Le syndicat Force Ouvrière manifeste ce lundi à Besançon

Publié le 03/09/2018 - 15:56
Mis à jour le 04/09/2018 - 10:04

S'en est trop pour Force Ouvrière qui a décidé d'appeler à la grève ce lundi 3 septembre 2018 les agents régionaux contre "les mesures d'austérité contenu dans le contrat social global" . Les agents grévistes se sont retrouvés devant les lycées, et ont rencontré Marie-Guite Dufay, la présidente de Région.

PUBLICITÉ

« Notre syndicat réuni en assemblée générale le 9 juillet 2018 a décidé de ne pas rester inactif face à l’application du contrat social global qui contient de nombreux reculs sociaux totalement inacceptables. Nous avons déjà pu en constater les conséquences néfastes sur les agents du siège (explosion des heures écrêtées, primes au rabais, pertes de jours de congés etc.) et malgré cela la présidente compte l’appliquer dès septembre 2018 pour l’ensemble des agents des lycées.

Ce contrat social que nous n’avons pas signé n’est qu’une provocation et un manque total de respect vis à vis de l’ensemble des agents du conseil régional . Travailler plus pour gagner moins et perdre des jours de congé, de RTT, des acquis sociaux pendant que les élus eux s’octroient une augmentation de 20 % soit 300 euros par mois », explique Force Ouvrière.

Le syndicat Force Ouvrière refuse :

  • de travailler plus pour gagner moins : suppression de jours fériés et des RTT pour les agents des lycées (5 jours de plus à travailler en moyenne) et généralisation des heures écrêtées pour les agents du siège) sans aucune compensation
  • Refuse la mise en place de primes au rabais
  • Refuse la suppression des postes
  • Refuse l’application du jour de carence

Ce que veut le syndicat :

  • de vraies négociations sur le temps de travail
  • les « conquis sociaux »
  • les primes et de nouveaux droits
  • la titularisation des contractuels

Info +

Une caisse de grève a été mise en ligne afin de soutenir le combat des agents : https://www.leetchi.com//fr/ Cagnotte/39611512/1eab72af

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.83
ciel dégagé
le 21/09 à 3h00
Vent
2.13 m/s
Pression
1019.39 hPa
Humidité
73 %

Sondage