNCF arrêtera deux TGV Besançon-Paris quotidiens en semaine à Dole (contre un seul aujourd’hui), Dole conserva ainsi cinq liaisons directes sur Paris en cumulant les TGV Lyria et les TGV SNCF.

Offre doublée pour les frontaliers de Pontarlier et de Frasne

Aussi, à partir du lundi 16 décembre, l’offre ferroviaire pour les travailleurs frontaliers au départ de Pontarlier et de Frasne sera doublée dans les deux sens.

Les travailleurs frontaliers pourront profiter de deux trains le matin pour rejoindre Vallorbe et de deux le soir dans le sens inverse (en plus d'une connexion via autocar). Le financement de ces liaisons, avec de bonnes correspondances sur le RER Vaud en direction et en provenance de la Vallée de Joux et de Lausanne, est assuré par la Région Bourgogne-Franche-Comté et le Canton de Vaud.

Objectif : une 4e ligne Lyria Franche-Comté - Suisse

Enfin, l’objectif des collectivités territoriales restait le retour d’une quatrième liaison TGV Lyria sur cet axe stratégique pour la Suisse-Romande et la région Bourgogne-Franche-Comté.

Les opérateurs ferroviaires ont confirmé quant à eux qu’une 4ème desserte avec des TGV à deux étages est envisageable dès lors qu’une demande croissante du marché le justifiera. Le développement du nombre de voyageurs sur cette ligne sera un des principaux sujets d’échanges au sein du nouveau Comité de développement de la desserte Lausanne-Paris, via Vallorbe et le Jura.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

Bruit ferroviaire : la SNCF et l’État ont établi un vaste programme de résorption

Afin d’améliorer la situation des riverains concernés par le bruit ferroviaire, un vaste programme de résorption des points noirs a été engagé par SNCF Réseau et les services de l’État. Ensemble, ils ont recensé les actions à mener en Bourgogne-Franche-Comté et établi un programme d’opérations.

Grand Besançon : un manque de chauffeurs pour les transports périurbains

Face aux difficultés de recrutement de conducteurs et à la reprise de l’épidémie de Covid, les entreprises de transport qui assurent les services Ginko dans les communes périurbaines de Grand Besançon Métropole se trouvent aujourd’hui en difficulté pour réaliser certains circuits, ce qui impacte la qualité du service de transport, a-t-on appris ce vendredi 16 septembre.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.86
ciel dégagé
le 03/10 à 15h00
Vent
4.13 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
63 %

Sondage