Alerte Témoin

Éboulement à La Cluse-et-Mijoux : la route sera coupée encore plusieurs jours

Publié le 07/02/2017 - 17:50
Mis à jour le 07/02/2017 - 17:50

Suite à un éboulement rocheux, la RN57 est fermée à la circulation depuis le 6 février 2017, à hauteur de la Cluse-et-Mijoux. Après expertise, plusieurs blocs menacent encore directement la route en contrebas. Des travaux sont menés en urgence et devraient durer plusieurs jours.

09-risque-eboulements.jpg
09-risque-eboulements.jpg

Suite à un éboulement rocheux, la route entre les communes de La Cluse-et-Mijoux et des Hopitaux-Vieux a été fermée depuis le 6 février à 9h30, dans les deux sens de circulation.

Après expertise, le Centre d'Ingénierie, de Sécurité et de Gestion du Trafic informe que "plusieurs blocs menacent encore directement la route nationale en contrebas. Pour rouvrir à la circulation la route nationale, des travaux de protection de la chaussée puis de purge vont être menés en urgence."

Ces travaux doivent durer plusieurs jours. La réouverture de la RN57 est espérée avant le prochain week-end. En attendant, les déviations locales, notamment par Malbuisson, restent en place.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Transports

SNCF : les abonnements du mois d’avril ne seront pas prélevés

90% des trains à l'arrêt • Avec la prolongation du confinement jusqu'au 15 avril 2020, la SNCF a décidé de "prendre des mesures exceptionnelles pour ses clients abonnés" qui vont se voir "offrir l'abonnement du mois d'avril" et dont le prélèvement intervient entre le 20 mars et le 19 avril. En raison de la crise sanitaire de Covid-19, 90 % des trains de la SNCF ont été mis à l'arrêt.

Confinement à Besançon : « Il devrait toujours y avoir des transports Ginko en circulation »

INTERVIEW • Les Tram' et bus du réseau Ginko sont toujours en activité à Besançon depuis le début du confinement le 17 mars 2020. Si le niveau de l'offre se réduit ou se modifie après les annonces gouvernementales qui se succèdent, Carol Ambrosini, directeur marketing, clients et mobilités pour Kéolis, exploitant du réseau Ginko, affirme qu'"il devrait toujours y avoir des transports en commun en circulation".

Besançon : il faut désormais monter à bord des bus Ginko par les portes arrière

Le réseau Ginko met en place des mesures spécifiques pour faire face à la propagation du coronavirus et assurer la continuité de ses services en préservant la santé de ses collaborateurs et celle des voyageurs. A partir du 24 mars 2020, la montée à bord des bus s’effectuera obligatoirement par les portes situées à l’arrière et ce, jusqu’à nouvel ordre. La validation des titres de transport reste obligatoire.
Offre d'emploi
 12
ciel dégagé
le 01/04 à 12h00
Vent
1.12 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
37 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune