Frais bancaires : "une machine infernale" des banques selon une étude de 60 millions de consommateurs

Publié le 26/10/2017 - 17:08
Mis à jour le 26/10/2017 - 18:07

60 Millions de consommateurs et l’Union nationale des associations familiales (Unaf) alertent, dans son numéro du mois de novembre sorti jeudi 26 octobre 2017, sur les pratiques des banques lorsque les clients sont en difficultés financières et doivent payer des agios. Ils notent une "machine infernale mise en place par l’ensemble des établissements bancaires, à l’exception notable des banques en lignes".

banque_distributeur_billet_dab.jpg
©roman
PUBLICITÉ

Les banques vont-elles trop loin dans leurs taxes ? Sont-elles justifiées ? Le magazine 60 millions de consommateurs a relevé cinq points principaux à savoir :

  • le montant des frais prélevées lorsque qu’un client est en difficultés serait « dix fois plus élevés »
  • les prélèvements automatisés : le magazine explique que « le conseiller n’intervient pas lui-même, c’est l’ordinateur qui propose la tarification »
  • lors de frais pour incidents : « la banque fixe sa limite légale à 8 euros sauf pour les banques en ligne et la banque postale (6,90 euros) », précise le magazine. Même chose pour le rejet de chèque.
  • Les frais liés « aux incidents de fonctionnement ». 60 millions de consommateurs fixe à 4,9 milliards le chiffre d’affaire net des banques.
  • Le dernier point relevé concerne les violences verbales proférés devant les conseillers par des clients surtaxés…
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Avocats, médecins et paramédicaux, pilotes, hôtesses et stewards... Après la RATP vendredi, des professions "qui n'ont pas l'habitude de manifester" descendent dans la rue ce lundi 16 septembre 2019 pour défendre leurs "régimes autonomes" de retraite contre le "système universel" voulu par l'exécutif. Une trentaine d'avocats bisontins sont montés à la capitale pour manifester...

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

"Je suis loin d'être aux 35 heures. La mairie c'est tout le temps", déclare Adrien Pellegrini (LR), constructeur immobilier de 40 ans et maire de La Longeville (Doubs) depuis 2014. Cette commune boisée de 800 habitants, qui compte neuf fermes laitières et de nombreux travailleurs frontaliers, est située dans le Jura, près de la frontière suisse.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.77
ciel dégagé
le 16/09 à 15h00
Vent
3.67 m/s
Pression
1018.46 hPa
Humidité
32 %

Sondage