Fonds de Relance : 3,5 M€ en soutien à 271 entreprises de Dijon Métropole

Publié le 11/05/2021 - 15:32
Mis à jour le 11/05/2021 - 15:32

En lien avec la région Bourgogne-Franche-Comté et les acteurs économiques, Dijon Métropole a mis en place un fonds de solidarité métropolitain (FREM). François Rebsamen maire de Dijon, président de Dijon métropole a fait un premier bilan de ce dispositif initié au printemps 2020.

Plus de 3,5 millions d’euros ont été fléchés des entreprises et in fine des emplois. Deux types d'aides ont été mobilisées sur ce fonds de solidarité métropolitain. Plafonnées chacune à 15 000 €, ces aides pouvaient être cumulées créant ainsi un levier financier de 30 000 €.

"Avec le FREM, nous avons su créer un outil inventif, solide et réactif à leur service. Les acteurs économiques du territoire ont pu compter sur Dijon métropole et la Région pour mettre en œuvre rapidement des aides adaptées qui ne trouvent pas ou peu d’équivalents dans les autres métropoles ou régions" a salué François Rebsamen lors du bilan

D’un montant total de plus de 3,5 millions d’euros, le FREM a proposé deux types d’aides

Aides directes aux entreprises et de soutien à l’économie de proximité d’une enveloppe de plus de 2,5 millions d’euros

Cette enveloppe était à destination des petites entreprises artisanales, commerciales et de services rencontrant des difficultés conjoncturelles sous la forme d’aides directes aux entreprises (subventions à l’investissement matériel ou immatériel, prise en charge de remboursement d’emprunts) et des prestations en ingénierie, des actions de communication, des actions collectives au bénéfice des entreprises de l’économie de proximité, qu’elles soient effectuées en portage public ou associatif (imputées soit en fonctionnement ou en investissement).

  • Montant : de 1 000 € à 15 000 €. Ce sont les secteurs professionnels fermés administrativement qui ont été les plus demandeurs : 122 établissements du secteur Cafés/hôtels/restaurants ont bénéficié d’une aide directe.

Les aides directes ont été réparties sur demandes, en fonction des besoins et des urgences, et après examen et vote par la commission d’attribution.

Avances remboursables aux entreprises

Ce fonds territorialisé à l’ensemble de la région de plus d’1 million d’euros a été géré par la Région. Il a été soutenu à parts égales par la banque des territoires et Dijon métropole à hauteur de 253 638 €, la participation financière de la collectivité étant fléchée vers les entreprises métropolitaines. Les aides ont servi principalement à consolider les besoins en trésorerie et à mettre en place des projets d’investissement...

  • Montant : de 3 000 € à 15 000 €.

Dijon Métropole a par ailleurs mis en œuvre d’autres actions :

  • L’exonération des loyers des établissements locataires de ses bâtiments (près de 898 000 €),
  • la modification du calendrier de reversement de la taxe de séjours par les professionnels du tourisme,
  • l’exonération pour les taxis de l’agglomération dijonnaise de la redevance semestrielle des droits de stationnement,
  • l’autorisation d’ouverture dominicale exceptionnelle pour les commerces (5 dimanches sur 2021)…


Le FREM de Dijon Métropole en chiffres : bilan du dispositif

Le montant du fonds de relance s’élève à : 3 572 380 € financé par :
Dijon métropole : 1 014 552 € (760 914 € d’aides directes / 253 638 € d’avances remboursables)
Région : 2 304 190 € (1 775 466 € d’aides directes / 528 724 € d’avances remboursables)
Banque des territoires 253 638 € (avances remboursables)

Aides directes : 2 536 380 € dont 2 373 901 € déjà attribués (162 479 € à octroyer d’ici fin mai)

  • 21 commissions tenues depuis le 04 09 2020 (1 dernière à venir)

Fonctionnement : 875 000 € / investissement : 1 498 243 €
195 
entreprises soutenues réparties sur 15 des 23 communes de la métropole :
33 artisans (17 % des dossiers aidés ayant reçu 13 % de l’enveloppe du FREM)
162 entreprises inscrites au registre de commerces (83 % des dossiers aidés ayant reçu 87 % de l’enveloppe du FREM)

820 emplois concernés (dont 93 % issus de TPE de moins de 10 salariés)

  • Secteurs d’activité aidés :
    • Cafés/hôtels/restaurants : 122 (63 %) / 1 504 295 € (63 %)
    • Services : 29 (15 %) / 363 057 € (15 %)
    • Culture /loisirs / sports : 16 (8 %) / 217 000 € (9 %)
    • Bien-être et beauté : 13 (7 %) / 151 466 € (6 %)
    • Habillement et chaussures : 6 (3 %) / 57 937 € (3 %)
    • Traiteur : 4 (2 %) / 35 161 € (2 %)
    • Autres commerces de détails : 2 (1 %) / 17 800 € (1 %)
    • Informations et communication : 2 (1 %) / 19 826 € (1 %)
    • Équipement du foyer : 1 (0 %) / 7 362 € (0 %)

Avances remboursables : 1 036 000 € (montant attribué dans sa totalité / dispositif ouvert jusqu’à la fin de l’année à toutes nouvelles demandes et réabondé par la Région à hauteur de 4 M€)

  • 76 entreprises soutenues (13 361 € le montant moyen de l’aide sur un différé moyen de 14,5 mois avec une possibilité de remboursement sur 43 mois)

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.63
couvert
le 16/06 à 15h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
81 %