Excès de vitesse: la police suisse traque les contrevenants français

Publié le 27/08/2010 - 08:54
Mis à jour le 27/08/2010 - 08:54

Ce n'est pas nouveau, mais les autorités helvétiques ont semble-t-il peaufiné les critères pour poursuivre les Français qui ont été flashés sur leur territoire.

1282892313.jpg
Un radar glissière en Suisse ©autodeclics.com
PUBLICITÉ
Un chef d’entreprise de la région de Besançon vient de recevoir un courrier du département de la justice du canton de Neuchâtel signalant un excès de vitesse de 7km/h remontant au 27 novembre 2008 à 10h18 concernant une voiture de son établissement. Ne voulant pas dénoncer le salarié qui était au volant, le patron va prendre en charge les 60 FS réclamés.

Il a toutefois pris l’initiative d’appeler l’administration suisse pour avoir des explications, notamment sur le délais qui s’est écoulé entre la date l’infraction et l’envoi a sollicitation des autorités suisses.

Ces dernières lui ont fait savoir que désormais tous les PV étaient « pistés », même ceux d’un montant inférieur à 120 FS, ce qui n’était pas le cas jusque là. Il a également appris qu’un nouveau logiciel pointe les impayés trois ans en arrière. « La loi nous le permet », a précisé l’interlocuteur suisse de l’entrepreneur bisontin.

 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Et si vous testiez le co-voiturage avec Ginko ?

Et si vous testiez le co-voiturage avec Ginko ?

Nouveau ! • Pour faciliter la mise en relation entre automobilistes qui rejoignent un même secteur dans les trajets du quotidien, l'opérateur de transports Kéolis Besançon Mobilités a alncé à la rentrée Ginko Voit', un service de covoiturage de proximité sous forme d'application, un peu comme un Blablacar local mais gratuit...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.1
légère pluie
le 18/10 à 6h00
Vent
3.84 m/s
Pression
1013.04 hPa
Humidité
95 %

Sondage