Erosion de la biodiversité mondiale : la Franche-Comté n’y échappe pas

Publié le 27/10/2014 - 10:24
Mis à jour le 27/10/2014 - 19:57

C’est le triste constat que fait la LPO (Ligue pour la protection des oiseaux) Franche-Comté. L’association s’inquiète notamment de l’avenir de certaines espèces d’oiseaux telles que la bécassine des marais, la pie-grièche grise, le busard Saint-Martin ou encore le vanneau huppé.

2014-10-26-montage_oiseaux_lpo.jpg
Corneille noire, espe?ce ge?ne?raliste en hausse © Guillaume Wolf - be?cassine des marais, espe?ce spe?cialiste en baisse © Jean-Claude Desprez
PUBLICITÉ

« Dans le rapport bisannuel de la WWF, paru le 30 septembre dernier, il est notamment établi que la moitié des populations d’espèces sauvages a disparu en quarante ans« , indique la LPO Franche-Comté dans un communiqué. En cause : l’action de l’homme, notamment la chasse, la pêche, la destruction de l’habitat naturel des animaux, et l’émission de gaz à effets de serre, qui provoque le changement climatique.

« Dans le « Rapport Planète Vivante 2014» le déclin mesuré par l’indice planète vivante (LPI, pour Living Planet Index), outil statistique développé par les scientifiques de l’Institut zoologique de Londres, est sans appel : sur 10.380 populations de 3.038 espèces de mammifères, d’oiseaux, de reptiles, d’amphibiens et de poissons, le déclin est de 52% en moyenne entre 1970 et 2010 (contre 28% entre 1970 et 2008 selon le précédent rapport en 2012)« , poursuit la LPO  Franche-Comté.

Une situation inquiétante pour nos oiseaux

Cette dernière livre ses propres chiffres, établis grâce aux observations des ornithologues amateurs ou professionnels qui ont œuvré de concert à la collecte des données depuis plusieurs décennies. Basé sur les populations départementales de 143 espèces nicheuses, de 1990 à 2013, l’Indice Région Vivante (IRV) sur les oiseaux montre une augmentation de 50%. Or, il ne faut pas se réjouir trop vite. « Ce résultat, au premier abord positif, masque une réalité plus contrastée et inquiétante sur l’état de conservation des milieux naturels en région, tempère la LPO de Franche-Comté. La tendance des populations d’oiseaux généralistes – présents dans de multiples habitats – est en augmentation très importante alors que les oiseaux spécialistes – vivant dans un seul type de milieu naturel – connaissent une baisse considérable sur la même période (-32%). Cette évolution très nette nous informe d’une tendance à la banalisation et à l’homogénéisation des milieux naturels de notre région« .

La LPO s’inquiète également de l’évolution des espèces inscrites en Liste Rouge Régionale, précisant : « Pour 24 espèces nicheuses des catégories CR (au bord de l’extinction) et EN (en danger), la baisse régulière et constante de l’indice depuis 1990 ne laisse guère d’espoir quant à l’avenir de certaines espèces (bécassine des marais, pie-grièche grise, busard Saint-Martin, vanneau huppé, etc.), mais permet d’orienter décideurs et acteurs sur les principales actions de conservation à mener pour éviter autant que possible ce scénario alarmiste« .

Le rapport régional est disponible en ligne sur le site de la LPO Franche- Comté, rubrique « publications » puis « rapport d’études ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

À deux jours de la marche pour le climat samedi 21 septembre à Besançon, le groupe local EELV Grand Besançon met en garde dans un communiqué le groupe Alternatiba Besançon d'une forme de récupération politique à la veille des élections municipales de 2020. "Une marche pour sauver le climat n’est pas une marche de promotion d'un parti politique pour les municipales" estime Europe Écologie Les Verts.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Inondations de janvier 2018 : reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour Besançon

Inondations de janvier 2018 : reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour Besançon

Rappel • L’état de catastrophe naturelle vient d'être reconnu pour la commune de Besançon au titre des inondations par remontée de nappe phréatique survenues entre le 22 janvier 2018 et le 28 janvier 2018. Les assurés victimes de ces inondations ont dix jours pour reprendre contact avec leur assurance.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.25
ciel dégagé
le 20/09 à 18h00
Vent
6.34 m/s
Pression
1020.53 hPa
Humidité
48 %

Sondage