Faux pompier pendu : une plainte déposée suite à la mise en scène de Denis Braye

Publié le 06/07/2021 - 15:28
Mis à jour le 06/07/2021 - 15:28

Denis Braye, pompier pendant 33 ans, a tenu une nouvelle fois à se faire entendre samedi dernier lors d’une manifestation contre le Covid-19 à Nancy. Le service départemental d’incendie et de secours (Sdis) de Meurthe-et-Moselle a annoncé lundi 5 juillet 2021 avoir déposé plainte à la suite de la pendaison symbolique d’un mannequin à l’effigie d’un pompier.

Denis Braye © HL ©
Denis Braye © HL ©

"Le Sdis 54 condamne la pendaison symbolique d'un sapeur-pompier lors du rassemblement ce samedi Place Maginot", a annoncé le service sur son compte Twitter. "Une plainte a été déposée".

"Les pompiers de Meurthe-et-Moselle restent mobilisés pour lutter contre la Covid-19", a-t-il ajouté. "Ils poursuivent la vaccination dans les deux centres grande capacité".

Samedi, un rassemblement, réunissant environ 200 personnes selon l'Est Républicain, s'était tenu dans le centre-ville de Nancy, à l'initiative de plusieurs organisations, dont "Réinfo Covid", qui promeut un "éclairage différent" sur la crise sanitaire. A cette occasion, un mannequin à l'effigie d'un pompier à été représenté pendu, à côté d'une pancarte "Le Sdis m'a tué".

La députée Martine Wonner, ex-LREM, qui relaie régulièrement de fausses allégations autour du Covid et fait l'objet d'une plainte devant l'Ordre des médecins, a participé au rassemblement, de même que le professeur Christian Perronne, ancien chef de service à l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (APHP), démis de ses fonctions en décembre après divers propos sur la pandémie.

Sur Twitter, Martine Wonner a assuré qu'"aucune attaque contre le Sdis 54" n'avait été proférée. Elle a indiqué que "le mannequin représentait un pompier du Sdis 25 présent à Nancy qui a une histoire personnelle manifestement douloureuse".

Le maire de Nancy, Mathieu Klein (PS), a dénoncé lundi dans un communiqué une "mise en scène macabre, psychologiquement violente et calomnieuse envers les sapeurs-pompiers". Il a annoncé le dépôt d'un signalement auprès du procureur de la République.

© Denis Braye

"A Nancy, nous poursuivrons avec conviction notre action de lutte contre la Covid-19, en incitant les habitants à se faire vacciner. C'est notre seule porte de sortie pour contrer cette épidémie", a-t-il affirmé.

Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a apporté son "soutien" au maire de Nancy "dans son action en justice face à cette mise en scène morbide". "Nos sapeurs pompiers sont sur tous les fronts pour protéger nos concitoyens : covid, feux de forêt, accidents de la vie quotidienne...", a-t-il également souligné.

La nouvelle présidente du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, Chaynesse Khirouni (PS), a elle aussi fait part, dans un communiqué, de son "total soutien aux sapeurs-pompiers".

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Marche des croquettes à Besançon : un kilomètre parcouru, un repas offert aux animaux des refuges

C’est en soutien aux refuges accueillant les animaux abandonnés que l’association Lianes (Lien avec l’animal et contre l’exclusion sociale), organise une marche solidaire : la Marche aux croquettes. A l’initiative de Solidarité Peuple Animal, ellese déroulera mercredi 3 juillet 2024.

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Problèmes de management : nouvel appel à la grève aux musée des Arts et du Temps à Besançon

Après un premier mouvement de grève le 12 avril dernier, des agents des musées des Arts et du Temps de Besançon se mettront de nouveau en grève vendredi 31 mai 2024. Malgré des signalements à des élues de la maire concernant des problèmes de management de la part de leur directrice, les syndicats déplorent leur inaction.

Opération “portes closes” : de nombreuses pharmacies fermées et une manifestation le 30 mai à Besançon

Un préavis de grève a été déposé par la Fédération syndicale des pharmacies de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) jeudi 30 mai 2024, invitant les officines à participer une opération "portes closes". À Besançon, une manifestation est prévue place de la Révolution.

Audiovisuel public en grève : ”Un danger majeur pour la pérennité de la radio de service public”

Un appel général à la grève a été lancé par les syndicats de l’audiovisuel public jeudi 23 et vendredi 24 mai 2024 contre la réforme de l’audiovisuel public votée au Sénat en juin 2023 qui consiste notamment à faire fusionner les médias publics.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.01
légère pluie
le 22/06 à 6h00
Vent
3.8 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
95 %